Architects - Interview du 03/11/2010

Architects (interview)
 

"Hollow Crown" est sorti il y a presque deux ans. Tu peux me résumer tout ce qu'il s'est passé depuis ?

Sam : Nous avons tourné partout, partout où nous avons pu...Nous avons tourné au Canada 3 fois, 3 ou 4 fois aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, en Australie...Partout où nous avions l'opportunité. C'était génial, j'ai adoré.

 

"Hollow Crown" a vraiment bien marché au niveau des critiques, autant du coté de la presse que du coté du public. J'imagine que tout le monde vous attend au tournant pour le prochain album. Que doit-on attendre du prochain album ?

Sam : Cet album, nous l'avons fait pour nous. Nous n'avons pas chercher à plaire à tout le monde, à enregister un album que tout le monde aimerait. ça ne nous interessait pas faire "Hollow Crown 2", ça aurait été tellement facile. Nous avons enregistré un album supposé sonner comme nous sommes aujourd'hui. Nous prenons du plaisir à faire ce que nous faisons.

 

Votre nouveau single "Day in, day out" sonne très rock. Cet un gros changement comparé à "Hollow Crown", est-ce que ce reflète le nouvel album en général ?

Sam : il y a toujours des parties heavy, un coté rock aussi, c'est toujours Architects. Nous expérimentons des nouveaux sons. C'est bien que ça suprenne les gens, ça fait parler, en négatif ou en positif. Chaque personne qui parle de nous est bonne à prendre. Les gens commencent à juger l'album sur une chanson, ça sera un choc pour eux.

 

J'imagine que vous avez travaillé dur sur "Hollow Crown", que ce soit au niveau de l'écriture, de la promotion, des tournages de clips et des tournées à n'en pas finir. Ce nouvel album sera une grosse nouvelle étape, une fois de plus. "Hollow Crown" avait placé la barre bien haut et plu a beaucoup de monde. Comment faire mieux ?

Sam : Je pense que c'est un album qui peut plaire à tout le monde. ça ne sera pas mainstream pour autant. Mais les gens sont de la scène punk, rock, hardcore, metal...Toute la sphère des musiques heavy peut apprécier cet album. J'aime le fait de pouvoir toucher des gens de tous les bords.

 

Vous êtes allé enregister ce nouvel album aux US. Beaucoup de groupes brittons ont enregistré au Outhouse studio à Reading. Le son qui en sort est généralement assez monstreux, pourquoi vouloir changer ?

Sam : Nous avons déjà enregistré deux efforts là-bas. On a pas mal réfléchi au son du prochain album, et on s'est focalisé sur la batterie. Le son de la batterie au outhouse studio est très travaillé, modifié...Pour ce nouvel album, c'est juste nous qui jouons. Il n'y a pas d'editing et toutes ces choses, c'est juste nous qui jouons tout. C'est d'ailleurs une bonne chose puisqu'en tant que musiciens, ça nous a forcé à donner le meilleur de nous même. Au niveau des guitares nous avons essayé différentes guitares, amplis,pédales... Nous avons en fait passé beaucoup de temps avant de trouver le son qui convient, et après nous avons tout enregistré.

 

Qu'est ce que tu penses de l'explosion de la nouvelle génération de la scène britannique? Des groupes comme Your Demise, Devil sold his Soul...

Sam : C'est génial, car pendant un moment tout était concentré sur Bring me the horizon. Tout a commencé à émerger, tous ces talents. Le Royaume-Uni est devenu un pays de qualité à ce niveau.

On peut sentir de nombreuses influences dans tous vos albums. J'ai un peu le sentiment de vous retrouver le cul entre deux chaises, avec d'un coté la scène metalcore classique et de l'autre toute cette scène de groupe à la Dillinger escape Plan ou Converge.

Sam : une chose est sûre, nous ne sommes jamais limité à un style de musique. Nous avons tourné avec Comeback kid, Misery Signals, Parkway Drive...Nous sommes le genre de groupe qui peut s'inviter à n'importe quel plateau. Il est clair que certains groupes influencent notre musique.

 

Vous avez énormément tourné, sur plusieurs continents, avec des têtes d'affiche comme des groupes moins connus, et je vous ai rarement vu tourner en tête d'affiche. Est-ce qu'après tant de travail ça n'est pas un peu frustrant ?

Sam : Nous avons tourné en tant que tête d'affiche au royaume-Uni. Après nous partons aussi pour l'Australie comme tête d'affiche. C'est vrai qu'en Amérique du Nord, nous avons beaucoup ouvert pour de gros plateaux, mais ça permet de faire découvrir sa musique à un nouveau public, d'avoir de nouveaux fans. Mais je suis impatient à l'idée de partir à tourner en tête d'affiche dans les clubs, et de sentir l'énergie dans la fosse. C'est ce que nous planifions pour l'année prochaine.
Nous avons travaillé dur pour obtenir cette notoriété au Royaume-Uni, il est temps de passer à l'étape supérieure et de s'imposer à l'échelle internationale.

 

 


 

Et ces sur ces paroles pleines d'ambition que l'interview se termine, dernières paroles échangées sur les sorties metal/hardcore du moment et Sam retourne rejoindre ses collègues. Ce fut un grand plaisir pour moi de rencontrer le frontman d'une de mes groupes préférés, je rentre heureux chez moi, et j'ai déjà hâte de voir Architects de jouer un set d'une heure dans un club.

photo de Kurton
le 10/01/2011

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019