Tabatha Crash - Twist

Chronique CD album (24:14)

chronique Tabatha Crash - Twist

Tabatha Crash ! Parfois l'évidence a du bon et le trio sonique parisien l'a bien compris. Le temps que l'on cherche la référence, on a le droit à 2 blasts. Sont comme ça les TC... Right in ya face !

Mais l'on connaît leurs parcours, Sons of Frida, Vélocross, La Diagonale du Fou et à chaque fois l'évidence s'accompagne de subtilités, d'inattendu et il faut y revenir pour découvrir.

Twist, par sa concision, ne déroge pas à la règle de leurs univers.

« Fearless » en ouverture, en est le parfait exemple, un gros coup de savate métal suivi d'une basse new-wave, un déroulé Post-Punk façon Wire et une sortie plein gaz jusqu'à l'étouffement. Le tout en un peu plus de 4 minutes. Et dire que ce n'est pas le morceau que l'on va retenir le plus !

 

Ainsi donc Tabatha Crash offre des morceaux à tiroirs. Des références aussi, l'implacable Bulgarian LP, forcément, un clin d'oeil chez les Belges d'Adolina pour leur « Kids » qui renvoient au « Paperkids » des Belges. Sans oublier Pere Ubu pour cette voix nasillarde qui peine parfois à s'ouvrir avant de prendre la place au centre de « Fast end ». Et par dessus tout le boucan, ce sens de la mélodie qu'elle soit claire, enchevêtrée dans l'électricité ou fuzzifiée.

 

Fortiches, en moins de 25 minutes, le trio hisse une collection impressionnante de textures sonores. Ces enfants de la noise ont bien assimilé le patrimoine et Twist devrait devenir une référence dans le genre. L'essentiel, le zéro déchet, ils connaissent sur le bout des doigts ou des baguettes. Rien n'est superflu au point de se laisser porter par l'excellence lorsqu'il se manifeste sous la forme d'un « Safe » bien trop court (leur plus long titre pourtant).

 

Chez Tabatha Crash, le plaisir est une chose sérieuse, et sous des dehors cabotins (oui, bon... voilà) un titre d'apparence plus légère comme « Mate » peut devenir redoutable. C'est dans ce genre d'exercice que la notion de "morceau à tiroirs" prend tout son sens.

 

Le très jeunesse sonique « Big Joe » – un peu leur « Mildred Pierce » – va même se tordre le cou dans une déclinaison Math rock, pour le coup très acceptable.

 

Un bien fameux album que ce Twist, surprenant dans ses virages, et fougueux dans ses lignes droites.

 

Un must.

photo de Eric D-Toorop
le 12/04/2021

8 COMMENTAIRES

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 12/04/2021 à 11:05:46

Aaaaaah ce nom de groupe !!!

cglaume

cglaume le 12/04/2021 à 11:43:03

Ça vaut pas Tina Turner Fraiseur :D

pidji

pidji le 12/04/2021 à 16:00:47

Et en plus, la musique est bonne ! 😁

Seisachtheion

Seisachtheion le 13/04/2021 à 14:37:28

400e chronique publiée !
Congrats! 👏! 

cglaume

cglaume le 13/04/2021 à 17:04:19

Pour Éric, 'pip'pip'...

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 13/04/2021 à 17:27:27

"Crustina Aguilera" c'est bien aussi !

Bravo Seisa !

Eric D-Toorop

Eric D-Toorop le 13/04/2021 à 17:27:34

Héhé... loin d'être le plus prolifique, mais merci quand même les copains ^^
(489 en tout, mais toutes ne sont pas publiées ici :)

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 14/04/2021 à 11:00:30

Oups j'ai rien pigé: bravo Eric !!!!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Winteriip II - Metal Hardcore Festival à Tours le samedi 18 Décembre 2021

HASARDandCO

Grai - Ashes
Chronique

Grai - Ashes

Le 25/01/2018

Sepultura - Morbid Visions