The Deniro's - Are You Surfin To Me?

Chronique Maxi-cd / EP (19:23)

chronique The Deniro's - Are You Surfin To Me?

C’est très peu accoutumé à la Surf Music que j’accepte pourtant volontiers d’écrire une chronique sur les tenants de la Surf Toulousaine, The Deniro’s. Malgré mon adoration pour les Beach Boys, et ce depuis ma plus tendre enfance et l’écoute épiphanique du générique hyper déroutant d’Allo Maman ici Bébé, ma perplexité à écrire sur la candeur musicale et ma culture lacunaire en la matière justifieront cette procrastination circonstancielle et cette sortie tardive. Mais bref, qu’à cela ne tienne, il est grand temps de réparer cette invisibilisation absolument pas mal intentionnée de ma part.

 

A la manière des Deniro’s, j’ai aussi le goût du cinéma et ma poignée d’acteurs fétiches, mais il y en est un à la carrière très inégale auquel je voudrais rendre hommage. Parce que oui « Are You Surfin To Me ? » (t’as saisi la référence ?) est avant tout un EP composé en hommage au plus célèbre mafieux d’Hollywood et dans le même temps à un style de musique qui lui se veut être aux antipodes de la cruauté et de la violence du middle. Une tension dialectique qu’aime mettre en musique et en mots les Deniro’s non sans humour et fantaisie. On retrouve donc en guise d’introduction de quelques morceaux les plus emblématiques répliques du jeune Noodle, Vito Corleone, Travis Bickle ; autant de personnages qui ont marqué, de Venice Beach au Banzai Pipeline à Hawaï en passant par les spots les plus fameux de Toulouse Plage et des rouleaux épiques des bords de la Garonne, des générations entières de jeunes surfeurs. Pour en revenir à mon acteur fétiche, et bien mon cœur est déjà pris par John Travolta, dit James Ubriacco, un chauffeur de taxi un peu à côté de ses pompes dans Allô Maman, ici Bébé. Peu de gens le savent mais James Ubriacco est une inspiration directe de Travis Bickle, le chauffeur errant et en roue libre de Taxi Driver. A l’instar du générique de film susnommé, « Are You Surfin To Me ? » est un Ep fun et hyper rafraichissant. Deux, trois petites flatteries pour nos oreilles et qui sont à l’essence même de la Surf Music. L’esprit et l’esthétique de la Surf sont respectés avec les Deniro’s, il n’y a qu'à voir la manière dont sont lookés nos 5 joyeux lurons. 

 

Des guitares très mélodiques, aux riffs simples et accrocheurs jalonnent cet EP, avec quelques chœurs qui fatalement ne peuvent rivaliser avec les nappes virtuoses et sucrées des Beach Boys mais qui néanmoins te remplieront le cœur de joie et d’allégresse. La Surf Music de The Deniro’s me fait immanquablement penser aux très récréatifs Baseballs et à leur revival Rockabilly. Deux styles musicaux issus de la culture populaire américaine, et qui instinctivement te replongent dans des époques où l’insouciance était de mise, avec pourtant en contre point une réalité sociale peu reluisante et très bien montrée à l’écran dans l’excellent Outsiders de Coppola, version plus crue et tellement moins sirupeuse de Grease.

 

« Are You Surfin To Me ? » est un disque qui me fait l’effet d’une petite madeleine et me replonge dans de grands moments de cinéma et d’insouciance, un affrontement mémorable dans Pulp Fiction entre Vincent Vega (alias John Travolta encore lui) et Mia Wallace (alias Uma Thurman) avec pour seules médiations la danse et la bande son très Rock’in Good de Chuck Berry.

 

The Beach Boys, The Baseballs, Chuck Berry ou encore The Deniro’s, ce sont des moments de pure régression, réenchanteurs à souhait et qui à l’instar de Vincent et Mia nous extraient provisoirement de la violence du monde et nous permette d'accéder à l’extase musicale ; des moments qui réveillent le temps d’un riff, les trublions et les poètes candides que nous étions enfants.

 

Merci aux Deniro’s et à leur Surfin Good Music de perpétuer le souvenir…

photo de Freaks
le 08/10/2019

1 COMMENTAIRE

Khoriass

Khoriass le 08/10/2019 à 13:48:58

Intéressante approche. En tout cas ça donne envie d'écoutey.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Memories of a dead man - Maze
Trivium - Shogun
Chronique

Trivium - Shogun

Le 09/10/2008