Obsidious - Iconic

Chronique CD album (53:14)

chronique Obsidious - Iconic

*


 

 

 

 

 

 

Si j'avais été dans le public de Question Pour Un Champion ce jour là et je me serais fait avoir aussi...
Suite quasi-logique d’Obscura formée en 2020, ce n’est que deux ans après qu’Obsidious concrétise cette reformation avec Iconic son premier album. Reformation? Redite? Les mauvaises langues sont probablement prêtes à laisser baver leur fiel cynique. Et pourtant, elles vont devoir se retenir car si les deux groupes s’apparentent fortement de loin, ils diffèrent de près.

 

Le facteur le plus immédiatement discriminant tient en la personne de Javi Perera (Juggernaut) dont le chant plus versatile emmène le groupe dans des terres plus heavy-metal, plus mélodiques voire plus lyriques. Si au début, j’avoue avoir été un peu rebuté par cette direction vocale, après quelques écoutes, il s'avère que non seulement on s’y habitue mais on se rend aussi compte qu'elle participe réellement au dynamisme et à l’originalité de l’ensemble. Parce qu’avouons-le sans ambage, le parent pauvre du tech-death, ça a souvent été le chant qui est bien souvent cantonné à un style unique et qui, au mieux, en chatouille d’autres. Perera arrive, lui, à donner à une musique profondément orientée tech-death une empreinte catchy, parfois quasi pop. Sa palette est vraiment complète, maîtrisée quelque soit le registre, offrant des dégradés du chant clair le plus aérien au grunt le plus tellurique. De quoi évoquer Haken mais chez Obsidious, les déclinaisons vocales sont plus prolixes, et en ce qui me concerne bien plus efficaces. Côté texte, il n’y a pas de concepts sous-jacents, pas de réflexions autour de quelques notions philsophico-shamaniques pseudo-intellectualisées. Les textes traitent de..euh…de trucs…euh...et de machins...Bon, on ne va pas se mentir, ce n’est pas fifou, ça se lit vite fait et ça s'oublie, ça sent plus l’habillage textuel de lignes de chant que la prose d'une plûme acérée. Entre les “Fire and ice Come from my soul against my will” et autres “When sometimes resound in the wind the unheard echoes of my cries, I beg the winds of my fate”, Obsidious ne brillera pas de ce côté là.

 

Côté instru, le death d’Obsidious est donc éminemment technique mais d’une façon bien plus subtile et moins sombre que chez Obscura, la technicité tapageuse ayant laissé la place qui manquait parfois à l’efficacité d’un métal plus moderne. Évidemment, cela n’empêche pas aux trois musiciens de nous en mettre plein la vue et les oreilles et on devine une musique très écrite, réfléchie, à l’intention artistique toujours honnête mais maîtrisée grâce à un bagage théorique conséquent. Que ce soit côté guitare avec ces sweeps intergalactiques d’une propreté incroyable, ces plans qui renvoient Jason Richardson sur le banc de touche (la deuxième partie de l’intro d’"Iron Lust" m’a rappelé "Tendinitis" en plus technique), ces rythmiques complexico-compliqués, ces arpèges aux approches modales, ces arrangements guitaristiques à base de gimmick subtiles détéctés au fil des écoutes. Bref, Rafael Trujillo a atteint un niveau de composition hallucinant, utilise absolument toutes les cordes qu’il a son arc, toujours à bon escient et de façon bien plus humble que son niveau ne lui permet.

Côté basse, les inconditionnels de la fretless en auront pour leur argent. Mais à la différence d’un Beyond Creation, la basse reste cantonnée - et c’est heureux - à son rôle de basse : elle assure l’assise rythmique et n’a pas l’outrecuidance de vouloir se prendre absolument pour la guitare. Si elle a ses quelques moments de mises en avant ("I Am"), pas de long solo nombriliste côté grosse corde mais une efficacité technique au service des morceaux. 

Que dire de la batterie? A part "Sebastian Lanser", je ne vois pas. Le pépère est un monstre à la technique incroyable et protéiformes: fills gargantuesques, blasts chirurgicaux, grooves "in the pocket", Iconic est une énième indiscutable preuve qu'il fait partie des meilleurs batteurs européens, du genre au moins.

Ajoutons que les compositions sont saupoudrés de quelques arrangements synthétiques vraiment sympathiques et toujours dans la subtilité, idéal pour les fans de Devin Townsend ou ceux qui trouvent que le tech-death manquent parfois un peu d'exhausteur de goût. Ils sont ici présents et n'ont rien de chimiques.

 

Enfin, le mixage est très moderne, superbement équilibré et exalte de la pleine puissance sonore d’Obsidious. Il n’y a pas ce côté voilé, un peu mat du fait du très peu de gain, que l’on trouve souvent dans les productions du même genre.

 

Iconic est un très bel album de tech-death progressif qui trouve sa force dans sa subtilité générale et très appréciable. Jamais poussif, jamais bling-bling, il n’a de la technique que la superbe et la musicalité tout en conservant la puissance imposante du death metal. Si, dans un style qui tourne en rond depuis quelques années, il ne propulsera pas Obsidious à une place d'outsider, il lui confère celle (méritée et attendue) du chaînon manquant entre bien d'autres grands noms du style.

 

 

On aime bien: une filiation avec Obscura qui se fait vite oublier, la versatilité générale, la technique utilisée avec subtilité, dense mais digeste

On aime moins: les textes...

photo de 8oris
le 30/11/2022

25 COMMENTAIRES

Moland

Moland le 30/11/2022 à 09:11:01

Mais ?! J'ai rien demandé, moi ! Et puis, haro sur les fake news. Le seul jeu télévisé auquel j'ai participé fut Que le meilleur gagne avec Nagui. Spécial nouvel an chinois, que des Asiats. J'ai fait perdre ma cousine et mon frère qui ont copié ma réponse sur une question littérature. Z'auraient pas du me faire confiance hahaha. Chouette chronique, ceci dit. 

cglaume

cglaume le 30/11/2022 à 09:30:50

“Vous pouvez répéter la question ?”

Chouette chronique 8o8o, pour un album qui fait envie !

pidji

pidji le 30/11/2022 à 09:44:40

Haha ce début de chronique est excellent 😂

8oris

8oris le 30/11/2022 à 10:09:58

Désolé Moland, je devais trouver 4 membres de la team éligible à un passage dans "Question Pour Un Champion, édition "Tech Death Prog"" et tu me paraissais être un excellent challenger! 

Moland

Moland le 30/11/2022 à 11:44:13

Sans rancune, haha, c'est très drôle, même si je suis, en réalité, une quiche en matière de tech death. J'ai cru, un moment, que t'allais construire ta chro totalement sous la forme d'un roman photo :)

Xuaterc

Xuaterc le 30/11/2022 à 11:55:44

Haha, excellent!
Je dois être le seul de la team à être vraiment passé à Question Pour Un Champion

Seisachtheion

Seisachtheion le 30/11/2022 à 12:13:10

P'taiiiiiiin ! J'suis où !?

Xuaterc

Xuaterc le 30/11/2022 à 12:24:22

Tu es trop grand. Déjà qu'ils ont du mettre les autres concurrents sur des marche-pieds quand je suis passé pour ne pas créer trop de décalage

8oris

8oris le 30/11/2022 à 13:17:55

Rah Seisachtheion, désolé, j'ai hésité à te mettre mais après consultation de ta page dans CoreAndCo je me suis dit que tu serais un meilleur candidat pour l'édition "Spéciale Black Metal".  ;)
Bon, la prochaine, je la ferai avec le Maillon Faible comme ça, je pourrai mettre toute la team!
Pour le roman photo, c'est une idée qui me trotte dans la tête mais il faut trouver l'album (et la chro) qui s'y prête! ;)

Freaks

Freaks le 30/11/2022 à 16:42:37

Du très beau jeu! Tu régales 8oris..
Obsidious, c'était facile pourtant :p

@ XuXu: t'as gagné quoi ? 

Tookie

Tookie le 30/11/2022 à 19:12:01

Bonjour,

Je pensais que le modèle des chroniques avec des montages paint dégueulasses étaient ma propriété sur l'Internet. Ça se monnaye une encyclopédie Larousse ça !

Sinon c'était bien cool à lire, et pour le moment très cool à écouter...

Xuaterc

Xuaterc le 30/11/2022 à 20:02:14

@Freaks, une encyclopédie d'histoire...

Freaks

Freaks le 01/12/2022 à 11:32:09

Histoire du Black Métal j'imagine ;)
Tiens kdo! si jamais tu ne connais pas déjà
https://www.youtube.com/watch?v=TSQ_Q1YBXqc&t=226s

Tookie

Tookie le 01/12/2022 à 11:51:26

Pour la petite histoire Freaks, cette fameuse parodie est l'oeuvre d'un membre de Klakomaniak, groupe chroniqué (avec amour) sur le zine. (et oui, notre France a du talent)

Moland

Moland le 01/12/2022 à 11:57:14

Infernal hahaha 

Freaks

Freaks le 01/12/2022 à 12:56:07

@Tookie merci pour l'info qui va me permettre de briller dans mes futurs soirées mondaines :p Blague à part, si le groupe du gars est aussi savoureux que son humour ça me va bien ;)

Xuaterc

Xuaterc le 01/12/2022 à 13:15:09

Allez, parce que vous m'avez l'air sympa ici...
https://vimeo.com/manage/videos/58724288

Moland

Moland le 01/12/2022 à 13:52:13

Bogoss! Vive la pierre ponce, les couettes et le pain rassis ! 

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 01/12/2022 à 14:01:45

Je veux ce pull ! 

Moland

Moland le 01/12/2022 à 14:14:11

Quel suspense intenable. Cette remontada de malade hahaha. 

Black Comedon

Black Comedon le 01/12/2022 à 14:52:44

Très bonne surprise, l'ajout des ptites touches synthétiques permet vraiment de se démarquer de tout ces groupes plus techniques les uns que les autres. Par contre sur la deuxième partie de l'album le chant clair est beaucoup trop présent, c'est dommage, c'est chiant même.

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 01/12/2022 à 17:53:54

J'avais pas vu : je suis celui qui a le plus de points !!!

8oris

8oris le 02/12/2022 à 10:09:05

@Crom: Déjà que tu étais déjà habillé bizarrement, je ne voulais pas que tu sois complètement ridicule!
@Black Comedon: merci pour ce commentaire, le seul qui a trait à l'album! :D
@Xuaterc: tu régales avec cette archive! ^^

cglaume

cglaume le 04/12/2022 à 09:07:51

En cours d'écoute... Il est vraiment bon !!

8oris

8oris le 04/12/2022 à 10:57:49

Ahhhhh ! ^^

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements