Tapes'n tapes - Outside

Tapes'n tapes - "Outside"
chronique Tapes'n tapes - Outside

Troisième album des Américains de Tapes'n Tapes, Outside fait dans un rock sans grande surprise, timidement déviant, mais d'assez bonne tenue pour qu'on puisse apprécier comme il se doit la douzaine de chansons offerte. Entres mélodies soignées et ruades rock ("Badaboom" en ouverture), prédominance de ces mêmes mélodies sur fond de folk vif ("SWM"), le quartet ne faillit point le très british "One in the world", probant bien qu'un peu trop marqué par les Libertines du triste Doherty, leur permet d'asseoir leurs indéniables qualités. Puis c'est un morceau digne du Pavement le plus retenu qui soit, "Nightfall", qui vient s'imposer touit en soulevant la question de l'identité du groupe, certes attrayante mais encore trop référencée.

 

Ce constat n'empêche pas les gars de Minneapolis de livrer un produit très correct, qu'on apprécie autant dans ses moments nuancés mais rudes ("Outro") que lorsqu'il se fait sautillant dans le rythme ("Freak out"), et la combinaison entre force de frappe et délicatesse mélodique fonctionne plutôt bien, les guitares vives de "The saddest of all keys", par exemple, ajoutant à l'intérêt de l'album et convaincant également dans leurs moments de quiétude ("People you know").

 

On demandera donc aux Tapes'n Tapes, visiblement doués, d'affirmer sa démarche de personnalisation, d'autant que la fin de l'opus est elle aussi bien ficelée, entre "On and on", taillé dans une pop psyché plaisante, et un "Mighty long" à la batterie assénée du plus bel effet sur fond de sonorités vaporeuses. Passé ce cap, la dite formation accèdera sans nul doute à un statut digne de son rang, que ce Outside pourrait lui permettre d'atteindre sans trainer.

photo de Refuse to keep silent
le 11/01/2011

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019