Mindslaved - T(h)ree

Mindslaved - "T(h)ree"
chronique Mindslaved - T(h)ree
S'il existe bien un plaisir c'est de voir évoluer un groupe d'une production à une autre.
Mindslaved fait parti des bons élèves car avec un 5 titres Mind over matter qui avait laissé entrevoir quelques espoirs au milieu de larges imperfections, T(h)ree apparait comme un véritable ep offrant quatre titres plus travaillés, plus réfléchis.

Un problème demeure : les moyens mis dans le son. S'il est considérablement meilleur que par le passé, on pourrait exiger bien mieux surtout face à d'aussi bonnes compos. Néanmoins, nous sommes en lieu de penser que l'investissement était déjà fort couteux.
De toutes les manières, cette fois ci le son ne va pas freiner un élan musical dévastateur, bien qu'il faille faire sans le son de la basse.

Si on devait définir le style musical du groupe on pourrait s'oser à du "métal-(hard)core progressif". On justifiera ce barbarisme par des créations complexes sans modèle et des influences aussi diverses que variées. Et pour ceux qui ont besoin d'influences avec de gros noms comme repères, nous passerons par du Gojira et Psykup afin de montrer combien le groupe ratisse large.

30 minutes pour 4 titres est une équation qui révèle des morceaux vraiment fouillés et ce n'est pas "Seek for your self" qui me contredira.
Le groupe a conservé ce modèle d'une guitare rythmique et une soliste pour un résultat qui a une certaine ampleur. Chaque morceau a du corps et surprend toujours à sa manière.

On profitera de breaks placés au milieu des deux premières pistes qui ont certaines similitudes dans les changements de rythmes, dans la violence comme dans l'achèvement relativement ambiant. Cette petite erreur permet néanmoins d'apprécier "Blinded" plus particulièrement.
Ce titre est basé sur un tempo bien plus lent qui intègre toujours un break quasiment à la moitié du morceau mais il prend un aspect progressif prononcé et intéressant mêlant une guitare métal, un riff planant puis un chant métalcore.

"T(h)ree" prend des allures quasi expérimentales pour presque 9 minutes très surprenantes : avec des influences hispaniques (guitare) d'autres parfois planantes, une batterie et une autre guitare clairement métal, des changements de rythme, un chant abrasif et finalement une compo...époustouflante.

Rien que pour ce dernier titre cet ep prend des allures dorées, de pièce marquante pour un groupe qui a pris un sérieux coup de maturité musicale et qui ne devrait pas tarder à exploser si la lancée continue d'être aussi belle.
photo de Tookie
le 04/12/2009

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019

HASARDandCO

Septekh - Pilgrim
Capsule + Furnace - Split