1400 Points De Suture - Baisse les yeux

1400 Points De Suture - "Baisse les yeux"
chronique 1400 Points De Suture - Baisse les yeux

Déjà, j'me dis, vlaaa un groupe avec qui j'aimerais jouer. Nan, pas jouer dedans, voyons, mais partager un concert, un festin, une diablerie.

Enfin !, ai-je envie d'ajouter.

Avant de me traiter mentalement de gros connard (mais tu fais bien ce que tu veux), situons un peu les choses.

Dans notre trou du cul du monde numéro 365668 à Belfort, on manque parfois d'émulation. On a vite fait le tour. On se sent vite seul. On a envie de s'amuser, spécialement avec des musiques qui font un peu peur. (Et quand on regarde ailleurs, c'est pas toujours la fête du slip sur la tête non plus, au fait.)

Ça donne des envies au hachoir. Lance-flammes et philatélie du massacre.

 

Merde, est-ce que ça voudrait dire que... ?

Ouais, c'est ça, je suis en manque.

Je tremble, j'ai l'estomac qui se serre, des vieilles bouffées de colère et de haine me remontent la bile, des sueurs froides, aigres. Mais j'veux pas finir aigri, nom de dieu, j'ai encore envie d'y croire, je veux voir des saloperies, je veux voir des gens libres, des gens cinglés, ou du moins de la musique bien allumée. (Si je veux vraiment voir des cinglés, je vais bosser en hôpital psychiatrique et je sera verni, merci.)

Ressentir de la fierté ! De la liberté ! De l'émulation, bordeeeel !

 

Alors quand je tombe sur un groupe pareil, je me sens mieux.

Un groupe fier, un groupe fou, un groupe libre.

Un groupe qui nique ta mère.

Baisse les yeux.

Un groupe original, qui fait exactement ce qu'il a envie de faire. Et tant mieux si ces types vous font chier.

Oh, c'est bon, je te vois venir hein, avec « original »... Sûr, il m'arrive de penser à d'autres choses, notamment à Faxed Head, c'est vrai mon pote, t’avais raison, ou à Jean Louis Costes qui aurait monté un groupe de Rock complètement barré. J'ai même pensé, sans déplaisir, à un Mr Bungle qui aurait oublié de se regarder la bite et qui serait plus sauvage, plus brut ; sans la branlette de zikos, quoi.

Mais attention, pas de Nawak pouet-pouet ici. La débilité règne, les poings en sang et la bouche baveuse, le front dans la brique, le sang sur les murs.

J'exagère à peine, comme toujours.

Même les paroles sont intéressantes et changent de ce qu'on peut entendre habituellement dans ces pauvres scénettes Punk (ou Metal), réchauffées au micro-ondes et servies en vinyles de couleur luxueux pour des crétins asservis qui ne se rendent même pas compte qu'on leur ressort du vomi de vomi de vomi de vomi de musique jadis peut-être libertaire. Passe la main sur ton ventre, lèche tes putains de babines et tu vas dire merci, encore ?!? Mouche ton nez et tape-toi un énième discours creux sur les fascistes supposément omniprésents et le vide de nos vies dans cette société tellement consumériste que tu la reproduis en miniature dans tes petits groupes/concerts/labels de Punk pourri.

 

Rien de tout cela ici. Des textes qui invitent au voyage, rue de la bite, et qui te disent « cogne ton fils, cogne-le, cogne-le bien, cogne-le, cogne-le, que ça rentre, rentre ». Ici « l'humus est saturé d’œstrogènes » ! Plante ton membre dans la terre et baise-la bien, c'est la fête du maïs !

Ouais, ça hurle, vocifère, râle, mugit, en français dans le sexe.

Et ça sonne !

Ils font sonner le français, en plus, ces cons ! Ils jouent à merveille sur les sonorités des mots, parfois répétés jusqu'à perdre leur sens, se rapprochant du son des entrailles de la Bête, gargouillis immondes ou vagissements porcins.

 

Passés les quelques gémissements introductifs, dignes du Festival Rencontres Et Racines chez les putains de trisos, on tombe dans une intro composée de hoquets et moitiés de rots rythmiques sur lit de batterie autiste. S'ensuivent des enchaînements Black forains un peu à la Faxed Head, donc, break MetalooNoisy, ambiances qui me rappellent un peu les bons Missfist (du côté de chez No Way aussi), des hurlements qui m'ont aidé, hier à peine, à faire fuir les potentiels nouveaux locataires en visite dans l'appartement d'à côté.

Premier morceau très étrange qui te balance dans le bain à la javel sans avertissement ou préparation.

 

Suivra l'indus tribalo-craché "Pour De Bons Gènes Bien Propres", avec encore des paroles savoureuses (j'aime bien ne pas forcément tout entendre tout de suite, faut faire un effort pour comprendre, ça en deviendrait presque ludique!), pour finir par commencer de se noyer.

Tout est possible dans ce disque. Même le faisandé Noise-Rock, "Crack", la Sacrée "Rue De La Bite", se revoit régurgité sur le tapis pour reprendre son sens originel : le bruit.

Tout est possible, même les voix pitchées Gore-Grind.

Et ça sonne, les enculés, ça sonne !

 

Et que dire de l'indus-plan global de "Fiston" ? Bah, que ce titre est génial, par exemple. Cogne-le. Cogne-le.

Que tu le veuilles ou non, ça rentrera, Madame !

"Madame", d'ailleurs, pète complètement les plombs, allant encore plus loin, plus profond, toujours plus sale, plus conne et plus méchante.

 

C'est même pas qu'ils ne se prennent pas au sérieux, c'est même pas que c'est du second degré, c'est même pas grotesque, enfin, si, un peu beaucoup à folie, c'est juste qu'ils vont au bout du truc. Du Truc. Au Bout.

Jusqu'au Sludge-Doom satanique de "J'avale" et un final Punk de train fantôme. Au Bout. Du Truc.

Baisse les yeux, putain !

 

Et ma chronique petite bite se délite dans des litres de merde, encore plus que d'habitude.

 

J'étais content de découvrir Bagarre Générale, dans un tout autre genre beaucoup plus mesuré, je suis encore plus content de m'être fait salement éclater la tronche jusqu'à 1400 Points De Suture. Maso, au Bout du Truc.

Tout ça grâce à la No Way Asso, entre autres, et mon pote Gonzo qui l'a choppé chez eux en vinyle.

 

Ça ne servira à rien de te dire qu'on s'en branle de la magnifique pochette absolument parfaite, associée à ce titre d'album implacable.

Baisse les yeux, putain. Baise ton groupe, il ne vaut rien.

Va te faire défoncer et dis merci... MADAME !

photo de El Gep
le 28/02/2013

4 COMMENTAIRES

cglaume

cglaume le 28/02/2013 à 10:04:17

Ca l'air pas mal du tout ton truc là !!!!!

el gep

el gep le 28/02/2013 à 13:20:16

Ça tue! Écoute spécialement "Fiston" et "J'avale"!

Domain-Of-Death

Domain-Of-Death le 28/02/2013 à 14:31:01

oO moi pas compris ce qui s'est passé...mes enceintes font des bruits étranges...

Mr. Marshall

Mr. Marshall le 28/02/2013 à 15:56:54

Plus qu'une chouette pochette, une hibou pochette !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Krüger + Knark - Split
Serdce - Timelessness