Serendipity Release Party (Seeds Of Mary + Enlightened + Matrass) le 11/09/2021, Rock School Barbey , Bordeaux

  • Seeds Of Mary + Enlightened + Matrass (report)
  • Seeds Of Mary + Enlightened + Matrass - photo1
  • Seeds Of Mary + Enlightened + Matrass - photo2
  • Seeds Of Mary + Enlightened + Matrass - photo3
  • Seeds Of Mary + Enlightened + Matrass - photo4
  • Seeds Of Mary + Enlightened + Matrass - photo5
  • Seeds Of Mary + Enlightened + Matrass - photo6
  • Seeds Of Mary + Enlightened + Matrass - photo7
  • Seeds Of Mary + Enlightened + Matrass - photo8
  • Seeds Of Mary + Enlightened + Matrass - photo9
  • Seeds Of Mary + Enlightened + Matrass - photo10
  • Seeds Of Mary + Enlightened + Matrass - photo11
  • Seeds Of Mary + Enlightened + Matrass - photo12
  • Seeds Of Mary + Enlightened + Matrass - photo13
  • Seeds Of Mary + Enlightened + Matrass - photo14
  • Seeds Of Mary + Enlightened + Matrass - photo15
  • Seeds Of Mary + Enlightened + Matrass - photo16
  • Seeds Of Mary + Enlightened + Matrass - photo17

This is it ! (1)

 

Après un tunnel de 18 mois, d’où la lumière peinait à s’extraire, les concerts et les festivals ont repris vie. Freiné dans mon élan par le double report du Hellfest et du Motoc’ et par la flemme honteuse de me rendre à Cercoux, en Charente, fin août au Festival 666, à la trajectoire pourtant pleine de promesses, me voilà arrivé le samedi 11 septembre 2021 à Bordeaux et à la Rock School Barbey pour rééchauffer mes esgourdes avec le live du quintet Seeds Of Mary. Celui-ci a déjà bénéficié depuis maintes années dorénavant – merki et biz à notre Margoth – d’une attention spéciale, voire d’un sincère attachement de la part de CoreAndCo. Et ce lien ne sera pas rompu avec ce live report.

 

Eux également ont avalé morceau après morceau leur tarte aux cacas, rongeant leur frein après le double – peut-être même triple j’sais plus – report de la Release Party de leur dernière plaque Serendipity, sortie le 25 septembre 2020 chez Klonosphere (la bise au passage pour les 20 ans de ce label). Attente pénible, chemin de croix, mais, à l’issue, ce soir-là, attente réelle et plaisir non feint pour le public et les musiciens qui ont mis en branle cette soirée de fin d’été. Pour preuve, le gros succès des pré-ventes qui permet de dépasser au total les deux quintaux de rockeurs et de metalheads qui se sont allégrement agglutinés au rez-de-chaussée. La grande salle, ça sera pour plus tard…

 

…Ambiance chaude, c’est peu de le dire ! Une fournaise poisseuse, qui a même fini par tapisser le sol d’une délicieuse couche d’humidité aux origines douteuses. Cette surchauffe généralisée a commencé dès 21 h avec l’entrée en lice du groupe bordelais Matrass. Après être enfin parvenue à stabiliser son line-up, cette formation commence à bénéficier d’une belle réputation sur la capitale girondine. Il faut dire qu’elle use les planches depuis fin 2015 avec son rock bien nerveux. On a droit ici à son familier et réconfortant, puisant dans des formations telles que FFF, Red Hot et surtout RATM ; cette dernière référence saute aux oreilles sur "Parasites (Clean All)". Matrass sait par instant fleurter avec le Metal avec son titre "Prison of the Century" clôturant efficacement un set, qui a vu la front woman Clémentine se démener jusqu’à en fatiguer sa voix et surtout Corentin manifester un talent remarquable à la basse. Son instru – permettez-moi cette expression – m’a bien fait vibrer le sloggy sur "Y". Je ne serais d’ailleurs pas étonné que Coco, déjà à l’œuvre sur un autre projet (Crazy Dolls and the Blx), se fasse renifler le derrière par d’autres formations, tant le bassiste est une espèce rare et convoitée sur la place bordelaise. Notons, enfin, la participation en guest de Quentin Gendrot (Qlay) sur "Soldier", sans oublier de préciser la sortie imminente de leur 2nd EP Inner Wars.

 

Fort bien ambiancée, la soirée se poursuit avec Enlightened dont je découvrais la musique ce samedi soir. Avec Luis, le guitariste, portant un t-shirt d’Emperor, l’impression ne peut être que positive, c’est ça ??? Et ben non, car le bassiste de Matrass avait sur lui du merch de The Great Old Ones ! Donc, 1 partout, balle au centre !!! En fait, dès les premiers riffs, dès les premiers frémissements de la base rythmique, on sent qu’on a affaire avec ces Nantais à un groupe plus expérimenté, ce quartet se supportant il est vrai depuis plus d’une décennie ! Eux-aussi sevrés de scène, ils ont envoyé sévère avec un set bien fun, composé pour l’essentiel de leur album de 2019 The Healing, avant d’achever leur presta sur "Until the end", titre éponyme de leur EP de 2015. Enlightened a bien panaché sa musique entre « ombre, lumière, puissance et mélodie » avec un Metal prog à la Opeth, trempé abondamment dans un bain de Stoner. En dépit d’une double sous-utilisé par Mehdi, la musique est variée, balançant entre passages cristallins et mur sonore bien plus épais. Didine sait aussi faire osciller sa voix avec agilité entre chant clair et grawl maîtrisé. Vous trouverez à mon avis dans "My own master", véritable morceau signature, le talent protéiforme de ce quartet. Et nul doute que chacun de ses membres est rentré dans le 4.4. le cœur plus léger…

 

This is it ! (2)

 

Préparés par moult résidences – la dernière en date à La Rochelle – et épaulés avec une énergie sans faille par leur loyal et talentueux ingé-son David Thiers (son Secret Place Studio est désormais une place forte technique de la musique amplifiée au sein de notre beau et grand Sud-Ouest ; Iron Flesh est passé par là notamment), les Seeds of Mary sont là pour défendre leur troisième opus. Et coûte que coûte, tant la chaleur est proche d’être insupportable. Cette soirée n’en demeure pas moins la leur et le son ciselé, malgré des ch’tites scories liminaires, en administre la preuve. Leur Serendipity est déployé dans sa totalité, à l’exception de "From The Void" mis de côté ici. Mais l’oblitération de ce titre, léger et éthéré, témoigne de la volonté du groupe d’en découdre ce soir-là en envoyant du lourd, et rien que du lourd. Et il fallait de toute façon laisser une petite place à quelques morceaux plus anciens : ce sera "The Dying Sun" de l’album The Blackbird and the Dying Sun (2017), "This Is Where It Hurts" de l’EP The Sun Sessions (2018) et, en rappel, "God and a Gun", extrait de la galette Choose Your Lie (2015). Et si le très vocal "Reinventing You" a été placé au milieu du set, c’est uniquement pour permettre à Aaron (le batteur) et à Julien (le guitariste et compositeur) de s’esponger et changer de slips !

 

Éreinté à l’exercice de la scène, ce quintet jouissant d’une réelle stabilité depuis plusieurs années maintenant a fait du live son juge de paix, son moment de vérité. Ils n’hésitent pas pourtant à apporter quelques novations dans leur set, dans la continuité de leur nouvel enregistrement, novations que l’on peut résumer en « plus de gras, plus de grawl et (un peu) plus de double » et qui s’entendent dès le début de "The Atheist". Ce renforcement de l’identité Metal des Seeds of Mary, la clef pour le futur, vient peut-être du fait qu’ils commencent à en avoir plein le derche d’être sans cesse ramenés à un simple prolongement français de l’École grunge de Seattle ; j’crois bien que le prochain qui les comparera à Alice In Chains se fera péter le dentier ! Cette connexion, il n’est pourtant pas question de la nier ; d’ailleurs le set de ce soir se clôture par un cover de … Nirvana ("Breed") ! Mais Seeds of Mary c’est plus que du grunge, c'est une fine combinaison Rock/Grunge/Metal qui s’appuie sur des solos bien troussés, habilement partagés entre Julien et Raph’, même si j’ai l’impression que le premier, taulier du groupe, au cœur du processus de création/composition et donc sûr de ses forces, laisse de plus en plus les clefs au second. La place de Raph’ dans les backing vocals s’affirme pour sûr, surtout lorsque le chant se fait – pour mon plus grand plaisir – plus gras ("Not Where I Belong", "Chameleonic"). Les riffs savent se faire lourds ("Gone Astray", "Sanity is Statistical" surtout). Si on rajoute à tout cela l’efficacité discrète d’Elliott à la basse, bien cool sur "Bleed Me Dry", ainsi que la maitrise de Jérem’ et d’Aaron, respectivement derrière leur micro et leurs fûts, on a un cocktail gagnant qui n’a pu que susciter du plaisir aux spectateurs, malgré la chaleur qui oppressait les corps.

 

En résumé, de chaque morceau ont suinté une démarche musicale au top de la crédibilité et un professionnalisme sans faille qui ne demande qu’à s’épanouir sur les scènes hexagonales et au-delà !

 

SETLISTS

 

Matrass :

- "Blessing for Life"

- "Berzerker"

- "Y"

- "Soldier" ft. Qlay

- "The Tide"

- "Parasites (Clean All)"

- "Prison of the Century"

 

Enlightened :

- "Voices"

- "My Own Master"

- "Find her"

- "Key"

- "Slaughter"

- "Until the End"

 

Seeds of Mary :

- "The Atheist"

- "Rewind Me"

- "Bleed Me Dry"

- "The Dying Sun"

- "Not Where I Belong"

- "Reinventing You"

- "Chameleonic"

- "This Is Where It Hurts"

- "Gone Astray"

-  "Sanity is Statistical"

- "Somewhere Between Me & Myself"

- Rappel 1 : "God and a Gun"

- Rappel 2 : "Breed" (Nirvana cover)

photo de Seisachtheion
le 19/09/2021

Les photos

Serendipity Release Party (Seeds Of Mary + Enlightened + Matrass) le 11/09/2021, Rock School Barbey , Bordeaux  - photo1Serendipity Release Party (Seeds Of Mary + Enlightened + Matrass) le 11/09/2021, Rock School Barbey , Bordeaux  - photo2Serendipity Release Party (Seeds Of Mary + Enlightened + Matrass) le 11/09/2021, Rock School Barbey , Bordeaux  - photo3Serendipity Release Party (Seeds Of Mary + Enlightened + Matrass) le 11/09/2021, Rock School Barbey , Bordeaux  - photo4Serendipity Release Party (Seeds Of Mary + Enlightened + Matrass) le 11/09/2021, Rock School Barbey , Bordeaux  - photo5Serendipity Release Party (Seeds Of Mary + Enlightened + Matrass) le 11/09/2021, Rock School Barbey , Bordeaux  - photo6Serendipity Release Party (Seeds Of Mary + Enlightened + Matrass) le 11/09/2021, Rock School Barbey , Bordeaux  - photo7Serendipity Release Party (Seeds Of Mary + Enlightened + Matrass) le 11/09/2021, Rock School Barbey , Bordeaux  - photo8Serendipity Release Party (Seeds Of Mary + Enlightened + Matrass) le 11/09/2021, Rock School Barbey , Bordeaux  - photo9Serendipity Release Party (Seeds Of Mary + Enlightened + Matrass) le 11/09/2021, Rock School Barbey , Bordeaux  - photo10Serendipity Release Party (Seeds Of Mary + Enlightened + Matrass) le 11/09/2021, Rock School Barbey , Bordeaux  - photo11Serendipity Release Party (Seeds Of Mary + Enlightened + Matrass) le 11/09/2021, Rock School Barbey , Bordeaux  - photo12Serendipity Release Party (Seeds Of Mary + Enlightened + Matrass) le 11/09/2021, Rock School Barbey , Bordeaux  - photo13Serendipity Release Party (Seeds Of Mary + Enlightened + Matrass) le 11/09/2021, Rock School Barbey , Bordeaux  - photo14Serendipity Release Party (Seeds Of Mary + Enlightened + Matrass) le 11/09/2021, Rock School Barbey , Bordeaux  - photo15Serendipity Release Party (Seeds Of Mary + Enlightened + Matrass) le 11/09/2021, Rock School Barbey , Bordeaux  - photo16Serendipity Release Party (Seeds Of Mary + Enlightened + Matrass) le 11/09/2021, Rock School Barbey , Bordeaux  - photo17

2 COMMENTAIRES

cglaume

cglaume le 23/09/2021 à 07:55:04

Tu le crois ça: j'avais zappé ce live report : ça fait plaisir de revoir ici des preuves que l'activité reprend en salle !!!

Xuaterc

Xuaterc le 24/09/2021 à 16:04:33

Merci pour ce live report, ça me fait encore plus regretter de pas avoir pu y aller

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Seisach Metal Night 2
  • Winteriip II - Metal Hardcore Festival à Tours le samedi 18 Décembre 2021