Abbath - Abbath

Abbath - "Abbath"
chronique Abbath - Abbath

Je vais vous faire l'économie de toute la polémique qui entoure l'implosion d'Immortal et la sortie du présent album. Les deux parties se sont exprimées sur le sujet, à chacun de se faire son avis. Le plus important reste la qualité de la musique produite par la suite. Abbath s'est donc entouré de l'expérimenté King (à qui les récents événements qui entourent le groupe doivent rappeler quelque chose) à la basse, et du mystérieux Creature à la batterie (qui n'est pas Arno Strobl, cette révélation m'a coûté cher) pour livrer une série de titres que l'on peut aisément penser comme comme devant composer un album avorté d'Immortal.



Ceux qui ont jeté une oreille sur les derniers albums du groupe de Bergen ainsi que sur l'album de I ne seront pas dépaysés. Ceux qui ont aimé l'évolution du combo qui a accouché de Battles In The North se régaleront. Les autres, passez votre chemin. Abbath synthétise ce qui a fait Immortal depuis At The Heart Of Winter. La production s'inscrit dans la continuité de celle des albums précédents, plus puissante, avec une basse métallique qui claque, une guitare claire et précise et des vocaux mis en avant. Ces derniers sont immédiatement reconnaissables, donnant toujours cette impression que les cordes vocales d'Abbath sont gelées. Chacun des huit titres trouve sa place dans le tracklisting de manière fluide et semblent avoir été taillés pour la scène. On sent d'ailleurs que c'est là qu'ont été rodées certaines compo. On y retrouve ces riffs épiques, lents ou rapides, les rythmiques belliqueuses, les « ugh ! » typiques du chanteur, des arpèges à la « Bashyrkh », quelques notes de clavier, pour créer des ambiances à la gloire du blizzard et des guerriers nordiques.



L'ensemble sent le fan-service, tout est fait pour ne pas déstabiliser l'auditeur qui a apprécié All Shall Fall et Between Two Worlds avec son BM glacial inspiré de la période viking de Bathory et de la NWOBHM. Abbath a choisi la facilité et n'a pas pris de gros risques pour marquer son retour avec un album relativement court où il n'y a pas de remplissage. Au final, on a affaire à un album diablement efficace pour rassurer les fans après une période de grosse tempête (de neige). Première grosse baffe de 2016.


photo de Xuaterc
le 18/01/2016

8 COMMENTAIRES

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 18/01/2016 à 13:27:41

C'est carré donc ça roule !

cglaume

cglaume le 19/01/2016 à 06:49:15

:D C'est quoi c't'histoire d'Arno et de batterie ??

Xuaterc

Xuaterc le 19/01/2016 à 12:01:10

Ahahah... Il y a quelques temps sur FB, Arno a annoncé que cet album était bon. J'ai commenté en disant que j'offrais un paquet de fraises tagada à celui qui me donnerait l'identité du batteur. Arno m'a répondu en MP qu'il n'aimait les tagada mais qu'il avait l'info. Il m'a extorqué une bouteille de whisky pour la révélation qui a été rendue publique quelques jours plus tard...

cglaume

cglaume le 19/01/2016 à 12:29:28

'le reconnais bien là tiens :D

Xuaterc

Xuaterc le 19/01/2016 à 13:38:53

Je me suis perdu en conjectures pendant des mois après le Fall of Summer sur son identité, j'étais prêt à tout pour savoir

Cobra Commander

Cobra Commander le 20/01/2016 à 20:18:37

Aimable mais très en dessous d'Immortal, je trouve....
Par contre, sur scène ça reste éblouissant!

Xuaterc

Xuaterc le 20/01/2016 à 20:24:33

Tu les as vu où, parce qu'au FoS, j'ai trouvé le son ignoble, incompréhensible... Je me suis même demandé si c'était pas Demonaz l'ingé son

Mord

Mord le 23/02/2016 à 22:45:31

Oui je partage votre avis, à noter que les vidéos offertes par Abbath sont aussi très intéressantes notamment "Warriors" de I rejoué par Abbath ... Du lourd

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Sleep au Bataclan à Paris le 8 octobre 2019
  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019
  • ARO ORA release party à La Parenthèse à Ballan Miré (37) le 12 octobre 2019

HASARDandCO

Flesh 77 - Spectral K
Memoriam - The Silent Vigil