Middian - Age Eternal

Chronique CD album (57mn)

chronique Middian - Age Eternal
Ne vous fiez pas à cette pochette au mauvais goût certain avant de dire "l'artwork hideux de ce Age Eternal réalisé par un des gars de Impaled doit être le reflet de la musique qu'il contient" Point du tout mes amis, il s'agit là du projet du très bon Mike Scheidt qui fait continuité au fantastique groupe de sludge-doom psyche YOB que tout bon amateur de musique cosmique se doit de connaitre ! En effet suite au départ des deux autres membres de YOB, Mike Scheidt à décider de changer de nom en prenant de nouveaux musiciens; donc pas d'inquietude a avoir conscernant cette galette, nous sommes en terrain connu.

Et peut etre un peu trop d'ailleurs, c'est le seul reproche qu'on puisse faire à ce disque. Ne cherchant pas à depasser les quatre albums de YOB, ce disque s'inscrit comme une continuité logique dans la disco du mentor du groupe. Alors "oui" on est content de le voir continuer sa musique parce qu'il faut le dire, YOB nous manque, mais on aurait aimer quelque chose de différent. Pas fondamentalement mais juste de nouvelles facons d'agencer telle ou telle partie, ou qu'il choisisse une seule maniere de chanter plutot que de mélanger comme dans YOB une voix claire assez nalase pleine de reverb qu'on croirait presque sortit d'un vocoder, et grosse voix gueulée limite death (toujours bourrée d'effets) Vous allez me dire, "mais les aspects cosmique et tellurique sont toujours présents dans la musique de Middian c'est pourquoi les deux types de chant sont indispensables", oué bon on est d'accord mais on a quand meme l'impression d'entendre du YOB d'un bout à l'autre de ce skeud. Je ne vais pas m'étendre plus sur le sujet, car vous le savez je suis un fan incontesté de YOB donc en fait je ne vois pas pourquoi je me plains !
Musicalement donc les plages s'étendent sur de longues minutes, où la repetition lancinantes de riffs à un tempo de limace s'apparente à une transe sonore. Alliant parties ultra massives vraiment doom avec des envolées psychedeliques en son clair (plus et c'est une nouveauté, des intros en arpèges comme sur "The Blood Of Icons" et "Age Eternal") Middian nous propose un voyage à travers un monde brumeux, où il faut faire attention où l'on marche. Parfois on se laisse tellement porter par la musique qu'on oublierait presque d'éviter de tomber dans l'abysse que dessine ce Age Eternal. Seul "The Blood Of Icons" tente d'accelerer un peu le tempo et parait presque plus "rock" dans ses couplets.
Si niveau compositions on n'est ni déçu ni surpris -quoique les dissonances ce font plus rares et les riffs sont peut etre plus mélodiques qu'auparavant ("Age Eternal) ainsi que les plans de batterie moins doom que chez Yob; niveau production en revanche je suis un peu sceptique. Vous allez encore me dire "ce n'est pas un disque de YOB, c'est normal qu'il n'ai pas la meme prod!" bah oui, mais il n'y a quand meme pas a chipoter, c'est la prod monumentale de YOB qui l'emporte sur celle un peu moins profonde de Middian. Mais malgré le poil trop crassoux qui fait qu'on a l'impression que certaines parties saturent, la basse est nettement plus présente que dans YOB (sachez que généralement je le prend en considération pour quasiment 50% de la qualité d'une production héhé)

Cinq titres pour presque une heure de musique, Mike Scheidt n'avait pas fait autant depuis le premier album de YOB à 6 titres. Du coup cet album parait un peu plus fastidieux a écouter. D'autant qu'il faut attendre le dernier titre (comme par hasard comme dans YOB) pour avoir le droit a un vrai morceau bien doom des familles mais d'une durée moins conséquente que ceux de son grand frère ("Sink To The Center" avec seulement 16minutes au compteur alors que ceux de YOB tappaient dans les 20-25mn a chaque fins de disque) Globalement réussi car les compos sont de qualité pour un premier jet sous ce nouveau line-up, ce Age Eternal s'adresse avant tout aux nostalgiques du power trio que je n'ai pas arreté de citer durant cette chronique. Il pourra sinon plaire facilement aux autres qui aiment les tenors du sludge-doom dans un esprit un peu psyche comme SLEEP, Electric Wizard, Acid King pour ne citer que les plus grands; ou qui sont avides de découvrir un monde ou la pesanteur peut parfois passer du tout au rien. Ce disque vous propose de vous faire emporter par des vagues de sons cosmiques avant de vous faire enterrer violemment au plus profond des abysses. A ce niveau là et c'est peut etre juste comme ca qu'il faut le prendre au lieu de toujours le comparer à YOB, le pari est réussi, et il n'y a rien a redire: Mike Scheidt à toujours le sens du riff qui tue et ses parties de chant interstellaires resteront sans doute dans les anales de l'hyper espace du "Sludge-Doom Psyche"
photo de Viking Jazz
le 29/04/2007

3 COMMENTAIRES

kollapse

kollapse le 02/05/2007 à 14:02:21

Excellent premier album de l'ex-YOB, Middian sort un premier jet d'un doom psyché plus dynamique et varié que l'ancienne formation culte de Scheidt. Des riffs tueurs, un lourdeur pachydermique, de longs titres riches et inspirés à l'univers déjà bien marqué, "Age eternal" est une première pierre et un premier coup de maître à mettre à l'eddifice de Middian. Enorme !

viking jazz

viking jazz le 05/05/2007 à 10:47:11

si je me suis pas trompé je cite quand meme 14 fois "YOB" dans cette chronique, record a battre ^^

KillaHill

KillaHill le 14/05/2007 à 22:48:45

viking jazz Ya des fois des groupes qui devraient changer de noms suite a un chnagement de lineup mais yen a qui devraient pas!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Carnal Lust - The hate complete
Talbot - Tundra
Chronique

Talbot - Tundra

Le 07/01/2011