Chrome Hoof - Interview du 14/09/2011

Chrome Hoof (interview)
 

(English version available here)

 

 

Qui est responsable de la ligne artistique suivie par Chrome Hoof ? Ou pour le tourner autrement: comment réussissez-vous à éviter le gros bordel dont devrait logiquement accoucher un assemblage aussi hétéroclite de musiciens ?

On ne l’évite pas, on l'embrasse! Et de là on garde uniquement ce qui fonctionne. C’est un long processus qui transforme notre vacarme incohérent en un son affiné… Dans le groupe nous avons tous en commun d’aimer la musique expérimentale en avance sur son temps, donc on a toujours ce lien, ce ciment unificateur sur lequel nous retrouver.

 

Vous sentez-vous proches d'autres groupes atypiques, tels The Ocean, Secret Chiefs 3 ou Sleepytime Gorilla Museum ?

Oui, dans la mesure où ils sont capables de faire n’importe quoi, à n’importe quel moment. Comme nous, ils évitent délibérément de se transformer en une formule marketing, ce qui fait qu'ils sont libres de faire ce qu’ils aiment. Une des choses clés à laquelle je tiens tout particulièrement dans la musique est la surprise. Si lors de l'écoute d'un nouvel album, au bout de 3 titres, je n'ai entendu que des choses auxquelles je m'attendais, je zappe.

 

A quoi ressemblerait le film "Chrome Hoof" ? Une sorte de "Barbarella" moderne ? Une version flashy et vintage du "5e Elément" ? Un mélange de "Star Trek" et
 du "Rocky Horror Picture Show" ?

Un mix du « Cinquième Elément », de « Bandits, Bandits », de « La Montagne Sacrée », d'un film russe muet des 50’s que personne n’a jamais vu, de la version originale du « Jour où la Terre s’arrêta » et de « Werewolves on Wheels », le tout mettant en scène une bataille où s'affronteraient Charles Ives et des robots de Charlton Heston fans de Van Halen. Et ça constituerait juste les cinq premières secondes. Tu t’ennuies déjà, non ? … Et il va de soi qu’on dépasserait le budget à fond.

 

Quel est le but ultime vers lequel tend le groupe ?

En dehors de la réalisation de ce film, eh bien c'est d'arriver à courber l’espace-temps afin de pouvoir jouer dans toutes les villes du monde en l'espace de seulement trois heures. On y travaille…

 

Est-il bien raisonnable d'écouter Crush Depth en ayant des rapports sexuels, ou bien est-ce une entreprise franchement trop risquée ?

Si tu es capable de le faire en écoutant « Mental Peptides » ou « Anorexic Cyclops » alors tu devrais en être capable dans n'importe quelles circonstances... Mais je préconiserais quand même une sérieuse séance d'échauffements et une prise de stéroïdes puissants auparavant (mais arrêtez moi svp !).


 

---------------------------------------------------------- English Version ----------------------------------------------------------

 

 

 

Who (or what) is responsible for Chrome Hoof's artistic coherency ? Or to put it in other words: how do you manage to avoid the complete musical mess that should logically emerge from such an heterogeneous set of musicians ?

We dont avoid it, we embrace it, and then only keep what works for us. It can be a long, alchemical process transforming our turgid, incoherent rackets into sonic platters... The one thing all of us have in common is a love of  forward thinking  experimental music, so we always have that central, unifying thing to fall back on.



Do you [feel close to / like] other atypical bands such as The Ocean, Secret Chiefs 3 or Sleepytime Gorilla Museum?
In as much as they're all capable or likely to do anything at anytime. Like us, they've deliberately avoided turning themselves into a formula for branding/marketing so they're free to do what they like when they like. One of the key things that I insist on from music is surprise. If I'm three songs in to listening to a new record and it's exactly what I expected - it's coming off!

What would a "Chrome Hoof" movie look like ? Some kind of modern "Barbarella" ? Some vintage flashy version of "The 5th Element" ? Some "Star Trek" meets 
"Rocky Horror Picture Show" ?

Oh - "Fifth Element" mixed with a sprinkle of "Time Bandits", "Holy Mountain", some Russian 1950's silent movie no one's ever seen, "The Day the Earth Stood Still" (original version), "Werewolves on Wheels", with Charles Ives doing battle with Van Halen-loving Charlton Heston robots. And that's just the first 5 seconds. You're probably bored already?? . . . Needless to say, it would go massively over budget.


What is the ultimate Chrome Hoof's goal / dream ?

Apart from making the above movie, bending spacetime in order to play every city in the world in just 3 hours. We're working on it.


Do you think it's safe to have sex while listening to Crush Depth or is too risky ?

If you can get it on while listening to either 'Mental Peptides' or 'Anorexic Cyclops' you can probably get it on under any circumstances. I'd strongly suggest a period of warm-ups/pre-match stretching and some hard core steroids (can you sort me out?)!

 

 

 


 

... Des questions?

photo de Cglaume
le 13/10/2011

4 COMMENTAIRES

aurelie

aurelie le 14/10/2011 à 19:43:35

Vous avez posé les questions à quel membre du groupe ?

cglaume

cglaume le 15/10/2011 à 08:53:04

A vrai dire cette mini-interview a été réalisée un peu avant la venue du groupe, par email, par l'intermédiaire d'un responsable du Glazart... Ce qui fait que je ne sais pas :)))) M'enfin je me renseigne tout de suite !!!!

aurélie

aurélie le 21/10/2011 à 18:42:31

alors , alors ? lol moi , j'veux savoir :)

cglaume

cglaume le 22/10/2011 à 01:14:19

Réponse du mec du Glazart: "malheureusement je ne sais pas qui a répondu à l'ITW"

:/

J'ai posé la question au groupe via leur Facebook mais je n'ai pas encore eu de réponse ...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Winteriip II - Metal Hardcore Festival à Tours le samedi 18 Décembre 2021