Wolve - Sleepwalker

Wolve - "Sleepwalker"
chronique Wolve - Sleepwalker

Je vais bien l'avouer, en recevant ce CD promo et en lisant la bio un peu pompeuse, rien ne me donnait envie de mettre le disque dans ma platine.

MAIS, par je ne sais quelle raison, je l'ai fait.

Et grand bien m'en a pris !

Ne jamais lire les bio promo pourtant, je le sais. Mais quand c'est écrit sur une plaquette épaisse, en couleur, forcément, ça donne envie de jeter un oeil.

 

Cette intro très calme, guitare acoustique / voix claire, met tout de suite dans l'ambiance. Même si le son sera plus rock par la suite, les bases sont posées : la mélancolie sera de la partie. ça tombe bien, ce froid qui arrive et l'humidité ambiante ne porte pas à la joie et l'allégresse.

Pour le coup, l'étiquette est facile à poser : rock progressif. On est en plein dedans, le mélange chant / Passages calmes puis envolées plus puissantes sur des titres à rallonge fait bien son boulot. Parfois, je pense même au dernier Cynic. Il faut dire que niveau tranquillité, il est bien situé celui-là aussi ! Mais Wolve est à ranger également (surtout) aux côtés de Porcupine tree par exemple, pour ne citer que les habitués du haut du panier.

 

Alors c'est certain, il faut apprécier les longues plages ambiantes, car "Cassiah", "Ocean" et "Colors collapse" en sont pleinement remplies. Ce sont les 3 gros chapitres du disque, "Sleepwalker" reprenant la suite de l'introductif "The tall trees" avec cette recette voix claire intimiste / guitare acoustique, et "Countdown" n'étant qu'une interlude.

Et si je pense que plusieurs passages auraient mérité d'être raccourcis - c'est ce qui me déplait le plus dans ce style, certains groupes en rajoutent des tonnes sans que ce soit réellement nécessaire - il faut avouer que les Wolve assurent dans leur genre.

"Ocean" représente ce que le groupe fait de mieux, les voix mélodiques, les riffs plus rentre dedans, le côté pop sur certains passages, la fin à plusieurs voix, tout y est ; ce morceau est tout simplement bonnard.

 

Wolve a réussi à me faire réécouter du rock progressif, ce qui état loin d'être gagné. Un bon premier album, qui a les défauts de ses qualités certes, mais qui reste vraiment plaisant à entendre. L'hiver qui s'approche à grands pas est le moment idéal pour se le mettre en fond sonore.

 

photo de Pidji
le 02/12/2014

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements