Warcry - Savage Machinery

Chronique Vinyle 10"

chronique Warcry - Savage Machinery

Basé à Portland, Warcry constitue un gros monstre né en 2003 et formé avec Todd de Tragedy et Keith de Hellshock. Excusez donc si vous allez vous en prendre plein les ratichons.

Quatrième sortie longue durée du combo en DIY total, Savage Machinery fait chauffer les sulfateuses sans tir de semonce.

 

Dégainant l'efficacité légendaire du scandicrust de la fin des 80's, Warcry respire le D-Beat plus sûrement que Marine Le P. les poubelles. On peut y ajouter aussi une lichette abrasif de japcore dans la volonté délibérée de tout balancer à l'arrache, l'écume à la commissure des lèvres. Le manque de pitié dischargien est probablement le seul étendard brandi par le groupe.

 

On reconnaît évidemment le timbre inimitable du père Burdette mais la filiation avec Tragedy s'arrête là.

En effet Warcry est son méchant frangin, bien plus frontal, bourrin diront certains. Ceux-là, on les cramera à l’ordinaire même s'ils ont fondamentalement raison. Les riffs sont funk as puck alors que le batteur de Hellshock fait des merveilles par sa précision terrassante notamment dans la science du break qui napalme sa rizière.

Oui le D-Beat peut poser des breaks, ne faites pas votre Pol Pot.

 

Dix coups de boot dans la moumoute et du Croute qui ne sort jamais de la route.

photo de Crom-Cruach
le 04/06/2015

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BRUTUS, DAGOBA, LISTENER et d'autres au Poche à Béthune jusqu'au 10 novembre 2019
  • Tournée Sunnatra + Yatra 2019
  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019