Marée Noire + Empatia - 3 - Way Split

Chronique Maxi-cd / EP (10:49)

chronique Marée Noire + Empatia - 3 - Way Split

Encore un Split de malade, 3-Way Split signé et sorti chez Zegema Beach Records, un label devenu à mes oreilles totalement incontournable et dont je ne manquerais les suggestions sous aucun prétexte. Si tu aimes les déferlantes hardcore à base de motifs poignants et de bonnes grosses décharges émotionnelles sauce Skramzy et/ou Emoviolente, tu peux plonger la tête la première et nous rejoindre dans ce bouillon hardcore canadien labélisé Zegema Beach Records.

Un Split donc comprenant trois formations aux origines culturelles et géographiques pas si éloignées les unes des autres. De Rhode Island aux USA pour Amitié, à la Colombie pour Empatia en passant par le Canada pour Marée Noire, ce Split aux velléités Screamos et internationalistes est la preuve toujours vivante que la culture Skramzy se perpétue dans le temps et dans l’espace, et ce grâce à l’amour, la détermination et la solidarité de sa communauté.

 

Ce split aux allures de compil nous donne à écouter 5 pistes de très bonne facture ; un hardcore abrasif, supplicié et cohérent dans sa verve. Les 3 combos qui figurent sur ce Split jouent dans la même cour, une cour où seuls le Screamo et son extension Emo-violente nous imposent le respect. Si quelques singularités se dégagent des jeux d’Amitié, d’Empatia et de Marée Noire, le fil rouge prêt à rompre sous la tension dramatique qui se dégage de ce Split reste unanimement le même. Les récurrences stylistiques et les fondamentaux du genre sont partagés entre ces trois excellentes formations.

 

Si Amitié est beaucoup plus turbulent et noisy que les autres, faisant de lui le combo le plus affiliable au courant Emo-violent, qu’Empatia fait beaucoup plus « dans son jus » et plus brut dans sa démarche avec un riffing très Coma Regalia et qu’enfin Marée Noire se veut être le plus classique de tous avec son Screamo très French School comparable pour faire dans l'actuel à celui de Jeanne, , il n’en reste pas moins que dans sa diversité, ce Split fait l’effet d’un skeud cohérent et équilibré.

 

Petite préférence pour les deux titres de Marée Noire malgré tout. Son chant viscéral, bouleversant et bourré d'amertume me rappelle beaucoup celui du frontman de Jeanne ou encore de Monte Ida. Enfin, les accords nappés des deux guitares sur la séquence paroxysmique de « Manufacturer la fin » sont juste bouleversants, la beauté tragique qu’ils traduisent sont, sans être d’une grande originalité, saisissant de tristesse.

 

Ces 5 courts fragments sans être des plus innovants sont très convaincants pour qui se réjouit de la mélancolie, du désespoir, de la férocité et de la rage Screamo. Et je vous conseille de suivre indépendamment ces trois jeunes groupes qui devraient encore faire parler d’eux…

 

photo de Freaks
le 20/05/2020

1 COMMENTAIRE

Vincent Bouvier

Vincent Bouvier le 25/05/2020 à 20:36:07

Personnellement, Amitié m'a bien convaincu! A scruter de près!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Iskra - Ruins
Chronique

Iskra - Ruins

Le 02/10/2015

Taint - The Ruin Of Nová Roma