S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

pupille - "Himnos Olimpicos"

pupille - "Himnos Olimpicos"
chronique PUPILLE - Himnos Olimpicos
8,5/10 0
Acheter PUPILLE Himnos Olimpicos sur Amazon

Maxi-cd / EP Maxi-cd / EP

 

Année : 

2006

 

Tracklist :

1- Himno I
2- Marcha I
3- Himno II
4- Marcha II
5- Himno III
6- Marcha III

 

Label : 

BCore Music
Dans le même style :
Toehider - Children of the Sun Part 2: Another Collection of Under​-​appreciated Cartoon Themes from the 70's, 80's and 90's
C'est vrai qu'on parle beaucoup de pays nordiques pour tout ce qui est death ou black, enfin tout ce qui, globalement, est violent et technique, on parle des U.S.A pour le métalcore ou plus pour le H*C chaotique, de l'Angleterre pour sa scène pop foisonnante, quoique pas toujours intéressante (quoi j'ai dit Franz Ferdinand là??), de la Belgique ou de la Hollande pour le HardCore oldschool plein de moshs et de moulinets de bras, et j'en passe bien sûr. Bref, beaucoup de pays semblent avoir une certaine propension à sortir d'excellents groupes dans un style particulier, et quid de l'Espagne là-dedans me direz-vous? Et bien ils avaient le ska... Mais bon, croyez bien que le point de vue très réducteur de ce début de paragraphe (et qui n'est pas le mien, je vous rassure) n'est que prétexte stupide à introduire une bande d'Ibères qui officie dans un style que l''on entend pas résonner habituellement dans ces contrées. Je m'explique: on parle ici de PUPILLE, jeune groupe barcelonais qui en est à son 3e méfait avec ce « Himnos Olimpicos » et qui officie dans un post-rock instrumental, genre qu'on entend rarement bercé par une douce voix hispanique, il faut l'avouer.


C'est à Overcome Rec. qu'on doit la disponibilité de ce jeune groupe en France, signé chez Bcore rec. chez eux, la distribution made in France est désormais chose faite pour eux et le moins que l'on puisse dire c'est qu'ils méritent largement d'être reconnus hors de leurs frontières...
C'est plongé dans une douce conversation de guitares arbitrée par une basse et une batterie assez groovy que l'on débute le voyage à travers les différents hymnes et marches que nous propose le combo espagnol; montée en puissance puis retombée dans un calme tout relatif. Les mélodies se succèdent et ceci sans l'appui d'aucune voix, seuls les instruments parlent et ils suffisent à nous emporter avec une facilité qui laisse songeur, un peu à la manière d'une mélopée des RED SPAROWES. La 'marcha I' qui suit nous ramène à des ambiances un peu plus enjouées (pop?) et moins éthérées, un genre d'indy rock ensoleillé par les plages de la Méditerranée en schématisant ultra grossièrement (et je m'en excuse d'ailleurs). L'hymne II, quant à lui, pourrait être le fond sonore parfait pour un titre screamo, c'est tout juste si je n'entends pas des hurlements issus de mon propre cerveau se superposer avec cette mélodie triste, ça c'est pour le premier tiers du morceau; le reste étant un beau foutoir de décibels comme les affectionnait les SONIC YOUTH, avant de repartir sur des riffs différents mais tout aussi géniaux, on y trouverait un petit peu de PELICAN que ça n'étonnerait personne... La marche suivante continue dans le même registre, c'est-à-dire très aérienne, tout en répétition pour sa première moitié avec une montée toute en douceur pour finir sur un rythme un peu plus appuyé histoire de vous faire quand même bouger votre petite tête. N'étant moi-même pas ultra familier avec l'univers des groupes post-rock je dois dire que ce que nous propose PUPILLE est décidément excellent, car touchant (la fin du 3e hymne est tout simplement magnifique) et diablement bien exécuté. On termine cet « Himnos Olimpicos » comme on l'avait commencé; avec un titre assez RED SPAROWESien - tout en gardant une identité propre et très prononcée, entendons-nous bien - qui vous emmène très très haut vous vider la tête et Dieu que c'est bon, on a même le droit a certains effets plutôt psychédéliques qui renforcent d'autant plus cet effet d'évasion intérieure, et cela couplé à des boucles, qui ne vous lachera jusqu'à la fin du titre...

Pour une découverte, c'est une bonne découverte que nous balancent dans l'hexagone les gars d'OVERCOME. S'ils pouvaient arpenter tout l'Europe pour en ressortir des bijoux tels que PUPILLE ça nous rafraichirait bien l'esprit, et ça éviterait de gâcher du talent à rester inconnu pendant des années avant d'être connu juste après un split comme cela arrive si souvent, malheureusement...


photo de Mat(taw)
le 31/03/2006

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

Gagnez Hypercut de Hardcore Anal Hydrogen

Dernières news

Chronique au Hasard

Bukowski - On the rocks

Évènements

Partenariat Avalanche Soundprod : saison 2018 - premier semestre !Impureza + From Man To Dust + Hyaena au Blue Devils à Orléans le 12 mai 2018The OUTBREAK Fest au Chatodo à Blois avec entre autres PSYKUP, COMITY, HANGMANS CHAIR, DO OR DIE, etc.Hexis + Départe + Keep On Living au Le Klub à Paris le 21 avrl 2018BISON + LLNN + WREN + DEATH ENGINE à l'Espace B à Paris le 5 mai 2018SANGRE DE MUERDAGO + VESPERAL au Bateau El Alamein à Paris le 22 avril 2018Tournée européenne  Kids Insane mai 2018