Fred barjo Odonae disquaire cd/vinyle et libraire spécialisé manga à Lille Acheter CD et vinyles doom métal pas chers FRANK CARTER & The Rattlesnakes + GodDamn à La Maroquinerie à Paris le 6 octobre 2016
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

fleo - "Nocturnal terror"

fleo - "Nocturnal terror"
chronique Fleo - Nocturnal terror
7.25/10 0
Acheter Fleo Nocturnal terror sur Amazon

Maxi-cd / EP Maxi-cd / EP (42 minutes)

 

Style musical : 

Métal Hardcore

 

Année : 

2010

 

Tracklist :

1. 021062003…8
2. Knock-Out
3. Live & Learn
4. Modern Men’s Misery
5. What Would Chuck Norris Do
6. Heart-Sick
7. Paranoiac...Unknown

 

Label : 

Autoproduction
Dans le même style :
abhora - Noircir Sa Page

 

Avant d’écrire cette chronique j’aurai tout de même été tenté de demander certaines choses à Fléo :

 

-Pourquoi cette pochette ?! J’avoue ne pas avoir tout compris...quelque part entre le ridicule et l’originalité... Les arts visuels et moi ça fait deux, je vous laisse donc juges.

-Un ep de 42 min...auquel on retire une introduction de 45 sec, sombre, oppressante (le topo habituel) et... autour de 8 minutes de samples de films. Des dialogues en anglais de films que je ne (re-)connais pas, violents, agressifs...à l’image de la musique du groupe. Alors, autant le sample peut-être une démarche intéressante, autant dans de telles proportions cela perd tout son sens (s’il y en avait un).

 

Venons-en aux 33 minutes plus musicales. Et la bonne surprise s’engage avec « Knock-out ». Les choses sont plus simples et directes. Ce titre agit comme sa dénomination le laisse entendre :  Fléo lance là une action coup de poing.

Le groupe va donc envoyer une grosse demi-heure très agressive marquée par deux grosses voix : une hardcore, une métal. Du coup l’activité du chant va être aussi intensive que puissante. Si le hurlement primaire est un peu trop facilement utilisé, on peut tout de même souligner ses qualités notamment quand il s’agit d’alourdir/assombrir  un morceau (« Heart-sick »).

Derrière ça peut sonner HxC avec de grosses passades propices au mosh, mais c’est aussi parfois thrash (« Paranoiac »), parfois métalcore. C’est en tout cas toujours efficace bien qu’un peu vu et revu. Par chance, il y a toujours un bon riff d’entrée qui réveille une oreille trop endormie avec ces étranges samples de films.

 

Au final on a donc un ep qui connait des hauts qui ne brillent pas par leur originalité mais par une efficacité notable…et des bas par les temps morts crées par ces incrustations de dialogues accessibles aux anglophones. Espérons que pour le successeur de ce "Nocturnal terror",  Fléo soit conscient de cette erreur...

photo de Toukene
le 19/01/2011

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

INTRONAUT + SHINING au CCO de Villeurbanne le 22 septembre : 2 places à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

A.c.o.d - Another path

COREandCO radio

Évènements

INTRONAUT + SHINING au Preo à Oberhausbergen le 23 septembre 2016Intronaut + Shining au CCO Villeurbanne le 22 septembre 2016FRANK CARTER & The Rattlesnakes + GodDamn à La Maroquinerie à Paris le 6 octobre 2016