The Wedding Present - Valentina

The Wedding Present - "Valentina"
chronique The Wedding Present - Valentina

Déjà signataire d'un retour remarqué avec Take fountain puis El rey (l'un plutôt poppy, l'autre plus bourru avec Albini aux manettes), le Wedding Present de David Gedge nous fait la surprise d'un huitième opus studio qui synthétise superbement, et nerveusement, le contenu des deux disques précités. Certains titres évoquant même ici le fameux George Best de leurs débuts.

 

En dix titres, donc, souvent élevés mais qu'une belle sensibilité pop anime au beau milieu de cadences effrénées ("Deer caught in the headlights", entre autres), le groupe de Leeds remet les pendules à l'heure et, à l'instar de Guided by Voices, sert un opus parfait, vigoureux, dont aucun titre n'est à exclure. Son énergie et ses fréquentes bourrasques noisy, dès l'orageux "You're dead", réinstaurent un groupe au meilleur de sa forme, un Gedge colérique et une collection, imparable, de chansons "maison" dotées d'accélérations rythmiques démentielles, lequelles nous ramènent directement aux débuts de la clique anglaise.

 

Les chœurs féminins donnent de l'allure à cet ensemble fringuant, équilibré entre pop subtile et coups de tonnerre ("Meet cute"), porté par une rythmique sans détour et la voix singulière de Gedge, ainsi que des riffs/coups de trique bien trouvés ("Back a bit..stop" et son final à la Sonic Youth). On est heureux, enchanté même, de renouer avec the Wedding Present dans cette option énergique, inspirée à souhait, que de belles pièces pop comme "Stop thief!" honorent également tout en se montrant faussement tranquilles, et qui voisinent avec de bons gros rocks subtils, mais surtout puissants, qui font eux aussi la sève et le charme de ce Valentina de haute volée.

 

A l'arrivée et après une fin d'album elle aussi parfaite, entre la superbe intro de "524 fidelio" et l'alerte "Mystery date", doté de beaux breaks, il s'agit bel et bien là d'une pièce majeure, qui replace tout en haut de l'échiquier rock une formation qui n'a jamais paru aussi jeune et vigoureuse qu'en ce printemps 2012.

photo de Refuse to keep silent
le 31/03/2012

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements