Thy Bleeding Skies - The Chapters Of Downfall

Thy Bleeding Skies - "The Chapters Of Downfall"
chronique Thy Bleeding Skies - The Chapters Of Downfall

Cette chronique va sûrement être un peu spéciale puisqu’on s’intéresse là à un album sorti il y a presque 4 ans maintenant… 4 ans ce n’est pas long mais c’est le temps que mettent les ‘’tendances’’ à s’installer puis repartir. Mais fort heureusement, la musique de Thy Bleeding Skies n’a rien d’assez extravagant pour la rendre complètement obsolète en si peu de temps.

 

Ce combo rassemble en fait une petite bande de joyeux compères dont la plupart vient de Stuttgart et un petit bout se trouve à Helsinki. Le groupe nous offre là un bon vieux Death metal mélodique des familles : la bonne patte lourde et grasse du Death et juste ce qu’il faut de mélodies pour assaisonner.

Le style de TBS est très mid-tempo, très pesant, tout est dans la lourdeur, il n’y a pas de véritables envolées au niveau du tempo ; ce qui, je trouve, les rapproche bien plus du Death finlandais que du Death allemands ! De plus, les morceaux durent quasiment tous plus de 4 minutes, ce qui fait vite tourner la musique dans un registre presque épique (notamment sur « Insomnia »). On est donc encore dans ce shéma, que je trouve typiquement nordique, d’avoir des rythmiques d’un Death metal pachydermique alliées à des mélodies légère et aérienne. On peut imaginer Insomnium à qui on aurait greffé des rythmiques un poil plus saccadées et une voix plus gutturale.

 

Mais en même temps l’album me semble assez hétérogène, certains morceaux se démarquent comme « At The Edge » qui prend des accents presque metalcore. Ou les deux dernier titres sur lesquels TBS a invité Gustav Enzler (bassiste de Temptamentum, Death/Black allemand inconnu au bataillon de mon côté), celui-ci vient poser une voix claire sur les refrains, ce qui n’est pas franchement folichon (ça a juste le mérite de rentrer en tête et de ne plus vouloir en sortir !) et pour le coup : là on tape dans le metalcore de bas-étage !

 

A la première écoute j’ai trouvé cet album super mou ! Le batteur à tendance à frapper au fond du temps, ce qui tire la rythmique en arrière, ça freine quoi ! Mais au fur et à mesure on s’y fait.

Puis, il y a ce côté hétérogène suivant les morceaux : on a un morceau comme « Insomnia » qui passe très bien pour du Death metal mélodique aux accents épiques, suivi de deux morceaux metalcore avec voix claire où celle-ci n’est pas suffisamment bien amenée pour garder la même lignée que les titre précédents.

 

Cet album est donc plutôt sympa, ça se laisse écouter sans souci mais on sent qu’il y a encore les quelques maladresses stylistiques d’un premier album. Leur deuxième album est sorti en 2011, à voir… 

photo de Domain-of-death
le 17/02/2012

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019