Meredith - The Shape Of Things To Come

Chronique Maxi-cd / EP (18:12)

chronique Meredith - The Shape Of Things To Come

Meredith saison 2.

 

Après un premier EP teasant de la plus teasante des manières, le duo parisien revient nous martyriser les écoutilles en ce début de 2014 avec un deuxième mini album en guise de piqûre de rappel. Sobrement et clindoeillement intitulé The Shape Of Things To Come, ledit objet sonore annonce bien ce qu’il annonce : la chape de figues qui va venir. Toujours marquée au fer rouge électrique (garanti sans frisottis), la Meredith sort ici un peu plus les crocs pour secouer la frange des quelques derniers garçons coiffeurs qui pensaient avoir affaire à une gentille capillicultrice maniérée.

 

Fuzzy à l’épaule, The Shape Of Things To Come grille ses 5 cartouches coup sur coup sans cette fois tenter de feinter l’auditeur. Lorgnant d’avantage ici vers un post-grunge cradossé au stoner et emballé dans de la noise, Meredith ne bypasse les enfers que sur le début d’un « Sober » hypnotique et progressif. Le Meredith saison 2 se veut frontal et efficace. Une fois après avoir apprivoisé le chant faussement sage, force est de constater que le défi est en passe d’être relevé ; à en donner le torticolis.

Toujours aussi soigné au niveau du son, les issues de Meredith s’éloignent peu à peu du blues garage des débuts sans pour autant oublier ces centaines d’heures à écumer les caves. Quitte à y creuser soi-même une porte dans le mur.

 

Loin de la scène indie aseptisée que l’on a tendance à ériger en première de couv’ des bibles du bon goût, le duo parisien débroussaille son propre chemin à grands coups de telecaster acérés piochant ici dans le rock belge (dEUS et Triggerfinger en tête) ou là dans le bayou suivant l’intensité du moment. Et des bons moments il y en a dans ce gros quart d’heure électrique. Vivement la saison 3.

 

Listen and consider.

photo de Geoffrey Fatbastard
le 12/02/2014

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

The Meteors - Hell train rollin
Kalisia - Skies
Chronique

Kalisia - Skies

Le 15/01/2012