Macabre Omen - Gods of War - At War

Macabre Omen - "Gods of War - At War"
chronique Macabre Omen - Gods of War - At War

Quasi one man band, Macabre Omen existe depuis 1994, avec comme artisan principal, le Grec Alexandros Antoniou, également membre d'un paquet d'autres formations comme Aera Aeternus ou encore Satanic Suplicia. Ici, l'Hellène est aidé dans son combat, par le batteur britannique Thomas Vallely officiant notamment dans Lychgate.

Le dernier véritable album de la phalange hoplitique remontant tout de même à dix ans, je la découvre avec ce Gods Of War- At War.

 

Léonidas : Tu apportes les couronnes et les crânes de rois vaincus dans ma cité de Sparte, tu insultes ma reine, tu menaces mon peuple de mort et d'esclavage. J'ai choisi mes mots soigneusement, Perse. Tu aurais peut-être dû faire de même.

 

Et la tarte est au rendez-vous car nul doute que les deux compères ont voulu ressusciter le côté le plus épique de Bathory. Toutefois, l'album ne sonne absolument pas passéiste ou nostalgique grâce à une production imposante qui se sait se faire chaude comme un brasier funéraire ou froide comme les corps des 300, au gré des atmosphères de ces huit morceaux.

 

Théron : Nous devons nous montrer diplomates.

Léonidas : Et puis les Spartiates ont leur réputation à défendre.

 

Même si la mélancolie d'un BM atmosphérique est bien présente de façon éphémère sur des intro acoustiques ("Man Of 300 Voices" et "Alexandros Ode A" et B) ou sur un break ("From Son To Father"), c'est bel et bien la glace d'un metal noir et guerrier qui domine. Ainsi, le souffle de la tempête règne en maître sur des compos très travaillées mais absolument pas prétentieuses. Voilà le tour de force de Macabre Omen : proposer une musique riche et complexe sans que cela ne nuise à son impact frontal, à sa sauvagerie presque primale.

La variété des chants est assez bluffante également sur l'ensemble de la plaque. Growls, hurlements déchirants de beumeux dépressifs, croassements lugubres, chœurs mystiques ou grandiloquents (sur le très bathoryen "Alexandros Ode B"), la panoplie du méchant païen est passé en revue avec une fluidité déconcertante.

 

Émissaire perse : Les cent nations de l'Empire perse vont s'abattre sur vous et nos flèches vont vous masquer le soleil.

Stelios : Nous combattrons à l'ombre dans ce cas.

 

Aiguisé comme un kopis et solide comme un aspis, Macabre Omen frappe d'estoc et de taille, possédant une brutale efficacité et faisant honneur à l'héritage auquel le groupe rend hommage.

 

 

photo de Crom-Cruach
le 11/05/2015

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019

HASARDandCO

Dog Fashion Disco - Sweet Nothings
Ekho - Rebirth
Chronique

Ekho - Rebirth

Le 10/06/2008