Fred barjo Odonae disquaire cd/vinyle et libraire spécialisé manga à Lille Acheter CD et vinyles doom métal pas chers FRANK CARTER & The Rattlesnakes + GodDamn à La Maroquinerie à Paris le 6 octobre 2016
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Xasthur - "A gate through the bloodstained mirrors"

Xasthur - "A gate through the bloodstained mirrors"
chronique Xasthur - A gate through the bloodstained mirrors
1/10 0
Acheter Xasthur A gate through the bloodstained mirrors sur Amazon

CD album CD album (1:17)

 

Style musical : 

Black Metal

 

Année : 

2010

 

Tracklist :

Intro - 01:16
Moon Shrouded in Misery, Part 1 - 6:46
Suicide in Dark Serenity - 10:39
Dwell Beneath the Woods of Evil - 5:14
Cursed Be the Memory of Light - 7:04
Possession of Desolate Magick - 5:40
Storms of Red Revenge - 4:16
A Spell Within the Winds - 4:34
Summon the End of Time - 4:52
Gate Through Bloodstained Mirrors - 8:32
Kingdom of Burning Crucifixions - 4:21
Moon Shrouded in Misery, Part 2 - 1:47
Black Spell of Destruction / Channeling the Power of Souls Into a New God - 7:34

 

Label : 

Hydrahead
Dans le même style :
Uhl + Karcavul - Cancer Au Presbytère - Split K7

 

Un son pourri qui ferait passer un live pirate de Nirvana pour une superproduction absolue, des albums quasi-instrumentaux qui dépassent allègrement l’heure, des dissonances que même Sonic Youth refuserait de jouer, un maquillage clownesque pompé sur Eric Draven, une salle ambiance mortifère et suicidaire… Oui on parle bien de trve black metal et plus particulièrement de Xasthur, représentant ricain du genre signée chez les non moins ricains d’Hydrahead.

 

A gate through the bloodstained mirrors (sic) est la réedition du premier pavé de Malefic avec son heure et quart pour ses 15 pistes (dont 5 interludes) et, comme on peut s’y attendre, ça respire pas franchement la joie là dedans. Misanthropique, cryptique et pétrie d’une haine totalement assumée (et probablement feinte), la musique de Xasthur est très très difficile à appréhender car, si elle revêt l’apparence formelle d’un black métal classique, le fond diffère tout de même un peu des poncifs du genre. Alors oui, on a du blast, de la double pédale, un son pourri de BC Reach à base de fréquences suraigües, des synthés bizarres, des riffs répétés jusqu’à l’hypnose (ou l’ennui, c’est selon), etc. Passé ces considérations purement formelles, le ton de la musique de Xasthur se veut résolument plus orienté vers le thème de la mort que celui du satanisme cher à beaucoup de groupes du genre (en particulier chez les américains). La musique, elle aussi, porte en elle cette orientation avec des thèmes mélodiques plus proches du désespoir du doom que de la haine du black metal originel. En ce sens, Xasthur se rapproche plus de nos frenchies de Blut Aus Nord ou de Deathspell Omega que des ancêtres norvégiens. Mais la comparaison s’arrête là car si ces derniers ont su apporter au black metal une touche très particulière, malsaine et dérangeante, Malefic (bon dieu mais quel pseudo de merde) n’arrive à rien d’autre que de m’ennuyer gravement, et ce malgré le coté novateur de sa musique (l’album est sorti initialement en 2001). Déjà, je n’ai rien contre le son pourri de certaines productions estampillées black metal même si je trouve ça un peu ridicule quand c’est vraiment voulu et recherché, mais là ça va beaucoup trop loin. Si l’on ne savait pas que le sieur Malefic était tout seul dans son groupe, on se demanderait sérieusement si le disque n’a pas été enregistré live, avec un seul micro… Et encore, j’obtiens de meilleurs résultats avec mon dictaphone en répet’. Autre point marrant : le son change tout au long du disque, comme s’il était issu de plusieurs séances d’enregistrement, ce qui est probablement le cas : pas génial pour la cohérence d’un disque soi disant conceptuel. Après, je peux aussi être "professionnel"et passer outre un son tout pourri ; c’est comme ça que j’ai pu tomber en admiration sur Transilvanian Hunger, sur De Mysteriis, sur Kénose ou sur M.O.R.T. Par contre, il m’est plus difficile de passer l’éponge sur le niveau technique avec lequel Malefic a enregistré sa bouse : une véritable boulangerie (distribution générale de pains gratuits), une basse très souvent pas accordée, même remarque pour les grattes, des breaks pas en place, des pistes juste coupées à la fin sans fade out, sans conclusion, sans rien. Le seul point positif dans tout ça, c’est qu’au final, on ne s’ennuie plus, on rigole.

 

Voilà, je maudis les trois écoutes de ce disque que j’ai du me cogner, je maudis Aaron Turner pour oser rééditer ça, je maudis la salle reprise de Burzum en conclusion de ce disque (même si elle est doté d’un bien meilleur son que la plupart des autres pistes et qu’elle est bien mieux jouée, un comble). Voilà n’achetez pas ce disque, vraiment, ne l’achetez pas… et franchement, ça, je le dis vraiment, mais vraiment pas souvent. 

photo de Swarm
le 22/12/2010

Note des commentateurs : 1/10 (sur 1 votes)

Commentaires

bernard

Sa note : 1/10

bernard le 28/12/2010 à 13:49:58

IP : 78.31.41.218

Parfaitement minable, l'un des meilleurs exemples de groupes de black qui atteint un statut "culte" alors que c'est vraiment lamentable en tout point !

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

HYPNO5E + RIGHT TO THE VOID au Paloma à Nimes le 1er octobre 2016 : 2 places à gagner !

PG.LOST : 2 exemplaires de

Dernières news

Chronique au Hasard

Biffy Clyro - Opposites

Évènements

FRANK CARTER & The Rattlesnakes + GodDamn à La Maroquinerie à Paris le 6 octobre 2016THIS GIFT IS A CURSE en tournée française du 27 octobre au 5 novembreCOUGH + Elder + sunnata @ Le Ferrailleur - Café Concert à Nantes le vendredi 7 octobre 2016HYPNO5E + RIGHT TO THE VOID + BEYOND THE STYX @ Paloma à Nimes le 1er octobre 2016Dirty Shirt de retour en France et en Belgique OATHBREAKER + WIFE + THE RODEO IDIOT ENGINE au Ferrailleur à Nantes le 22 novembre 2016WHILE SHE SLEPS au Warmaudio à Lyon le 31 octobre 2016