Sequoia - The forgotten link

Sequoia - "The forgotten link"
chronique Sequoia - The forgotten link
Deux ans d'existence, voilà le temps qui aura fallu à ces perpignanais fans de la scène hardcore pour sortir leur premier EP 6 titres, "the forgotten link", sur le label Eternalis records.
En effet, mis à part une première chanson enregistrée en 2003 pour une compilation, ce cd est leur premier fait d'armes...Et on peut déjà dire qu'ils s'en sortent à merveille !

Dès que l'on regarde la pochette, on devine à peu près leur genre musical. En effet, celle-ci est très tendence émo avec sa colombe sur fond rouge (pour le sang?).Le cd entre donc dans ma platine, et là, plus de doute. Les Sequoia nous proposent un mélange émo/hardcore avec des pointes de métal, ce qui nous fait obligatoirement penser à Poison the well ou Shai hulud. Voilà donc un point faible de cet EP: une impression de déjà vu/entendu lors de la première écoute (mais n'oublions pas que ce groupe n'a que 2 ans et cela parait donc logique!).

Puis finalement, au bout de quelques appuis sur la touche "replay", on se laisse comlètement submerger par la fougue et l'émotion que nous propose ce disque, comme la chanson "the one who is not me" ou encore "between the sky and the man"...Le début de "Remember the child" me fait penser à poison the well mais le groupe aime beaucoup désorienter l'auditeur, et au final le tout est très riche en changements de rythmes (que le batteur assure avec brio!), ce qui donne une puissance suplémentaire aux passages plus "métal".

Les Sequoia maitrisent parfaitement leurs instruments comme le prouve l'interlude (pourquoi pas plus long?), aucune présence de sample, pas de fioritures, et aucun clichés couplet-refrain-couplet-refrain, on écoute donc cet EP sans lassitude au bout de 2 ou 3 fois ! Le chanteur assure complètement le mélange cris/chants, ce qui n'est pas toujours évident sur pas mal de sorties de groupes de ce style (et pas que français, loin de là). Enfin, Côté production, le son manque un tout petit peu de pêche, mais cela est peut-être voulu, et au final cela ne pose aucun problème à l'écoute.

Pour conclure, ce 6 titres est une réussite! On en redemande, car on sent un énorme potentiel pour ce groupe qui pourrait devenir le fer de lance français de ce genre musical d'ici quelques années (on prends les paris?) ! Et n'hésitez pas à aller les voir s'ils passent par chez vous. Je n'ai pas eu cette chance, mais apparemment leurs prestations aux côtés de groupes comme Walls of jericho, 8 control ou encore shai hulud ont été excellentes!
photo de Pidji
le 26/12/2004

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019

HASARDandCO

The jonbenét - Ugly / Heartless
THC - Melanoma
Chronique

THC - Melanoma

Le 12/02/2008