Stortregn - Uncreation

Chronique CD album (33 minutes)

chronique Stortregn - Uncreation

Nous les métalleux, on est des cons.

On paye pour se prendre des baffes.
Il y a bien des cons qui claquent 80€ pour voir Metallica, avec pour argument : "Ben c'est Metallica". 
Heureusement, c'est pas tous les jours... Et pour les fins de mois difficiles, il reste le bon plan : Great Dane Records au Furet du Nord de Lille : 8€ pour la nouveauté qui doit te scotcher.
 
Joies d'Internet et de la mondialisation, c'est disponible sur le site du Label et tout le tralala habituel pour quelques deniers de plus.
Et même si le disque commence tout doux par une introduction bien "evil" aidée par un son qui l'a bien "evilisé", faut dire que la suite est bien sur-evilisée.
 
"The eye of judgement" est le titre-type de cet album, à l'instar d'un excellent "Through a path of prevaricat" : à la fois rapide, mélodique, hurlant, violent mais intelligent et pas chiant pour deux ronds, on se prend une doublette dans la tête.
 
On frôle même la "Jean gabinite aigue" sur la longueur tant l'ensemble tient la route. Le meilleur moment est  lorsqu'on vient à penser à Dissection : pour le parfait mélange black/death mélodique.
Il y a une sorte de recherche d'un son glacial mais moderne, épique mais pas trop, comme la conclusion d'"A shape in the mystical haze" le prouve si bien.
Et même si nous n'y parvenons pas encore complétement (un petit manque de variations, un rendu général trop propre, trop lisse et des structures plutôt prévisibles), cette grosse demi-heure (oui seulement) a de sérieux arguments tant ça tient bien la route.
 
Et puisqu'en général on ne retient que les derniers mots d'un discours, je terminerai sur ce qu'il faut retenir pour acheter l'album, aller les voir en concert ou virer de sa tête l'inutile Théorème de Pythagore pour une information vraiment utile : c'est suisse, c'est leur 1er album après un 1er ep et surtout ça s'appelle "Uncreation" par Stortregn.
photo de Tookie
le 08/05/2012

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

No turning back - Holding on
El Nath - Isolation