Parween - Parween

Chronique CD album (43:42)

chronique Parween - Parween
PARWEEN. Ce nom ne vous dit rien? Si je vous dis STROLL alors? Non plus? Bien, j'ai eu la même réflexion que vous (!). Bon alors petite présentation, le groupe adopte sa formation actuelle en 2004, avec donc 2 membres de STROLL et 2 autres de INCIPIT. PARWEEN n'est donc pas le premier essai pour ces musiciens et ça se sent. Cet album dégage un savoir faire qui ne s'apprends pas en quelques jours, et l'ambiance proposée autour de ce disque vous prends durant les 43 minutes qu'il dure.

Le groupe nous propose donc, selon la bio, un mélange de post hardcore et de screamo. Je ne suis pas trop d'accord là dessus, même si les étiquettes, hein, ça ne sert pas à grand chose finalement. Pour le post HxC, ok; ensuite, le coté screamo, à part sur quelques passages, je ne le retrouve pas trop. Par contres, des pointes de mélodies métal pointent le bout de leur nez afin de diversifier leur hardcore chanté en français. L'aspect mélodique est assez important dans ce disque, et la voix du chanteur me fait penser à quelqu'un qui commence à se faire sérieusement un nom de l'autre côté de la Manche: Karl Middleton (Ex-Earthtone9, The Blueprint, TwinZero). Dès que le chant est mélodique, je pense au chanteur de the Blueprint, tant la ressemblance est frappante; et ce n'est pas pour me déplaire. Seul le chant en français me permets de noter la différence ! Mais Les parties "hurlées" sont très bonnes également, avec plusieurs intonations subtilement dosées qui permettent de n'absolument pas se lasser.
Musicalement maintenant, je parlais de Karl Middleton pour la voix; et bien, pour la musique, je pense également à son ancien groupe qui n'existe plus: EARTHTONE9. Peut être est-ce encore la voix qui me force à penser à ce groupe, mais certains plans de grattes et rythmes de batterie me font vraiment penser aux anglais. On mélange donc aisément métal, Hardcore, mélodies incisives et force de frappe militaire. Des titres comme "Monologue", "Cycle", "Histoire de dire", mélangent vraiment bien tous ces styles et nous font basculer dans un univers particulier, qui ne me fait pas forcément penser à un groupe existant actuellement. Vous ne tomberez pas dans la monotonie donc à l'écoute de cet album. Au contraire, les variations vous scotchent même par moments, tant cela est bien maitrisé.

Ce premier album est une véritable réussite donc, même si l'intro (17") et l'interlude (31") ne servent pas à grand chose, à part rajouter 2 pistes pour obtenir un total de 11. Si vous aimez les mélanges metal/HxC/screamo/rock, ce disque est fait pour vous. De plus, le son est nickel, et comme je l'ai dit un peu plus haut, on sent une facilité déconcertante pour les musiciens à nous balancer à la figure violence et mélodie en même temps. Du coup, on ne peux qu'accrocher.
photo de Pidji
le 01/02/2006

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements