Integrity - Black Heksen Rise

Integrity - "Black Heksen Rise"
chronique Integrity - Black Heksen Rise

 

Faisant suite au monstrueux The Blackest Curse, chroniqué sur votre webzine préféré par Viking Jazz, et précédant la sortie de la nouvelle offrande du combo Suicide Black Snake, Black Heksen Rise constitue un amuse gueule très court, à peine deux titres, mais perpétuant la légende des inventeurs (ou plutôt de l’inventeur) du style Holy Terror, un HxC particulièrement sombre, metal et apocalyptique.

 

L'artwork magnifique (chacun ses goûts) de la pochette, représentant des ombres chinoises sinistres, annonce d'emblée la couleur pour les incultes : le noir. Oui, je sais le noir n'est pas une couleur mais si vous chipotez pour le moindre truc, on ne va pas s'en sortir.

 

Le titre éponyme commence par une mélodie surprenante, limite Heavy mais le chant d'écorché de Dwid replace bien le morceau dans le contexte : inimitable, il reste une des marques de fabrique du groupe.

Les arpèges tristes et les riffs de bûcheron se lient ensuite parfaitement et on découvre une autre facette de la bête. Un côté mélancolique qui surprend derrière la haine et la crasse habituelle. Le solo est lui aussi très mélodique même si la rythmique plombée reprend vite le dessus. Un peu désarçonnant à la première écoute, "Black Heksen Rise" devient très vite addictif.

 

"Waiting For The Sun (To Burn Out Of My eyes)" débute également calmement même si la tristesse et une menace latente sont bien présentes. Les accords de guitare sèches se font dissonants laissant la place à un torrent de rage débridée, folle. Pourtant malgré cette fin des temps annoncées, les leads guitares sont toujours dans un feeling Heavy Rock peu commun pour le groupe qui sniffait plutôt du Thrash jusqu'à maintenant. Le morceau s'arrête brutalement comme si Integrity avait coupé le courant sans terminer son propos.

 

Integrity demeure une entité menaçante, torturée et d'une indépendance totale, la chose de Dwid Hellion, toujours mégalo, toujours misanthrope, toujours inspiré.

photo de Crom-Cruach
le 17/06/2013

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019

HASARDandCO

Jesu - Conqueror
Chronique

Jesu - Conqueror

Le 10/04/2007

Origin Hell - Human Decadence