S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Love Sex Machine - "Asexual Anger"

Love Sex Machine - "Asexual Anger"
chronique Love Sex Machine - Asexual Anger
8/10 0

Acheter Love Sex Machine Asexual Anger sur Amazon

CD album CD album (41:00)

 

Style musical : 

Sludge/Black-Metal

 

Année : 

2016

 

Tracklist :

1. Asexual Anger
2. Drone Syndrome
3. Black Mountain
4. Aujeszky
5. Devolution
6. Atrocity
7. Infernal Spiral
8. Silent Duck

 

Label : 

Lost Pilgrims

 

Lieu d'enregistrement : 

Lille, France
Dans le même style :
Uhl + Karcavul - Cancer Au Presbytère - Split K7

Faut quand même avoir un sacré sens de l'humour et un bon goût bien charcuté pour proposer une pochette aussi dégueulasse lorsque l'on a choisi comme blase, un tout immodeste Love Sex Machine !
Depuis les épisodes Rorcal et Boar, j'entretiens un lien aussi impersonnel que familier avec le label Lost Pilgrims. Faut croire qu'ils avaient envie de m'envoyer une pochette colorée pour changer !Bon, ça parlera de boues et Black-Metal qui ne dit pas son nom, probablement.

Love Sex Machine (stay on the scene... comme ça c'est fait !), sous des airs de mauvais coucheur est le genre de groupe à s'appliquer et à ne rien laisser au hasard. Pensez donc, sur leur premier méfait, le premier titre se nomme « Anal on deceased virgin » aussi subtil qu'un « Kickin your ass and fuckin' your bitch » de chez Anal Cunt.

 

À la première écoute, on se doute qu'il ne sera ni question de crust ou de grind ici... c'est bien trop long. Par contre pour le noir laissé sous les ongles, il faut sentir pour savoir si ça cause goudron ou caca!... Il semble que leurs copines indisposées ne soient pas jouasses à l'idée d'offrir leurs melons. D'où la colère renfrognée et une descente fissa au garage pour bricoler d'autres bécanes. Oui, Tout est frustration chez ces grands garçons.

Ça, c'est pour la première écoute...

 

Une semaine plus tard, Asexual Anger délivre d'autres sens, le son massif sature l'air, la monochromie déployée par le batteur provoque le va-et-vient des cervicales, les riffs creusent des sillons dans le cervelet... enfin, le cerveau reptilien n'a jamais aussi bien porté son nom. L'histoire retient que les nordistes ont joués avec Conan... et si les anglais déploient un doom musclé ; les lillois sont Thulsa ! Comme eux, on rampe dans les boues brûlantes.

 

De Black-Metal-qui-ne-dit-pas-son-nom, il est en le sujet dans les glaires éructés par le vocaliste qui s'appuie sur le groove lourd et gluant de la section rythmique. À ce tableau primitif, on trouve des lézardes lumineuses lorsque le riff se détend et tente de fricoter avec des intro propres au post-rock.

 

Love Sex Machine est un groupe à prendre au sérieux. Sa musique demande de l'attention et une fois que les sens sont alignés, elle ne nous lâche plus et nous colle loin de toutes certitudes.

photo de Eric D-Toorop
le 10/03/2016

Commentaires

Hatespherex

Hatespherex le 23/03/2016 à 09:30:28

IP : 2a01:cb04:42c:9500:fcae:4ae0:8a48:7897

Une belle découverte, Des mélodies travaillées, un groove lourd façon neurosis, ufommamut, un chanteur qui éructe... Une claque, la pochette est vraiment classe

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Dernières news

Chronique au Hasard

Impaled Nazarene - Vigorous and Liberating Death

Évènements

In Theatrum Denonium à Denain (59) le 13 janvier 2018