Queiron - Sodomiticvm Per Conclave

Chronique CD album (50:40)

chronique Queiron - Sodomiticvm Per Conclave

Vous vous souvenez de l'Inspecteur Gadget et des télégrammes du Chef Gonthier? Non? Bah tant pis... c'était mon prétexte pour faire une chronique facile à rédiger! (qui a dit "flemmard?")

 

Queiron, groupe trop peu connu [STOP]
10 ans de carrière dans l'Undergound Brésilien  [STOP]
Nouvel album qui confirme tout le bien qu'on peut penser de ce groupe [STOP]
Death Metal [STOP]
Nouvel album: suite logique des prédécesseurs [STOP]
Le groupe n'apporte que peu de nouveautés à sa musique [STOP]
Toujours dans la veine Krisiun / Abhorrence / Imperious Malevolence / Nephasth / Funeratus [STOP]
On note que la qualité du son s'est grandement améliorée [STOP]
Du blast à foison [STOP]
Des riffs puissants qui font naître une dimension épique [STOP]
Des voix rageuses qui rappelleront les fers de lance de la scène Brésilienne [STOP]
Sodomiticvm Per Conclave  séduit immédiatement [STOP]
Pas de trêve pas de temps mort [STOP]
Queiron enfonce le clou en délivrant un album quasi parfait [STOP]
Une véritable démonstration de force qui tape vite, bien, fort: net et sans bavure[STOP]
Un album direct qui se mouche dans les compromis [STOP]
La quintessence de l'école Brésilienne [STOP]
Furie, puissance, maestria ainsi qu'un aspect plus poignant [STOP]
Des éléments mélodiques absolument grandioses gorgés d'une certaine mélancolie qui aèrent l'ensemble de l'album [STOP]
Virtuosité du guitariste qui tricote des solos qui pourront évoquer le jeu de gratte du premier Rebaelliun - Burn The Promised Land [STOP]
Quelques moments de calme plus lents aux relents plus Thrashy qui font monter la tension jusqu'au déluge de tarte dans le pif [STOP]
Des structures dignes des plus grands morceaux de Deicide [STOP]
Un album qui glisse tout seul comme une petite bibine en plein après-midi de canicule [STOP]
Un parcours de santé au pays du Death Metal dont on ressort béat [STOP]
Seul léger défaut: le grain du son de la batterie qui reste un poil synthétique [STOP]
Au finale, Queiron nous balance un album idéal, peut-être pas le chef-d'œuvre absolu du XXI° siècle mais une copieuse rasade de haine sans fanfreluche ni triturage de nouille [STOP]
Ce message s'autodétruira dans 10 secondes [STOP]
10..9...8...7...6...6...6...

photo de Cobra Commander
le 10/06/2013

2 COMMENTAIRES

cglaume

cglaume le 11/06/2013 à 06:52:38

Tu changes donc de pseudo pour Inspecteur Cobrette ? :) Et qui fait Finot, le clebs ? Moi je veux bien faire Dr Gang (bang bang !) ! :)))

Cobra Commander

Cobra Commander le 11/06/2013 à 12:09:14

J'te vois bien dans le pyjama moulant d'un agent Mad...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Sixtoys - Forbidden War
Nifrost - Motvind