Wolves Like Us - Late love

Chronique CD album (39 minutes)

chronique Wolves Like Us - Late love

Pochette enfantine, nom inconnu au bataillon, cette chronique ne va pas mobiliser les foules.

Alors pour les curieux je vous explique : Wolves like us sort son premier album portant le nom de Late Love. Ils viennent  de Norvège et ont signé sur Prosthetic Records (Beneath the massacre, Gojira, 1349).

Jusque là, avec de telles informations et en se basant sur quelques connaissances et clichés du milieu "métal" au sens large, on imagine facilement un groupe de black metal dépressif.

 

Evidemment non. 

Mais Wolves like us c'est qui ? C'est quoi ? 

Qui ? On s'en fout, pas de star. Y'a quand même un ex-guitariste de Jr Ewing...

Des bonshommes qui auraient dû gérer autrement la prod' de leur album ça oui. C'est faiblard, mal équilibré, la basse est bien trop avancée, le chant sonne étrangement. Bref, un son de pré-master.

 

C'est quoi ? 

Là ma tâche se complique. Il n'y a pas deux titres qui se ressemblent... Enfin... Si.

Ils se ressemblent tous si l'on s'arrête à ce chant. Le vocaliste a une palette vocale qui s'étend sur... Deux tons ?!

C'est pauvre, linéaire, limite pénible sur la longueur. En plus on a toujours l'impression qu'il est à fond, qu'il force. Une véritable poussée des cordes sur la fin est LA fantaisie du larynx de celui qui tient le micro.

 

L'intêret de l'album tient donc au reste de l'orchestre ?

Oui, malgré la multitude de chemins empruntés. D'une piste à l'autre, le groupe s'essaye à des genres différents sans jamais vraiment se trouver de case dans laquelle opérer et approfondir son sujet.

Si cela a de mauvais côtés, l'impression d'un manque de cohérence étant le principal sentiment négatif, on trouve là les variations qu'on attend de la part du "leader".

 

Ceux qui font la loi sont donc ceux qui tiennent les instruments en passant d'une sorte de punk-rock, à une ambiance post-rock, avec des élements pop-punk puis metal.

Un mix à chaque fois peu recherché, mais EFFICACE. Il y a du rythme, des variations, des ambiances et même quelques détails travaillés ("Sin after sin") qui prouvent que cette efficacité n'est pas le résultat d'un travail bâclé mais réfléchi pour ceux qui en douteraient.

On ne s'éloigne jamais des structures convenues, y compris sur le dernier morceau, plus long, mais aux explosions contrôlées.

 

Même si l'on se demande l'intérêt de ce genre d'album il faut avouer qu'on passe un bon moment malgré l'absence de moment marquant... Pourtant il manque un quelque chose.

La note va donc avec l'impression que cela nous laisse : meilleur que moyen, mais moins bien que bien.

photo de Tookie
le 31/01/2012

10 COMMENTAIRES

Pidji

Pidji le 31/01/2012 à 09:19:13

Pour le coup je te trouve un peu dur Toukene, il est sympathique cet album :D Et c'est fun d'entendre reparler de Jr Ewing !

Sam

Sam le 31/01/2012 à 09:22:43

pourquoi ce que j’entends ne ressemble en rien aux propos négatifs que tu évoque? Je trouve ce morceau franchement pas mal du tout! Pourtant je me suis passés des coton-tiges dans les oreilles ce matin...

Tookie

Tookie le 31/01/2012 à 10:33:28

Bah je le dis ! C'est un bon album mais le chant est linéaire...avec un titre pioché ci et là ça passe...mais sur la longueur il m'emmerde...
Z'êtes arrêtés à la note ?!...mais moi et les notes...

Tookie

Tookie le 31/01/2012 à 10:56:48

Je peux aussi être passé carrément à côté de l'album ^^

cglaume

cglaume le 31/01/2012 à 12:28:51

Prosthetic Records, Gojira ?? C'était pas plutôt Listenable, et maintenant Roadrunner ?

Tookie

Tookie le 31/01/2012 à 12:48:48

Sortie conjointe Listenable / Prosthetic pour les deux précédents (pour le marché scandinave uniquement ?) semble t-il !

Geoff Fatbastard

Geoff Fatbastard le 31/01/2012 à 21:04:30

Pourtant, le titre extrait est franchement engageant... Une histoire de style...

Nopseudo

Nopseudo le 27/02/2012 à 18:07:48

Yo, petite rectification, c'est un ancien batteur de JR Ewing... celui de calling in dead en l'occurrence... ce qui explique peut être que seuls les rythmes t'ont plû. Pour le reste j'suis pas mal d'accord avec toi. Sauf que je le trouve moins bien que moyen au final.

ChavrouX

ChavrouX le 12/07/2012 à 16:22:54

Plus j'écoute l'album plus je me dis c'est du déjà entendu mais limite du copié collé avec Killswitch Engage période ramollie (fin Howard Jones)... C'est bizarre ça sonne pas du tout nordique on dirait du ricain pour ado, tout simplement.

Tookie

Tookie le 13/07/2012 à 08:59:39

Marrant je ne le voyais pas comme ça mais il y a des aspects proches de ce que tu dis. C'est vraiment un album particulier !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements