S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Hellcrawler + Wölfe - "The End Of Humanity"

Hellcrawler + Wölfe - "The End Of Humanity"
chronique Hellcrawler + Wölfe - The End Of Humanity
8/10 0

Acheter Hellcrawler  Wölfe The End Of Humanity sur Amazon

Vinyle 12" Vinyle 12"

 

Style musical : 

Death Crust Black Grind

 

Année : 

2014

 

Tracklist :

Hellcrawler – Zombie Crawlers
Hellcrawler – Overthrown Paradise
Hellcrawler – Green Machine (Kyuss Cover)
Wölfe – VIII
Wölfe – IX
Wölfe – XI
Wölfe – X

 

Label : 

The End Of Humanity
Dans le même style :
Simbiose - Economical Terrorism

Quand la Slovénie s'accouplent avec des Allemands émigrés en Australie, cela donne forcément un split placé sous le signe du cartonnage de communautés sédentaires.

 

Hellcrawler ouvre le bal madmaxien avec son Death Crust'n'Roll, déjà bien rodé sur son premier album Wastelands, sorti en 2011.

La Tribu des Visages Fondus ressortent les masques de hockey et les slips cloutés en cuir, en gonflant les muscles tel des ayatollahs des rock'n'rollers. Wez se peigne la crête et se vaseline les fesses pour écouter ces trois morceaux en mode barbare.

Son encore une fois entombien, chant graveleux, breaks metal et solos idoines, les Slovènes savent taper où ça fait du bien.

La prod un peu gonflé aux stéroïdes ne gène en rien ce boomerang en trois parties, bien aiguisées, tranchant les doigts d'un Crapaud qui devra mettre des gants, pour la prochaine fois.

Le Guerrier de la Route acquiesce avec son sens bien connu de l’emphase surtout quand la poussière du désert de Kyuss est au rendez-vous en mode berserk de l'asphalte.

 

Les loups australo-teutons prennent ensuite le relais.

La poésie post-apocalyptique est également au rendez-vous. Évoluant dans un genre moins balisé que leurs compagnons de pillage, Wölfe sent la chienlit irradiée, celle des rébus de l'humanité.

Une voix criarde à la Mikka (Lutinnen forcément) et des compos décadentes composées de fulgurances Black/Grind noyées dans un étrange galimatias de Metal absurde, Wölfe interpelle par sa non linéarité et sa contagieuse folie.

On se cure alors les dents avec une esquille de tibia humain en écoutant, la bave aux lèvres, ces quatre titres sentant la camisole à plein nez.

 

Quand la horde d'Humungus rencontre celle de Papa Jupiter, cela ne peut se passer que sous le signe d'une touze déviante, violente, suant la corruption et l'aliénation.

 

A mettre entre toutes les oreilles, en plein crâne donc, à la pioche.

photo de Crom-Cruach
le 26/09/2014

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Dernières news

Chronique au Hasard

Spinkler - Headache

COREandCO radio

Évènements

KICKING FEST 2016 avec LES SHERIFF, BURNING HEADS, GUERILLA POUBELLE, COOPER, NOT SCIENTISTS, THE DECLINE!, GAS DRUMMERS, THE BLACK ZOMBIE PROCESSION, FLYING DONUTS, HATEFUL MONDAY et d'autres les 24 et 25 juin 2016  à NimesToundra + BIEN À TOI + VALLEY au Gibus Live à Paris le 25 mai 2016GOJIRA & TOUMAÏ à La Belle Electrique, Grenoble, le 14 juin Cancer Bats à La Marquise à Lyon le 11 juin 2016