Therion - Gothic Kabbalah

Chronique CD album (1:18:18)

chronique Therion - Gothic Kabbalah
Il m'aurait été facile d'user de mon humour ravageur en sabotant ma chronique à grand coup de Bla(b)la (pour ceux qui n'ont auccun humour c'est un jeux de mots avec le titre de l'album). Dire aussi que Therion fait de la blabla-musique avec des riff blabla des chants blabla et tout le blabla.
Mais comme il me reste un peu de conscience je vais essayer de faire une vraie chronique.

Dans mes souvenirs THERION me semblait plus extrême (p'tit black/heavy-très symphonique) car là je rentre carrément dans de l'heavy mélodique avec quelques orchestrations symphoniques (dont la première où je trouve que les cuivres sonnent ska). Bon, généralement les orchestrations ça me gonfle, car souvent ça prend le dessus sur la musique amplifiée, mais comme là la musique est pas trop amplifée et que les orchestrations sont dissimulées avec parcimonie ça passe encore.

Par contre, pour la chanteuse, j'ai du mal : elle chante bien avec de la voix (chose rare) qui est jolie en plus. Mais bon si c'est pour remplacer les orchestrations pompeuses par une chanteuse pompeuse, moi, bah ça me pompe. Sans compter que le vocaliste s'y essaye aussi avec un résultat moindre, surtout que son chant classique est plutot bien malgré qu'il n y a pas assez de parties agréssives à mon gout.

La musique manque aussi d'agressivitée, c'est vachement calme ; ça pourrait donner un truc hyper-épique mais ici ça donne quelque chose de calme et de posé, réfléchi. Les soli par contre sont épiques.

Pour un non initié comme moi (et pas forcément super amateur du style) je trouve ça un peu long ; le morceau "The wand of Abaris" me semble en trop (je le trouve carrément chiant) et le morceau final "Adulruna redivivia" mériterais d'être raccourci.

Même si Thérion ne tombe pas dans les mélos sirupeuses ni les vocaux trop "space-opéra", il n' auront réussit qu'a me séduire le temps cette chronique car je suis vraiment pas adepte de ce style.
photo de Sepulturastaman
le 17/04/2007

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements