THE ART OF KEEPING SILENT - Premices (démo)

THE ART OF KEEPING SILENT - "Premices (démo)"
THE ART OF KEEPING SILENT - Premices (démo) (chronique)
Il n'est jamais facile d'entamer une chronique d'un groupe en parfaite objectivité, et quand, en plus, on connaît directement une ou plusieurs personnes officiant dans le dit-groupe alors là la tâche s'annonce mille fois plus ardue. C'est le cas ici avec THE ART OF KEEPING SILENT; jeune groupe parisien formé en 2005 et qui nous livre ici son premier méfait en cette démo intitulée « Premices », 100% DIY car entièrement enregistré et produit par le groupe lui-même. Mais bon, outrepassons les relations personnelles pour ne se concentrer que sur la musique, obscure et violente soit-dit en passant, de THE ART OF KEEPING SILENT.


Ca commence avec 'Sour bitterness', qui entame assez brutalement ce CD, intro à la basse et c'est parti: on a ici affaire à une sorte de H*C chaotique rendu plus abrasif par la voix rauque et très agressive de Ced. Les guitares jouent avec des sons « électroniques » pour les passages plus reposés et le jeu entre les 2 grattes est bien sympa en général sur ce morceau sans oublier la basse qui est bien présente, on a même le droit à un solo type mathcore.
Suit 'Au Regard de l'autre', encore plus agressif et cette fois-si avec des véritables plans tirant vers le H*C chaotique au début, puis un blanc et on a l'impression d'entendre un titre dans le titre: on cherche plus du côté de la mélodie et on retrouve une façade quasi noise si ce n'était la voix qui ne quitte pas son ton violent. Et le tout pour terminer ce 'regard de l'autre' dans un tourbillon chaotique.
On termine avec 'L', au riff que n'aurais pas renié CONVERGE j'en suis certain. S'en suit une succession de cycles et de plans qui puisent dans des influences diverses et variées en alternant passage plus posé avec d'autres plans plus speed pour finir sur le riff de départ avec une montée en puissance pour clotûrer le tout.


Un style oscillant entre hardcore, H*C chaotique, death (pour la voix et certains plans) THE ART OF KEEPING SILENT séduit par son univers et sa violence. Un bon jeu recherché entre les grattes et la basse (au son assez « punk »), des compos accrocheuses... Bref, TAOKS a les armes pour aller plus loin et malgré un son qui, loin d'être déplaisant, reste un son de démo, on a envie d'en entendre un peu plus. Alors les gars vous savez ce qu'il vous reste à faire....
photo de Mat(taw)
le 11/02/2006

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme

Démo CD Démo CD

Acheter THE ART OF KEEPING SILENT Premices (démo) sur Amazon

Tracklist

1- Sour Bitterness
2- Au Regard de l'autre
3- L

DANS LA VEINE

The Blood Brothers - CrimesThe Blood Brothers - Crimes

évènements

  • LIONS METAL FEST le 1er juin 2019 à Montagny (69) avec VADER, BENIGHTED,...
  • Daughters au Point Éphémère à Paris le 10 avril 2019