Roadrunner United - Roadrunner United

Chronique CD album (1:16:54)

chronique Roadrunner United - Roadrunner United
Pour leurs 25 ans d'existence, le label ROADRUNNER a décidé de se faire plaisir, et de vous en faire profiter. En effet, ils ont eu l'idée de rassembler la plupart des groupes qui ont fait de ce label une légende, de mixer le tout, et d'en faire un album de 18 chansons inédites.
Pour cela, ils ont désignés 4 "capitaines d'équipes", afin de composer les titres. Et là, c'est du lourd. Dino Cazares (ex-Fear Factory), Robert Flynn (Machine Head), Joey Jordison (Slipknot) ont répondu présent. Le quatrième aurait dû être Max Cavalera, mais travaillant à l'époque sur "Dark ages", nouvel album de Soulfly, celui-ci a décliné l'offre. Ce sera donc la chance pour un p'tit jeune de 19 ans, Matthew Heafy (chanteur de Trivium), d'avoir ce 4e poste.

Et si cela ne suffisait pas, les 4 patrons avaient la possibilité de demander à n'importe quel musicien (ayant participé à au moins un album chez ROADRUNNER quand même) de jouer avec eux. Un total de 55 participants sont donc recensés sur cet album. Et là, c'est pareil, c'est "que du bonheur" ! Quand on voit la liste sur le livret, on ne peut être qu'admiratif. Des premiers groupes signés (King Diamond, Annihilator, Sepultura,...) aux derniers (Chimaira, Trivium, Slipknot,...), on a le droit à du beau monde ! Impossible de tous les citer, vous me comprendrez !

Allez, fini de parler du fond, allons-y pour la forme. "The Dagger" commence fort, avec Howard Jones (Killswitch engage) au chant et Robert Flynn (Machine Head) à la gratte. Avec des passages mélodiques à la Machine head (forcément), la voix de Mr Jones passe vraiment bien et on a le droit donc à un titre qui aurait pû être sur un album des MH. Les premières surprises viennent de 'In the fire", avec King Diamond au chant, qui sonne très "heavy", malgré la présence des 2 gratteux de Trivium, le bassiste de Killswitch engage et le batteur d'Ill Nino. "The end" fait la part belle au chant de Matthew Heafy (qui me fait penser à taproot par moments). Revenons au mélange "rétro/nouveau", avec "Tired n' lonely", avec Keith Caputo (Life of agony) au chant, un gratteux de The Accused, un autre des feu Vison Of Disorder (Matt Baumbach), et Joey jordison (Slipknot) à la batterie. Tout cela sonne vraiment bien ! Car si les compositeurs ne sont pas si "vieux" que ça, le mélange avec les plus anciens fonctionnent à merveille.
Ecouter un album entier d'eux ne serait pas ma tasse de thé, mais il est bon d'entendre les voix dérangeantes de Glen Benton (Deicide), Dani Filth (Cradle of filth), Peter Steele (Type o negative) et d'autres sur des compositions de Robert Flinn, Joey Jordison, Dino Cazares et Matthew Heafy. Entre temps, on a du plus "frais", avec par exemple Daryl palumbo (Glassjaw, Head automatica) qui pousse la chansonnette sur "No way out", ou Tim Williams (ex- Vision of disorder), qui a presque abandonné les cris, sur "Army of the sun". C'est toujours un plaisir de réentendre également Dez Fafara (Devildriver, ex-coal chamber), Corey taylor (Slipknot), ou Max Cavalera (Soulfly) sur des titres faits pour eux. Car ce que l'on peut dire sur les compositions, c'est que la plupart du temps, elles ont sûrement été écrites pour les chanteurs. Un exemple flagrant, "No way out", avec son rock'n'roll puissant, parfait pour Daryl palumbo, ou "no mas control", avec Christian Machado (Ill nino), qui fait énormément penser à son groupe.

Bref, il est impossible de parler de tout le monde (j'en ai pourtant cité pas mal, mais je suis loin du compte!), le mieux, c'est de vous procurer ce cd, qui en plus d'être un évènement musical de part son idée de départ, est tout simplement une réussite. Le label ROADRUNNER offrait tellement de possibilités que certaines ont tout de même été zappées (pourquoi ne pas pousser le vice jusqu'à faire un titre avec des membres des Dresden Dolls par exemple?); mais bon, on ne va pas chipoter quand même.
N'hésitez donc pas une seule seconde, en plus, le DVD de plus d'une heure vous montre les divers enregistrements avec plusieurs artistes. Et il est très bien fait ! Loin d'être un "bonus" de plus, c'est un vrai reportage très intéressant.
photo de Pidji
le 26/10/2005

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Hexis + WOES + Expiation au Puzzle Pub Tours le 2 novembre 2019
  • BRUTUS, DAGOBA, LISTENER et d'autres au Poche à Béthune jusqu'au 10 novembre 2019
  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019