&u&i - Light Bearer

&u&i - "Light Bearer"
chronique &u&i - Light Bearer

Il y a des groupes comme ça qui ont tout à prouver. Parce qu’ils ont su capter toute notre attention en quelques écoutes, parce qu’il leur manque aussi du contenu pour pouvoir être justement estimés. En un EP (dont la chronique est à lire ici), les Anglais de &U&I ont su montrer qu’ils étaient un groupe à surveiller. Puissante, raffinée et un poil déglinguée, leur musique les fait sortir du lot de la scène death pop british, très créative depuis quelques temps. Death Pop, titre autoproclamé… Disons que c’est un mélange de power pop, de noise rock, de post hardcore et de punk rock. Pas facile à faire tenir ensemble, ce mélange ? Pas tant que ça, à l’écoute des 12 titres de Light Bearer.

 

&U&I reprend la même formule hautement inflammable de Kill The Man That Shot That Man faite de rythmes en rupture, de sonorités abrasives et de stops and starts alambiqués ; un précipité de rock virevoltant. Et puis ce son de basse ! De prime abord très noisy (par sa production), avec des titres vengeurs comme « To The Water Now Is The Hour » ou « Belly Full Of Fire… », le disque laisse entrevoir toute la palette sonore du groupe, déjà aperçue sur le premier EP. Et une vraie personnalité aussi. Jamais dans l’évidence ou la facilité, &U&I triture et torture ses mélodies en se jouant des intensités. Impressionnant pour un premier album. Réussir ainsi à transformer des morceaux pop en de véritables brûlots électriques tels que « Stalk This City » ou « Accordingly In Motion » donne le torticolis.

 

Seulement disponible en import (pour l’instant), Light Bearer confirme bien que disque après disque, le power trio de Birmingham prend de l’ampleur, sans prétention mais avec sincérité. &U&I, un groupe définitivement à suivre.

photo de Geoffrey Fatbastard
le 15/03/2012

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019