5ive - Hesperus

5ive - "Hesperus"
chronique 5ive - Hesperus
Tout d’abord, je tiens à préciser que je chronique avant tout cet album comme le successeur de "5ive" et "Telestic Disfracture", deux albums qui me tiennent à cœur. Ceci étant dit, passons au groupe en lui-même.

5ive est un duo guitare batterie qui nous vient de Boston. Ils jouent un hybride Post-Hardcore / Stoner, soit gros son / gros riffs. Mélodies efficaces, rythmiques entraînantes. Comme si le "Australasia" de Pelican avait passé la 4eme (mais pas la 5eme, faut pas déconner non plus).

L’intérêt de 5ive tient au fait qu’ils savent se renouveler à chaque album. Le paradoxe, c’est que "Hesperus" est l’album « facile » de 5ive. Exit la tornade de feu et de sable de l’éponyme. Exit le rêve éveillé de Telestic Disfracture. 5ive s’assagit. Le son arrache moins, les structures sont plus directes, on a même deux morceaux de moins de 3mn !
Ainsi, "Hesperus" évite l’écueil de ses prédécesseurs : les longueurs. Malgré des morceaux costauds et l’absence de chant, on s’enfile l’album très facilement. Alors qu’on a vite fait de lâcher prise dans les deux autres.

Au final, on a un album agréable et efficace, avec pourtant des morceaux d’en moyenne 7mn bien ficelés. Le petit reproche qu’on pourrait faire est que 5ive a maintenant un son légèrement plus classique, et le batteur a un jeu moins expansif. Ils y perdent en tellurisme, mais y gagnent en audibilité.

La note, c’est parce qu’il s’inclut parfaitement dans leur discographie : ni décalé, ni resucée, mais c’est aussi pour titiller votre curiosité, mais surtout parce qu’on parle quand même de 5ive là bordel de merde.
le 21/03/2008

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019