Uratsakidogi - Black Hop. Epos

Chronique CD album (52:29)

chronique Uratsakidogi - Black Hop. Epos

Après le mariage surprenant entre Trap et Black Metal proposé par Mora Ptokaza en provenance de Biélorussie, c’est au tour d’un nouveau rejeton issu lui aussi de l’ancien empire russe et nous offre un mélange que beaucoup jugeraient contre-nature, entre BM et Hip-hop. Uratsakidogi est originaire de Moscou et existe depuis 1997. À cette époque, le groupe œuvrait dans le Grindcore, puis a connu plusieurs mutations, qu'il décrivait du Absurd Metal, jusqu’à sa forme actuelle. En 2015, il adopte cette nouvelle orientation musicale, qui s'accompagne un nouvel habillage visuel en cohérence : corpsepaint et jogging Adidas. C'est sur cet aspect visuel qu'il exprime son humour : il se fait un malin plaisir à pousser loin, très loin, les poncifs des deux genres, en particulier en terme de poses, ou pendant ses clips (pour voir celui de Valhallala).

 

En revanche, lorsqu'il s'agit de prendre les instruments et que Uratsakidogi commence à jouer, il est clair que le groupe n'est pas là pour vendre des coussins péteurs afin d'amuser la galerie. Entre Immortal et Cypress Hill, la mixture proposée déchaîne les passions sur le Net, entre adoration et haine profonde. Mais faut avouer qu'une fois passées la surprise et la monotonie que peut engendrer le chant de crapaud quelque peu monocorde et répétitif du MC/ hurleur principal, les huit titres qui composent Black-Hop. Epos sont des plus solides, les beats , les clapping se marient bien avec les riffs BM, la grosse voix du chanteur barbu et les shrieks.

 

Même lorsqu'il flirte avec le Reggae (« 9 бонгов »), il ne prête pas à sourire. Le groupe excelle tout particulièrement dans les ambiances glaçantes (écoutez « Quarantine », ou encore « Epos »), mi-urbaines, mi-polaires, comme si Blashyrkh rencontrait les caves des banlieues défavorisées, sans jamais que l'un ou l'autre ne prenne réellement le dessus. Un tel mélange, plutôt abouti ma foi, fait un est parfois à la limite, sans en voir l'air, de l'avant-garde.

 

Je vous ai déjà parlé plus haut de l'humour dont fait preuve le quatuor : c'est véritablement un élément constitutif de sa personnalité. Matez-moi la pochette de l'album, elle ne vous rappelle pas celle de Times Of Grace ?  et les paroles ? D'après ce que j'ai pu tirer des sous-titres des clips et des lyrics videos, on nage en plein quarante-deuxième degré, une fois de plus balançant entre le Gansta-rap et le Black des fjords.

 

Pour son deuxième album sous cette forme, Uratsakidogi parvient à ne pas sombrer dans le ridicule pour la seconde fois. Espérons que nous n'ayons pas affaire à un feu de paille, que le groupe s'essouffle et se retrouve prisonnier de son concept. Au regard des deux styles abordés, je suis plutôt confiant, mais seul l'avenir nous le dira.

photo de Xuaterc
le 06/10/2021

9 COMMENTAIRES

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 06/10/2021 à 12:26:10

Mazette cette pochette !

Pingouins

Pingouins le 06/10/2021 à 14:17:56

Je dirais même plus : pochette cette mazette !

Quant à la musique, j'ai écouté quelques morceaux pour le moment et ça m'intrigue assez pour que je retente l'ensemble avec un meilleur système de son une fois à la maison. Pour le moment les beats ont un petit côté electro/trap et c'est vrai que la voix de crapaud-buffle par dessus c'est spé !

A suivre !

cglaume

cglaume le 06/10/2021 à 15:51:29

Oh je vais me tester ça moi aussi

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 06/10/2021 à 16:25:44

Et puis le clin d'oeil à Urotsukidōji - la légende du démon, est rigolote.

Freaks

Freaks le 06/10/2021 à 18:33:43

Outch! c'est moi où le chant est particulièrement agaçant... J'accroche pas du tout. En plus il bouffe le mix de fou.. Dommage parce que l'idée est sympa.

Xuaterc

Xuaterc le 06/10/2021 à 18:56:22

Je reconnais que le chant principal peut vite devenir insupportable

Tookie

Tookie le 06/10/2021 à 20:11:25

Très jolie pochette en effet, elle me rappelle pas mal celle de Times of grace de Neurosis, pour le reste ça n'est pas du tout mon truc.

Xuaterc

Xuaterc le 07/10/2021 à 08:16:54

Je me permets de copier le commentaire de mon meilleur pote, c'est lui qui m'a fait découvrir le groupe avec
https://youtu.be/T3m3VEjZiVo
"Merci pour l'alertage Mon Yef, Je me jette dessus ! Effectivement j'avais écouté quelques-uns de leurs morceaux, qui m'ont rappelé mes digestifs favoris de fin de soirée : opaques, agressifs, de mauvais goût et plein de bouts de trucs indéfinis mi-gluants, mi-croustillants (cf. alcool de Cobra (R) ). Et puis le mariage du russe et de la voix du second chanteur-barbu, on dirait le grondogrougnoulement d'un T-34 en retard de maintenance descendant en marche arrière un gros tas de charbon bitumineux en essayant désespérément de craboter la première😍"

cglaume

cglaume le 09/10/2021 à 16:36:19

C'est vraiment sympa: ça me rappelle un peu Necropod

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Winteriip II - Metal Hardcore Festival à Tours le samedi 18 Décembre 2021
  • Seisach Metal Night 2