Halmets fest (Adx) le 30/10/2016, L'estaminet, MAGNY-LES-HAMEAUX (78)

  • Adx (report)
  • Adx - photo1
  • Adx - photo2
  • Adx - photo3
  • Adx - photo4
  • Adx - photo5

En cette fin octobre ADX nous propose via son asso cette date en forme de mini festival avec 4 groupes, 2 belges et 2 français. L'affiche d'origine présentait Drakkar, FireForce, Manigance et bien sûr ADX. Didier, le chanteur de Manigance souffrant d'une extinction de voix, les Palois furent bien évidemment et malheureusement contraints à l'annulation (tout comme à Vouziers l'avant-veille)... ADX a fait appel aux potes de Hürlement, donc on peut dire un mal pour un bien.

 

L'avantage d'avoir un concert près de chez soi c'est qu'on peut y aller en famille (avec le fiston) et avec des potes (père et fils aussi). D'ailleurs dans la salle les générations se mêlent avec bonheur. Le gros regret viendra du manque d'affluence mais la qualité viendra compenser la quantité.

 

Les Belges de FireForce et leur combat metal lancent la soirée musicale... au niveau du look avec les pantalons de treillis et les gilets pare-balle on dirait une sorte de Sabaton. Le groupe dont c'est le premier passage en région parisienne va mettre tout le monde d'accord avec son heavy thrash super énergique et ils ont beau être flamands, Flype, le chanteur du combo fait son maximum pour s'exprimer en français et faire bouger le public... et je fais gueuler de « hey » par-ci, et je fais gueuler de « Oi » par-là ou des « fire, fire » ou encore en descendant dans le public des « metal » pour compléter « born to play metal »... Il y aura des vannes entre les 2 groupes belges... Flype demande comment s'appelle le dernier album, un des mecs de Drakkar répond « Deathbringer », et il dit c'est normal c'est un de nos roadies ! Le groupe sort de scène sur un triomphe... le public a bien apprécié le set énergique et sympathique du quintet.

 

Setlist : Intro, « Costal Battery », « The only Way », « Deathbringer », « The thunder will roll », « Combat Metal », « Born to play Metal »

 

Les Parisiens de Hürlement, invités de dernière minute comme dit plus haut, prennent ensuite la scène d'assaut avec une surprise... le groupe est redevenu un quintet et la seconde guitare est tenue par Julien, le bassiste d'ADX. Et ce concert est leur tout premier sous cette formation. Alexis, le chanteur du groupe, est toujours aussi énorme de charisme, Alexis, petit par la taille mais grand par le talent c'est plus que sûr ! D'entrée il se met le public dans la poche en faisant gueuler des « hey ! » à tout le monde... Après « Moine Guerrier » il présentera le nouveau guitariste en l'appelant Bertrand... puis, une bière à la main, nous préviendra « Pensez à vous hydrater à cause du soleil » (il est plus de 20h et nous sommes dans une salle). Avant « Brothers of the watch », il « remercie Adx de nous avoir prêté leur bassiste qui est maintenant notre meilleur guitariste » (le tout en regardant François, l'autre guitariste du groupe qui se marre). Pour présenter « Prince noir » il se tourne vers ses camarades « C'est sur quel album déjà ?, le 7ème ? Un morceau de notre 7ème album qui est sorti en 1986 ! » (rappelons que le groupe n'a sorti que 2 albums... le premier datant de 2009). Après « Ordalie », occasion d'un passage en twin guitars montrant tout le bien que peut apporter un deuxième guitariste au groupe, Hürlement annonce la sortie de son 3ème album pour janvier. Le groupe n'avait pas prévu ce concert mais ils s'en sortent haut la main (même si on voit parfois Julien chercher la guitare de François du regard)... Alexis est aussi bon chanteur que frontman... Groupe à ne pas manque pour tout amateur de heavy metal traditionnel !

 

Setlist : « Dernier combat », « Dogue de Brocéliande », « Moine Guerrier », « Kamikaze », « Brothers of the Watch », « Prince Noir », « Ordalie », « Inquisition », « Mercenaire ».

Drakkar, le 2ème groupe belge de la soirée fera une partie de son soundcheck sur du Trust... Le groupe avait tristement fait parler de lui dernièrement avec la perte de Thierry, son guitariste... Leny, le chanteur du groupe est un pur frontman, possédé, super remuant, passant un temps important dans la fosse (et ce dès le premier titre, « Once upon a time in hell »), très communicatif, et bien sûr il vanne ses compatriotes de FireForce... Le groupe pratique un heavy speed metal parfois teinté de hardcore, toujours très énergique. Ils sont très heureux de jouer en région parisienne « Paris c'est une ville mythique ! »... Même s'ils plaisantent notamment sur le français des Flamands de Fireforce par rapport à leur français de Wallons, le concept est assez sérieux traitant d'Histoire et de religion, « C'est une chanson contre les religions, contre le Vatican car il est temps de protéger nos enfants contre ces gens-là ! » avant « Angels of stone », ce qui ne l'empêche pas de doucher le public à la bière. Leny explique le concept derrière le dernier album qui contient des chansons qui traitent de dates importantes et sanglantes de l'histoire (croisades, guerre mondiale, massacre de la Saint Barthélemy...) Mais Drakkar n'en oublie pas pour autant son passé à lui avec des morceaux qui datent du premier album de 1988 (« Rise and Fight » ou « The Lords of the North) « J'étais jeune, j'étais beau » nous glisse Leny au passage. Drakkar annonce également que ce concert est le dernier du bassiste, Tytus, qui va rejoindre semble-t-il Pro-Pain. Après avoir remercié les Français et lancer le morceau « War » sur un sample de De Gaulle à la BBC, Leny fait jumper le public. « On peut faire encore une ou deux chansons ça dépend si tu as envie de chanter ? », ça sera 2 titres dont le non-prévu à la setlist de départ « Scream it Loud », avec Tytus et Leny qui font le tour de la fosse. Le show se termine avec le très speed « A destiny » qui entraîne un pogo... l'outro du concert est une musique jazzy !

 

Setlist : Intro, « Once upon a time in hell », « St Bartholomew's Night », « Lost », « Angels of Stone », « Rise & fight », « Lordds of the North », « Yerushalayim », « War », « Scream it loud », « A destiny ».

 

J'ai déjà vu de nombreuses fois ADX mais pas encore sur cette tournée et c'est la première fois que je les vois avec Nicklaus à la guitare. ADX en concert c'est un mélange de vieux titres, de heavy speed mélodique et de déconne... Déconne qui débute dès la 2ème intro sous forme de festival-fight... Le set commence mal pour Nicklaus obligé dès les premières secondes de « Mémoire de l'éternel » à changer de guitare ! Après l'un des titres du dernier album, « La complainte du Déméter », Phil nous lance « Vous avez envie de chanter ? Vous allez pouvoir le faire avec ce morceau qui va vous être présenté par monsieur Betov ! » Ledit Betov ne s'approchera pas du micro mais nous jouera le riff d'intro de « Déesse du crime » et ça sera largement suffisant ! On traîne pas et le titre est directement enchaîné avec « Notre Dame de Paris »... 2ème et dernier titre de Non Serviam avec « La mort en face » et puis « Un petit morceau de l'album Ultimatum, ça vous fait plaisir ? » et c'est « Red Cap », et c'est aussi fini pour les derniers albums du groupe... « L'étranger » sera l'occasion pour Nicklaus de monter qu'il est bel et bien un ADXman, et que je fais les cornes (du diable bien sûr) à Betov et que je descends dans la fosse... Pendant ce temps-là Phil nous fait sa petite danse et nous fait taper des mains ! « Vous avez été super ! On va affréter des cars et vous allez nous suivre partout ! ». « Suprématie » sera l'occasion des remerciements « Très bonne ambiance, très bons musiciens, très bon ingénieur du son, et pas cher en plus, avec les autres » (coucou Baddy). « Vous allez chanter mais je vous préviens, je vous regarde ! Un morceau de l'album Division Blindée, le quel ? » « Division Blindée » ! qui sera l'occasion de nous faire chanter. Betov invite les membres des autres groupes à monter sur scène pour le morceau final qui, sans surprise sera « Caligula », Leny, lui relance pourtant le refrain de « Division Blindée »... « Caligula » sera aussi bon que d'habitude pas de problème là-dessus ! Une fois fini, Leny nous re-relance sur le refrain de « Division Blindée ».

 

Un concert de ADX comme d'hab', ce groupe est toujours aussi fun à voir ! Pour faire, une fois n'est pas coutume, mon grincheux, j'aimerais une fois une setlist avec plus de nouveaux morceaux mais en même temps je sais que les classiques me manqueraient... le dilemme avec les groupes qui ont une longue carrière...

 

Setlist : Intros, « Mémoire de l'éternel », « La complainte du Déméter », « Déesse du crime », « Notre Dame de Paris », « La mort en face », « Red Cap », « L'étranger », « Suprématie », « Division Blindée », « Caligula »

 

Ce Halmets fest était un petit concert bien sympa, l'occasion de recroiser des têtes connues (Phil, Baddy, Hervé...) que l'on aurait aimé plus rempli mais qui s'est déroulé avec une grosse ambiance.

photo de Papy Cyril
le 09/11/2016

Les photos

Halmets fest (Adx) le 30/10/2016, L'estaminet, MAGNY-LES-HAMEAUX (78) - photo1Halmets fest (Adx) le 30/10/2016, L'estaminet, MAGNY-LES-HAMEAUX (78) - photo2Halmets fest (Adx) le 30/10/2016, L'estaminet, MAGNY-LES-HAMEAUX (78) - photo3Halmets fest (Adx) le 30/10/2016, L'estaminet, MAGNY-LES-HAMEAUX (78) - photo4Halmets fest (Adx) le 30/10/2016, L'estaminet, MAGNY-LES-HAMEAUX (78) - photo5

2 COMMENTAIRES

cglaume

cglaume le 09/11/2016 à 12:21:52

Tu aurais aimé que les têtes de Phil & co soient plus remplies ? C'est pas très sympa dis ! :D

papy_cyril

papy_cyril le 09/11/2016 à 17:28:06

;-) tu n'es qu'un coquin de lapin !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019