S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Moss - "Chtonic rites"

Moss - "Chtonic rites"
chronique Moss - Chtonic rites
6,6/10 0
Acheter Moss Chtonic rites sur Amazon

CD album CD album (01:06:06)

 

Style musical : 

Funeral Doom

 

Année : 

2005

 

Tracklist :

1 - Crypts of Somnambulance
2 - The Gate

 

Label : 

Aurora Borealis
Dans le même style :
Eye Of Solitude - Canto III

Écouter Moss, c'est comme aller dans la rue, ouvrir la plaque d'égout, et pénétrer les dessous nauséabonds d'une ville. Écouter Moss, c'est aller jusqu'au bout de la descente aux enfers, et tomber, au détour d'une galerie de rats crevés, sur une crypte dont les parois sont tapissées de crânes.

"Ce que tu es, nous l'avons été. Ce que nous sommes, tu le seras."

L'atmosphère suintante qui se dégage de ce premier opus a tout d'une procession mortuaire. Il ne faut pas se fier à la cover, qui est vraiment vilaine et artificielle... A la limite, le dessin de Cthulhu est vraiment bien, ou au moins suffisant, mais la façon dont l'artwork est agencé est une vraie catastrophe. Et dans ce style, je pense que l'artwork est très important... Mais bref, passons.

Le son de mammouth ici est assuré par Justin Oborn (Electric Wizard), et si l'effet n'est pas des plus réussi, j'apprécie beaucoup le son grésillant qui tend à s'effriter quand les décibels sont trop forts pour les micros. C'est ce genre d'effet qui rend l'écoute bien plus authentique. La voix est criarde, pleine de révèrbe, proche du black torturé.

Bon j'ai déjà étalé quelques paragraphes, mais voilà, il n'y a pas grand chose à dire sur Moss au fond. Il s'agit tout simplement d'une gigantesque chape de plomb, une sorte d'enterrement long et profond dans les méandres de votre tombe. Les riffs ne sont pas tortueux ni à rebrousse poils, ils sont vide de sens, comme la mort d'ailleurs. Le tempo est particulièrement ralenti, et s'il n'était pas réglé comme un chronomètre, on pourrait dire qu'il s'agit là de drone. je dirais plutôt Funeral Doom pour ma part.

Ce premier opus est absolument bas du front, sans aucune subtilité. C'est même ce qui fait son intérêt, entre ces longues minutes de Doom abrutissant et ses passages rituels. Un véritable monolithe donc, brute épaisse ou grand ancien qui t'enterre patiemment à chaque fois que tu t'écoutes ces 66 minutes infernales (dont une dizaine de minutes de silence radio histoire de remplir...) de musique abyssale.

 

 

Achat ou pas achat ? Achat.

photo de Carcinos
le 29/07/2011

Note des commentateurs : 6/10 (sur 1 votes)

Commentaires

vkng jzz

Sa note : 6/10

vkng jzz le 29/07/2011 à 09:52:29

IP : 77.206.11.234

grugrugru

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

2 vinyles sampler bonus de TAD à gagner !

UNTIL THE UPRISING : 2 CDs

Dernières news

Chronique au Hasard

King Buzzo - This Machine Kills Artists

Évènements

ROVER + Burning Peacocks au Chato'do - Blois le 15 décembre 2016EMMURE + AFTER THE BURIAL + FIT FOR A KING + OCEANS ATE ALASKA + LOATHE au CCO Villeurbanne le 26 janvier 2017THE ARRS + MY SECRET SAFE @Secret place à St Jean de Védas (34) le 24 mars 2017ME FIRST AND THE GIMME GIMMES + MASKED INTRUDER @Secret place à St Jean de Védas (34) le 14 février 2017GOHELLE FEST 2016 au Métaphone à Oignies (62)