S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Foo Fighters - "Wasting Light"

Foo Fighters - "Wasting Light"
chronique Foo Fighters - Wasting Light
8/10 0
Acheter Foo Fighters Wasting Light sur Amazon

CD album CD album (47 minutes)

 

Style musical : 

Power-rock

 

Année : 

2011

 

Tracklist :

01. Bridge Burning
02. Rope
03. Dear Rosemary
04. White Limo
05. Arlandria
06. These Days
07. Back & Forth
08. A Matter Of Time
09. Miss The Misery
10. I Should Have Known
11. Walk

 

Label : 

Capitol records
Dans le même style :
Five ((o)) - There is a name for everything

"C'est toujours sympa un nouvel album des Foo Fighters" (Pidji, forum de Coreandco.fr)

"Ha cool il est sorti le dernier Foo Fighters, il doit être bien" (Un inconnu devant le rayon rock indé du Furet du Nord, Arras)
 
Et des réflexions dans le genre on en ramasse à la pelle. Dans les salles de concerts, dans les "points de vente de produits culturels", sur Facebook, sur les divers forums : le dernier Foo Fighters peut enfin arriver entre les mains de tous, parvenir aux oreilles de chacun, mais il est sur toutes les bouches de fans de rock.
 
Avant d'entrer dans le vif du sujet, resituons cet album dans la carrière du groupe. Echoes, Silence, Patience & Grace sorti en 2007 était une petite déception. Bien que plutôt bien ficelé, il manquait un petit quelque chose : de la folie, des mélodies toujours accrocheuses. Mais à force de sortir des albums de qualité, les fans deviennent sans doute plus exigeants : on s'y retrouvait largement malgré tout.
 
Septembre 2010 : l'enregistrement de Wasting Light débute : Butch Vig (Bryan Vigorson) aux manettes. Butch Vig, c'est le producteur de Dirty des Sonic Youth, de Nevermind de Nirvana, de Gish des Smashing Pumpkins, des Green Day mais aussi le batteur des Garbage : un bonhomme au CV doré.
 
C'est aussi un petit bout de Nirvana qui revit : Pat Smear est réintégré, Krist Novoselic passera jouer un peu de basse.
 
Février 2011 : la machine Foo Fighters est lancée. Le premier single "White Limo" fait l'objet d'un clip avec Lemmy de Motörhead. Si le contenu de la vidéo est dans la veine comique des débuts, on ne peut qu'être frappé par l'incroyable efficacité de ce morceau.
A la fois grunge, rock'n'roll stoner avec des teintes métal comme les affectionne Dave Grohl, ce morceau affole la conséquente fan-base du groupe.
Du coup, l'attente déjà grandissante s'amplifie. La fameuse cuvée des Foo Fighters est-elle bonne ? Originale ?
 
Bonne ? Elle l'est souvent.
Originale ? Peut-être un peu moins. Quand "Burning bridge" ouvre avec une guitare en intro et ensuite un balancé de décibels dans la veine rock-grungy propre, on se dit que les américains vont en terrain connu : la suite ne dérogera pas vraiment à la règle.
"Back forth", "A matter of time" (avec ses excellentes harmonies entre les guitares) et "Walk" sont sur le podium des réussites : de l'énergie, de bons riffs, du rythme, des mélodies accrocheuses.
Quelques titres traînent un peu en longueur, semblent plus fades, et cela se ressent principalement dans le dernier virage ("Dear Rosemary" (piste 3), "Miss the misery", "I should have known").
 
On peut imputer quelques défauts à des tentatives un peu foireuses comme sur "I should have known" dont le début avec les cordes et un chant poussif se fait fort heureusement bousculé par un crescendo parfait, explosif, ne s'exprimant pas sans émotion. Quant à "Miss the misery", on ressentira comme un manque d'entrain sur le refrain, des chœurs lourdingues : une création un peu bancale. Paradoxalement, on assimilera le morceau à vitesse grand V pour le reprendre en yaourt au bout de 3 écoutes : tout un symbole de la force des Foo Fighters.
 
Mais le reste est "Foo Fighters" : power-rock à souhait, avec des tubes à faire bouger des milliers de personnes comme une seule. 
Les américains ont cette facilité bigrement énervante pour beaucoup : tout leur semble si facile, tout semble couler naturellement.
Avec une production qui est moderne mais n'en rajoute pas (hormis sur l'intro de "I should have known") tout le monde s'exprime : la basse claque aux côtés d'une batterie peut-être un peu juste. Mais le chant de Grohl et les guitares qui nous accompagnent de "Burning bridge" jusqu'à "Walk" nous suivront pour de nombreuses écoutes.
 
Dave Grohl a fait parti du groupe mythique des 90's, mais il est aujourd'hui le leader d'une bande qui, après avoir dominé les 2000's dans son style, s'affirme comme un sérieux prétendant à sa propre succession pour la décennie 2010's.
Le groupe ne devrait pas perdre les feux des projecteurs avec cet album qui est une 7e réussite malgré les attentes croissantes qui entourent les musiciens de la côte Est.
En bref, Foo Fighters est peut-être bien sur la longueur le meilleur groupe de rock de ces 15 dernières années...
photo de Toukene
le 07/05/2011

Note des commentateurs : 8/10 (sur 1 votes)

Commentaires

Pidji

Sa note : 8/10

Pidji le 07/05/2011 à 09:31:02

IP : 93.0.21.212

Et je trouve celui-ci particulièrement réussi ! Une très bonne cuvée des Foo Fighters !

Biflam

Biflam le 07/05/2011 à 09:51:26

IP : 79.81.169.201

je me le suis écouté une fois, je l'ai trouvé moumoumou !

l'ogre doux

l'ogre doux le 07/05/2011 à 19:31:58

IP : 82.216.190.153

Aussi consensuel et anecdotique que le dernier Pearl Jam! J'ai du mal à comprendre l'engouement autour de ce disque. Echoes.....machin avait pour lui 2-3 morceaux vraiment sympa mais là.................

Ukhan Kizmiaz

Ukhan Kizmiaz le 09/05/2011 à 09:11:59

IP : 81.243.228.13

Du Rock à Chewing-gum vraiment bien gonflé !

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

PG.LOST : 2 exemplaires de

Dernières news

Chronique au Hasard

GEMISUADI - Live Like An Animal - Fuck Like An Animal

Évènements

FRANK CARTER & The Rattlesnakes + GodDamn à La Maroquinerie à Paris le 6 octobre 2016THIS GIFT IS A CURSE en tournée française du 27 octobre au 5 novembreCOUGH + Elder + sunnata @ Le Ferrailleur - Café Concert à Nantes le vendredi 7 octobre 2016HYPNO5E + RIGHT TO THE VOID + BEYOND THE STYX @ Paloma à Nimes le 1er octobre 2016Dirty Shirt de retour en France et en Belgique OATHBREAKER + WIFE + THE RODEO IDIOT ENGINE au Ferrailleur à Nantes le 22 novembre 2016WHILE SHE SLEPS au Warmaudio à Lyon le 31 octobre 2016