Fjokra le 09/09/2016, Aiôn Bar, La Rochelle (17)

  • Fjokra (report)
  • Fjokra - photo1
  • Fjokra - photo2
  • Fjokra - photo3
  • Fjokra - photo4
  • Fjokra - photo5
  • Fjokra - photo6
  • Fjokra - photo7
  • Fjokra - photo8
  • Fjokra - photo9

Aaaah, l’air de la mer... ‘y a pas à dire, après une semaine de taf dans l’air de l’amer parisien, rien de tel pour à la fois recharger les batteries et décharger le réseau nerveux d’un excédent de mauvais stress! D’autant que pour compléter ce requinquant cocktail d’iode et d’embruns – et démarrer en fanfare le 2nd week-end de septembre – le département de Charente-Maritime nous proposait une grosse et appétissante louchée de Fjokra. On a donc laissé sans regret nos réserves de café et de Red Bull à la capitale pour aller nous refaire une santé au centre de balnéo-biéro-thérapie de l’Aiôn Bar, 41 rue de la Scierie, 17000 La Rochelle, Nawakland.

 

Trait d’union entre l’université et les chantiers maritimes, l’Aiôn est un lieu alternatif et détendu au sein duquel on ne peut que se sentir bien – à moins de porter un Ancien Testament dédicacé par not’ bon maît’ De Villers dans sa poche revolver, et encore… Pour déguster une bière brassée à proximité, offrir un café solidaire à quelqu’un dans la mouise, s’acheter un livre ou voir un concert à prix libre, on fait difficilement mieux dans les environs.

 

C’est donc dans ce cadre alter-responsable que le Nawak bunny qui vous cause – accompagné de la Rabbit family au grand complet – avait décidé de passer la soirée. Une fois l’estomac confortablement tapissé de pizza carotte-luzerne et de houblon, la petite troupe atteignit les lieux de réjouissance aux environs de pas loin de 21h30, histoire de se faire un apéro post-dînatoire (bah quoi ?) en matant la première partie : Horszone (qui a dit « Ils doivent en tenir une couche » ?). Sauf qu’après un sound check à rallonge relativement laborieux, le groupe décida enfin… de s’accorder une pause !! Hein ? Mais... Un pari perdu peut-être ? Un gage vicieux consistant à décaler les concerts du soir d’une bonne grosse demi-heure bien joufflue, c'est ça ? Arf... On avait – malheureusement – l’habitude des têtes d’affiche peu respectueuses de leurs premières parties, mais l’inverse, c’était pour nous une première ! Du coup c’est avec une curiosité sérieusement émoussée que l’on accueillit les 2 premiers tiers d’un set de Rock-à-papa gentiment énervé, le capital sympathie de celui-ci se faisant d’autant plus grignoter que la grande aiguille traçait son chemin dans le camembert de l’horloge du soir…  

 

Puis, enfin, vers plein-le-cul moins le quart / plein-le-cul moins dix, paillettes, maquillages et tenues kitsch décalées prirent possession de la scène afin de transformer celle-ci en un lieu techniquement plus propice aux furieux ébats musico-nawak qui allaient suivre. Le tout se faisant, s’il vous plait, sur fond de larges extraits du Voodoo Love Machine d’Osaka Punch… *** La Palme d’Or de la meilleure ambiance sonore inter-shows est attribuée à… l’AIÔN BAR !! Clap clap clap… ***

 

Il ne fallut guère plus que la courte intro voix + piano destinée à habiller l’arrivée sur scène de l’ensemble de la formation pour que la salle se remplisse, le public débordant jusqu’aux proches abords de la scène, à touche-touche avec Mr Fjokra himself. Et puisqu’il n’est pas du genre à jouer la sécurité, le groupe démarra les hostilités sur un titre tout beau tout neuf – voire un combo 2 en 1 si j’en crois la setlist –, « Bang On The Door / Worth It », dont l’orientation Fusion / Hip-Hop rappelle les aventures partagées avec Lazy Habits, ceci sans oublier de ménager une large place à l’énergique voix d’Annie. Le morceau étant une fois de plus bien accrocheur (… mais comment font-ils ?), c’est sans qu’il soit besoin de nous le demander 2 fois que l’on bang-banguera à la porte fjokrienne – celle-ci se faisant cogner bien plus vertement que la "Heaven’s Door" rhabillée par les Guns. A peine « A book off the shelf… » fut-il murmuré par le maître de cérémonie qu’un feu brûlant s’empara de l’Aiôn, la salle se trouvant dès lors embarquée dans les vertigineuses boucles infinies de « Infinite Loops ». S’ensuivirent encore 2 nouveaux titres – dont on se rappelle juste qu’ils faisaient drôlement mouche tout en ne tombant jamais ni dans la monotonie, ni dans la basse facilité – avant que n’arrive la pause hot « Slyrex », et ses suaves « I only love you when you’re naked » tout coquinous… En live, Fjokra booste la partie finale du morceau afin d’éviter de trop engélifier le public… Et le moins que l’on puisse dire c’est que ça marche du feu de dieu !

 

Et puis vint le temps de la seconde grosse vague de frissons, quand retentirent enfin les premières notes cristallines de « Get Amongst It ». Répondant à l'injonction de MC Fjokra, la salle se retrouva bientôt à genoux, communiant au son des grandes orgues dans l'attente fervente d'une délivrance apocalyptico-danso-Indus accompagnée du pogo de circonstance. Ce fut d’ailleurs l'occasion du premier arpentage de mosh pit pour mon petit lapereau de fiston… D'ailleurs, au passage: merci aux furieux présents dans la salle d’avoir consciencieusement évité de lui défoncer la tête ! Ce sont 3 nouveaux morceaux qui nous emmenèrent ensuite jusque vers la fin du set, dont « Evening Lights » – qui donnera lieu à un nouveau clip sous peu – et l’excellent « Sick Kids » – clap-clap sur les couvercles de poubelle –, que l’on avait déjà entendu en ouverture du show au Cuckoo Club, 2 ans auparavant, et qui fut cette fois dédicacé à votre serviteur (Rhââââââââââ !). A noter que, même si je ne suis plus tout à fait sûr duquel des nouveaux morceaux il s’agit, l’un de ceux-ci s'est avéré reposer sur un riff rappelant ENORMEMENT le « Walk » de Pantera. Vous comprendrez donc que nos amis ne se sont point calmés…

 

Et puisque toute les bonnes choses ont une fin, c’est sur l’irrésistiblement foufou « Old Time Nook » que le groupe nous quittera, enflammant une dernière fois la salle – quoique vu la haute teneur en sueur de l'air ambiant, toute tentative de démarrage d’incendie était irrémédiablement vouée à l’échec… « Dernière fois » dites-vous ? Tut tuttttt… C’est qu’on voulait une rallonge nous autres ! Et qu’à force de la réclamer, on eut droit à un autre nouveau titre, « Vote Yes, Vote No », durant le refrain duquel nous fûmes grandement mis à contribution. Outre l’accroche immédiate dudit refrain, on notera un passage Dubstep dévastateur… Ainsi qu'un court emprunt au « In The Air Tonight » de Phil Collins ! Puis le véritable point final fut posé via l’excellentissime « Psycho For The Sake Of It », au cours duquel l'hyperactif frontman se rendra pour une Nième et dernière fois au milieu du public (... se prenant un coup involontaire dans la bouille au passage), le titre finissant de nous graver une grande banane en travers de la trogne, façon Joker, en aussi fou mais en plus mignon.   

 

Question: à quoi reconnait-on un concert réussi ? Facile: à cette puissante force d’inertie qui nous maintient longtemps après sur un petit nuage violet et espiègle, empêchant le retour vers la vraie vie, le froid bitume et les gouttières qui fuient. Et c’est bien de ça qu’il fut question tout le restant de ce vendredi 9 septembre. Alors Merci Fjokra, merci Annie, merci Sam et toute la bande. Et merci à la géniale équipe de l’Aiôn, Adrian, Anne, Julien, Thomas. On reviendra, promis !

 

 

 

 

PS : un dernier merci à Olivier Lhopez pour nous avoir laissé utiliser ses photos !   

 

 

Setlist:

01. Voice Activated Breakfast

02. Bang On The Door / Worth It

03. Infinite Loops

04. Percussion Interlude / Sugarface

05. Negabone

06. Slyrex [Soundsystem Version]

07. Get Amongst It

08. Show Me Your Brains

09. Evening Lights

10. Sick Kids

11. The Old Time Nook

 

Rappel:

12. Vote Yes Vote No

13. Psycho For The Sake Of It

photo de Cglaume
le 21/09/2016

Les photos

Fjokra le 09/09/2016, Aiôn Bar, La Rochelle (17) - photo1Fjokra le 09/09/2016, Aiôn Bar, La Rochelle (17) - photo2Fjokra le 09/09/2016, Aiôn Bar, La Rochelle (17) - photo3Fjokra le 09/09/2016, Aiôn Bar, La Rochelle (17) - photo4Fjokra le 09/09/2016, Aiôn Bar, La Rochelle (17) - photo5Fjokra le 09/09/2016, Aiôn Bar, La Rochelle (17) - photo6Fjokra le 09/09/2016, Aiôn Bar, La Rochelle (17) - photo7Fjokra le 09/09/2016, Aiôn Bar, La Rochelle (17) - photo8Fjokra le 09/09/2016, Aiôn Bar, La Rochelle (17) - photo9

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Temisto - Temisto
Severe Torture - Sworn Vengeance