Neaera - Ours is the storm

Neaera - "Ours is the storm"
chronique Neaera - Ours is the storm
Je suis un grand nostalgique de la scène metalcore allemande des 90's/2000's. Les Maroon, Heaven Shall Burn ou encore Caliban (oui, même eux, à une certaine époque...) ont bercé les festivals et les platines de pas mal de coreux. Neaera a bien suivi le wagon, avec un coté un peu plus dark. Cette façade violente, tous ces groupes l'ont maîtrisé mieux que n'importe quel représentant nord-américain ou australien. Les sons ont évolué, prod uber-metal, refrains mélodiques pompeux, infra-basses a gogo...Mais Neaera ne nous a pas livré une seule sortie décevante et les 5 de Munster ne vont pas déroger à la règle avec Ours is the Storm.
 
On ne change pas une équipe qui gagne, au menu, toujours ce mix melo death et metalcore bien rodé, quelques breakdown par ci par là , exit la surenchère et les clichés. Une prod efficace très loin des horreurs deathcore 2010's, plus proche des premiers In flames. "Decolonize my mind" est un parfait exemple du processus créatif du groupe, on sent les influences tout en reconnaissant l'identité Neaera. Gros riffs melo, refrains épiques, breakdown typé metalcore 90's, et ce petit crunch dans le son des grattes qui me fait frissonner sur les triolets. Je ne m'en lasserai décidément jamais.
Les vocaux de Benjamin Hilleke sont toujours impressionnant, une belle palette qui gratifie les morceaux d'une brutalité adéquate. Ça braille, ça crie, ça sing along, c'est très grave, ou strident, et bordel ça a du coffre.La batterie n'est pas trop mise en avant, exit les triggs dégueulasses, vive le naturel, et ça poutre autant les amis. La double pédale fait trembler les murs et les blasts arrachent les meubles.
Il ne faut pas oublier ce délicieux petit goût de black que l'on retrouve dans pas mal de riffs et dans les vocaux (décidément je me rends compte que ce frontman gère son business...). C'est sûrement la marque de fabrique Neaera dans cette scène allemande. Ça rend le tout un chouilla plus brutal, mais c'est surtout l’atmosphère noire de leurs albums et toute la violence qui en suinte qui retient l'attention.
 

Rien de vraiment bien nouveau, mais les Allemands livrent encore un album cohérent et efficace. Super riffs, breakdowns originaux et arpèges de killers. Son naturel et dark, vocaux de l'enfer, refrains melo death et batterie traktopel. L'Allemagne, encore et toujours...

photo de Kurton
le 04/03/2013

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019

HASARDandCO

Putiferio - Lov lov lov
Ministry - With Sympathy