Khann - Erode

Chronique CD album

chronique Khann - Erode

Il fût une époque, pas si éloignée que ça, où des groupes comme Kylesa ou Baroness représentaient, à mes yeux, une certaine évolution dans les « musiques amplifiées dites bruyantes ». Leur mix (pour essayer de faire simple…) de post-hardcore, de crust, de stoner et de métal, saupoudré d’une pointe de mélodies sudistes (…raté) conjuguait le passé au futur, ce qui avait pour effet de taquiner certaines zones de plaisir cachées au fin fond mon cerveau.

Mais voilà, le temps et les albums passants, nos ténors du stoner/sludge 2.0 (ou du Post-Hardcore 3.0, je sais plus trop, ça va tellement vite) se sont quelque peu ramollis et ont décidé, sur leurs derniers efforts respectifs,  d’aller fouler des terres moins accidentées et d’avancer toujours plus loin vers la lumière. Et pour tout dire, depuis lors, ces groupes m’excitent autant qu’un dimanche soir devant un épisode de Maguy. L’arrivée de seconds couteaux comme Black Tusk, la multiplication des artworks réalisés/pompés par/sur John D. Baizley n’ont certes pas arrangé les choses. Faut avouer que cet état de fait me rendait un peu triste ; je me demandais si c’était moi qui avait changé, si c’était eux qui m’avaient trahis ou un peu les deux.

Sniff…

Et puis un soir, traînant sur le site de Black Market Activities, j’ai découvert Erode de Khann ; et même s’il n’a pas changé ma vie (Objectivement, c’est Use Your Illusion II des Guns n'Roses qui a changé ma vie, même si c’est pas très glamour) ni bouleversé le paysage musical, ce disque m’a fait un bien fou. J’y ai retrouvé les mélodies et le tricotage qui faisaient le charme d’un Baroness pré-pubère, la rage et l’intensité d’un Kylesa juvénile ; tout ça joué le pied au plancher, sans prise de tête, avec la vélocité d’un mathcoreux dopé à la boisson énergisante. Il suffit d’écouter "Implosion" ou "Reflections" pour s’en convaincre ; Dans un format dépassant rarement les 4-5 minutes, le groupe convoque les fantômes des groupes précités et y ajoute un petit quelque chose que l’on pourrait rapprocher de l’urgence d’exécution d’un Gospel (groupe dont je prie pour le retour, plus que pour celui de Maguy sur les ondes hertziennes en tout cas) ou d’un Hot Cross finition métallisée.  

Vous me direz, « on en reparlera dans 2 ou 3 albums, quand eux aussi assouviront leurs envies d’ailleurs en allant poser leurs chakras du coté de chez Pink Floyd ou piocher leurs arrangements du coté des plus illustres groupes de prog allemands ». Et je vous répondrai que « Certes, vous avez surement raison, vu  que d’un point de vue statistique, c’est ce qui arrive à 90 % des groupes qui évoluent dans les musiques amplifiées dites bruyantes » mais j’ajouterai aussi que « pour le moment, on s’en fout », l’intérêt d’un tel album étant simplement de relancer mon intérêt pour un style qui commençait à sentir la naphtaline, en démontrant que le renouvellement du genre ne passe pas forcément par des mélodies stellaires, de la réverbe à tous les étages, et un empâtement stylistique qui mériterait un bon anneau gastrique.

photo de Crousti boy
le 21/11/2012

5 COMMENTAIRES

el gep

el gep le 21/11/2012 à 14:28:51

Hé mais salut ta! Et bienvenue. Je pense sincèrement que Kylesa/Baroness/etc ont toujours été des groupes largement surestimés. Ça ne veut pas dire que leurs derniers disques n'ont pas baissé en qualité pour autant. Donc oui, c'est un peu des deux, je suppose: tu as changé, et ces groupes déjà pas formidables ont sorti des disques pas forcément folichons ces dernières années.
Allez, je vais tenter d'écouter ça pour voir;

cglaume

cglaume le 21/11/2012 à 15:50:05

La bienvenue Crousti !!

Domain-Of-Death

Domain-Of-Death le 21/11/2012 à 18:22:43

Bienvenida senior Crousti !!

Crousti Boy

Crousti Boy le 22/11/2012 à 16:32:44

Merci Messieurs, !
@ El Gep : Vu ce que j'écris au début de ma chronique, tu te doutes que je ne suis pas tout à fait d'accord, mais il est vrai que l'emballement (relatif...) dont ces groupes ont fait l'objet peut paraître un poil démesuré. Mais je reste persuadé que ces groupes ont apporté quelque chose au schmilblick à un moment où ce genre de musique en avait besoin (surtout Kylesa pour être franc)
Là où je te rejoins en tous points, c'est que j'ai changé.

Geoffrey Fatbastard

Geoffrey Fatbastard le 22/11/2012 à 16:55:10

Si tu savais ce qui est réservé aux bizuts... Herzlich Wilkommen!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements