Neptune + One second riot - Split-LP

Chronique CD album (31:57)

chronique Neptune + One second riot - Split-LP
Une fois n'est pas coutûme, je vous chronique aujourd'hui un split disponible uniquement au format LP 12" (limitée à 500 ex.), sorti chez DISTILE Records, et réunissant les américains de NEPTUNE et les Lyonnais de ONE SECOND RIOT.

Commençons donc par NEPTUNE, qui squatte les 4 premiers titres de cet opus. Trio adepte du DIY, le groupe existe depuis 1994 et est habitué aux expérimentations sonores de tous genres. Et ce n'est pas avec ces titres qu'ils vont nous contredire. "Tell my people to go home (part 1)" nous propose une noise "dansante" (si si , c'est possible) avec ses rythmiques barrées et ses riffs de gratte minimalistes. La 2ème partie du titre sera bien différente : noise toujours, mais beaucoup plus lente et décousue. Ce qui n'empêche pas ce morceau d'être sacrément foutu, et je ne comprends pas l'intérêt d'en faire 2 titres ; un seul aurait grandement suffit, les 2 s'enchainant parfaitement bien. "Clocks" est toujours fait de noise bien sale, un rock dégoulinant enregistré façon Do It Yourself, avec cette disto de guitare vraiment dégueulasse.
les NEPTUNE termineront leurs 16 minutes utilisées par "#27", totalement différent des 3 autres titres car totalement - enfin, encore plus - expérime6ntal. 6 minutes de sons qui arrivent d'on ne sais où, sans véritable fil conducteur ; à réserver à un public averti.

C'est donc non sans peine que l'on arrive enfin au premier titre de ONE SECOND RIOT, duo basse-batterie également adepte des expérimentations sonores. Le riff de "Cut", et la rythmique également, me fait penser à du TOOL. Bon évidemment, au niveau du son et de la voix, on est à des années lumières des ricains, mais vraiment, ce riff de basse leur colle à la peau. Toujours est-il que nous sommes dans une noise bien plus accessible que leurs compagnons de split, le tout accompagné d'extraits de speechs de films semble-t-il. "Paste" est un titre sans vraiment l'être, expérimentation sonore encore ; on attends que ça démarre vraiment mais ça n'arrivera jamais. La musique est "loin", vous savez, comme ces intros qui vous font mettre le son + fort pour qu'ensuite la musique vous explose les oreilles. Sauf qu'ici, rien n'arrivera plus fort. Enfin si, mais qu'avec le titre suivant : "Faces". Même idée que le premier titre donc : noise lente et bien foutue, avec speechs samplés. Des hurlements feront leurs apparitions également.

Bref, amis de l'expérimentation sonore, bonjour ! DISTILE Records va devenir un habitué de ces sorties barrées, à l'instar de l'EP de SWIMS paru il y a peu. 2 univers finalement pas si différents que ça entre les américains de NEPTUNE et nos Lyonnais de ONE SECOND RIOT, même si les seconds semblent moins "ailleurs" que les premiers. Amateurs de musique non conventionnelle, de noise qui tâche, ce disque est fait pour vous ! Pour les autres, il sera tout de même assez difficile de rentrer dans ce split.
photo de Pidji
le 30/05/2007

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Hemlyn - Fazeaa
Chronique

Hemlyn - Fazeaa

Le 05/06/2020

Sepultura - Chaos A.D.