The Bamboos - Medicine man

Chronique CD album (43:30)

chronique The Bamboos - Medicine man

Groupe australien qualifié de "funk", The Bamboos s'illustre en effet dans ce créneau, en le pratiquant "à la cool" , prenant sur ce nouvel opus un virage moins vintage, plus actuel et mâtiné de courants poppy, ou soul, qui lui permettent de se renouveler assez efficacement.

 

Relevé par des featurings et constituant le cinquième effort du groupe, Medicine man dévoile logiquement un savoir-faire décisif, qui sans suprendre outre-mesure engendre un contenu musical et plutôt vivace, parfois plus tranquille comme sur "The wilhelm scream", la participation d'éléments "extérieurs" contribuant à la bonne tenue du tout. On est ici dans un funk assez conventionnel mais bien troussé, bien cuivré aussi, acidulé ("Cut me down") et dansant comme il faut, un peu plus ennuyeux dans ses moments suaves ("Window") mais globalement assez alerte et pertinent, sur le plan vocal et instrumental, pour plaire.

 

Les penchants souls impulsés par Kylie Auldist, la chanteuse, et les "invités" renforcent l'attrait de l'album, sans faiblesses préjudiciables, perfectible certes - le créneau est au final assez "sage"- mais cohérent, très appréciable dans ses instants rythmés ("Midnight"), et met à l'honneur la funk sans cependant s'en détacher de façon singulière. On réservera donc l'écoute réitérée aux aficionados du genre, l'audition plus éparse se voyant échoir à une frange moins "rangée" du public. Medicine man garantissant toutefois aux amateurs du style un moment de plaisir non négligeable et une collection de chansons de belle facture. A la durabilité incertaine mais probante sur l'instant et, surtout, fidèle à  l'esprit des Bamboos et synonyme de changement, léger, dans la continuité de leurs essais précédents.

photo de Refuse to keep silent
le 23/06/2012

4 COMMENTAIRES

el gep

el gep le 23/06/2012 à 09:16:58

Ça fait quand-même longtemps que je voulais te le dire: tes chroniques mesurées et évasives me font beaucoup rire, cher RTKS! Je ne crois pas que ce soit l'effet recherché mais bon...

refuse to keep silent

refuse to keep silent le 23/06/2012 à 10:52:11

OK.

refise to keep silent

refise to keep silent le 23/06/2012 à 10:54:23

Si ça ne te plait pas, ne les lis pas...
Tu me rappelles l'équipe de X Silence, tiens, quand j'ai quitté ce "zine" en raison de réflexions de ce genre...
Sur ce bon week-end.

el gep

el gep le 23/06/2012 à 13:52:12

Ouhlah, faut pas se braquer ainsi, je ne me moquais pas de toi, hein. C'est juste qu'on sent bien que tu te coltines les chroniques de disques qui ne te (nous) passionnent pas forcément, mais tu le fais parce qu'il faut bien que quelqu'un le fasse. Du coup, forcément, la chronique s'en ressent. il n'y a pas de vrai critique dans ce que je t'écrivais. Bon week-end, ouaip, détends-toi un peu, allez!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019