Fred barjo Odonae disquaire cd/vinyle et libraire spécialisé manga à Lille Acheter CD et vinyles doom métal pas chers
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Step in Fluid - "One Step Beyond"

Step in Fluid - "One Step Beyond"
chronique Step in Fluid - One Step Beyond
10/10 0
Acheter Step in Fluid One Step Beyond sur Amazon

CD album CD album (29:12)

 

Style musical : 

Metal instrumental groovy génial

 

Année : 

2011

 

Tracklist :

01. One Step Beyond
02. Vicious Connection
03. Color
04. Dead End
05. Beat Hunter
06. The Bridge
07. Smooth
08. As We Dance

 

Label : 

Autoproduction

 

Lieu d'enregistrement : 

Nomad Audio Studio
Dans le même style :
Illdisposed - The Prestige

Un monstre de swing dévastateur. Une claque de gros son qui contraint les doigts à claquer et la colonne à se tortiller. Un putain de gros poing metal dans un gant de velours groovy imparable. Voilà, c’est ça One Step Beyond.

 

En fait, avant que la fièvre ne me reprenne, j’avais prévu de commencer cette chronique par les circonvolutions introductives d’usage. Je voulais vous dire comment, fin 2010, par amour immodéré pour le death canaillou de Trepalium, j’avais participé presque à reculons à la souscription pour ce 1er album de Step in Fluid – projet de Florent, le batteur de Klone, et, donc, d’Harun, le pourvoyeur en riffs dodus des Treps. "A reculons" oui, car de mémoire, le mot d’ordre de la formation était censé être plein pot sur le jazz, plus une pointe de metal … Bref de la sucrerie fine et soft, de la qualité, mais pas forcément calibrée pour ma configuration épicuro-auditives.

Mouarf, quel abruti je faisais tiens! Ça aurait été difficile d’être plus à côté de la plaque. Et je remercie la bonne fée métallique qui m’a inconsciemment poussé à dépenser les quelques pesetas demandés afin de poser l’oreille sur cette merveille, ce putain de joyau à haute valeur addictive ajoutée qu’est One Step Beyond.

 

Pour vous dresser rapidement le tableau, je dirais que cet album fait dans l’instrumental extrêmement groovy, dans le gros metal de velours, dans le croisement Fishbone, Trepalium, Carlos Santana. Arf, mais je ferais mieux de laisser tomber les comparaisons tant le groupe a développé une personnalité incroyablement forte. M’enfin laissons-les quand même vous mettre sur la voie en laissant filtrer les noms de quelques-unes de leurs influences revendiquées: Herbie Hancock, Meshuggah (pas des plus flagrants si vous voulez mon avis...), Ron Jarzombeck (Blooted Science) ou encore... Kool & the gang!! Ça titille la curiosité non?

 

L'une des nombreuses qualités de la maison Step in Fluid, c'est que tout le monde y est à la fête, chacun y brille également dans la lumière des spotlights. La basse, gros matou ronronnant, avance en parfaite intelligence avec la guitare d’Harun, puissant puma à la poitrine ronflante qui peut se la jouer « Panthère Rose » smooth comme nous retourner un monumental coup de patte dans le museau quand l’heure est à montrer les crocs. La batterie de Florent, tout en frémissements de cymbales et en toucher amoureux des toms, louvoie entre rock incisif, groove léger, finish jazzy et offensives funky, véritable bonheur de fluidité, de mordant et d'équilibre. Sans oublier la lead qui joue sur différents tableaux, bluesy, psyché, expérimentale, toute en sèche tension (quand elle passe en mode « Magnum » – sorry, ma méconnaissance de la technique ne me permet de désigner cet effet très early 80s qu’en évoquant le générique du détective moustachu…), le tout copieusement arrosé de wah wah et de distorsions plus croustillantes et juteuses (en même temps, si si) les unes que les autres.

 

Et dans la lignée des derniers albums de Pryapisme et d'Emiliano Sicilia, Step in Fluid nous réaffirme cette vérité pourtant évidente: un album instrumental a tout autant qu’un album « classique » la faculté de nous retourner cul par-dessus tête. Il suffit juste qu'il botte suffisamment fort l'arrière-train de l’auditeur et – si possible – qu'il développe des morceaux ayant chacun leur couleur propre. Et ça, côté bottage de cul et écriture de titres racés, cette première rondelle stepinfluidienne se pose là! Ainsi « One Step Beyond » nous balance un groove rampant et irrésistible évoquant une séance de moonwalk reptilien. « Vicious Connection » – le tube que vous aviez découvert sur la compilation Combat Nasal Vol.1 – est quant à lui une bombe de swing virevoltant et nerveux. Puis c'est « Color » qui débarque, morceau à la cool par excellence, petit footing musical par un matin ensoleillé, plein de ce bonheur simple et franc que l’on retrouve aussi dans le « Rubina's Blue Sky Happiness » de Joe Satriani. Et ainsi de suite, on passe du feeling plus moderne – Klonosphere style – de « Beat Hunter », à la fraîcheur sylvestre d’un « The Bridge » qui pourra rappeler les ambiances du Synchestra de Devin Townsend, puis au 2e énorme tube qu’est « Smooth » – tout scratch et saxo dehors , pour finir sur un « As We Dance » au déhanché et à l’effet Snap Ya Fingaz irrésistibles.

 

One Step Beyond, c’est donc un plongeon dans une pleine piscine d’endorphine, un rayon de soleil dans le bol de Chocapic du matin. C’est de la finesse, du velours, le bonheur manifeste de prendre du bon temps entre potes musiciens, mais aussi de bonnes grosses déflagrations bien couillues mises au service d’une jouissance open funk metal ininterrompue. C’est l’intelligence et l’ouverture d’esprit incarnées dans une formation rock. C’est un feeling génial et une accroche phénoménale qui coulent dans nos oreilles avec toute l’évidence du nourrisson qui se dirige vers le sein maternel. C’est un coup de foudre, et mon plus gros coup de cœur de ce début d’année. C’est également le tout premier 10/10 que j’aie jamais accordé à un album sorti l’année de l'écriture de sa chronique … Parce qu’ils le valent bien.

photo de Cglaume
le 05/04/2011

Note des commentateurs : 9.5/10 (sur 4 votes)

Commentaires

Arno (Strobl)

Sa note : 9/10

Arno (Strobl) le 05/04/2011 à 10:28:25

IP : 91.180.152.113

Kool & The Gang !! Avec un K !!! Hérétique !!!

cglaume

cglaume le 05/04/2011 à 10:38:39

IP : 90.80.1.75

Mais euuuuuuuuuuuuuuh ... C'était écrit comme ça dans la doc que m'a envoyé Harun !! :))))))

Oui bon euh ... hum: c'est corrigé !!!

** honte **

cglaume

cglaume le 05/04/2011 à 10:40:08

IP : 90.80.1.75

que m'a envoyéE ...

Décidément ... :))

Stepien

Sa note : 10/10

Stepien le 05/04/2011 à 22:18:35

IP : 78.237.225.28

ça donne envie!!!

cglaume

cglaume le 06/04/2011 à 00:48:02

IP : 83.157.57.25

Et il ne faut pas hésiter à céder à l'envie !!! ;)

Seb

Sa note : 10/10

Seb le 08/04/2011 à 13:56:56

IP : 86.210.149.246

je confirme cet album est excellent!! Belle chronique pour un groupe énorme!! :)

cglaume

cglaume le 08/04/2011 à 14:45:35

IP : 90.80.1.75

Merci pour la chronique et pour eux :)))))))

pchan

pchan le 30/06/2011 à 14:32:39

IP : 81.188.18.54

Superbe album mais beaucoup trop court! 2 morceaux supplémentaires n'auraient pas été de trop.

roby

Sa note : 9/10

roby le 01/09/2011 à 21:12:06

IP : 81.251.33.148

Je suis d'accord: c'est vraiment un album génial mais trop court. On en redemande!

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Dernières news

Chronique au Hasard

A Failing Devotion - The fallen

COREandCO radio

Évènements

KICKING FEST 2016 avec LES SHERIFF, BURNING HEADS, GUERILLA POUBELLE, COOPER, NOT SCIENTISTS, THE DECLINE!, GAS DRUMMERS, THE BLACK ZOMBIE PROCESSION, FLYING DONUTS, HATEFUL MONDAY et d'autres les 24 et 25 juin 2016  à NimesToundra + BIEN À TOI + VALLEY au Gibus Live à Paris le 25 mai 2016GOJIRA & TOUMAÏ à La Belle Electrique, Grenoble, le 14 juin Cancer Bats à La Marquise à Lyon le 11 juin 2016