S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Abduction - "Une ombre régit les ombres"

Abduction - "Une ombre régit les ombres"
chronique Abduction - Une ombre régit les ombres
8/10 0

écouter "Naphtalia"

Acheter Abduction Une ombre régit les ombres sur Amazon

CD album CD album (54:14)

 

Style musical : 

Black Metal

 

Année : 

2016

 

Tracklist :

L'horloge
Naphtalia
Sainte Chimère
Les frissons des cimes
Une ombre régit les ombres
L'enlèvement d'automne

 

Label : 

Finisterian Dead End

 

Lieu d'enregistrement : 

HHStudios
Dans le même style :
In Human Form - Opening of the Eye by the Death of the I

Dans la famille des musiciens masqués, je voudrais les nouveaux venus d'Abduction. Les quatre au bec de corbin, originaires de Bretagne, ont choisi de se lancer dans le BM, style qui, en France, semble jouir d'un second (troisième?) souffle. En optant pour un mélange entre classicisme et modernité, le groupe peut se rapprocher dans sa démarche des sud-africains de Wildernessking.



Cette dichotomie dans la musique d'Abduction s'exprime dans l'alternance entre passages typiquement black, nappe de blasts avec riffs en tremolo, avec un son cru de chez raw, et des plans contemplatifs post-black, arpèges en son clair propices à la rêverie. Grâce à un important travail sur les atmosphères, à l'aide d'arrangements discrets, le groupe délivre des ambiances tantôt glaçantes, tantôt oniriques, tantôt épique, et il nous fait passer sans ménagement du rêve au cauchemar. L'univers d'Abduction est peuplé de créatures féeriques au premier abord mais prêtes à vous écorcher vif le moment venu. Le riffing et les motifs de batterie, loin de briller par leur originalité, font cependant le job efficacement. Les plans BM font penser à l'école suédoise, Marduk ou Dark Funeral, mais on sent clairement qu'on est plus dans l'hommage que dans le plagiat.



Les vocaux également reflète la dualité de la musique des bretons, oscillant entre shrieks déchirants et chant clair, limite heavy. A mesure qu'avance l'album, le groupe semble prendre de l'assurance et les alternances calme / énervé semble plus maîtrisées, se font de manière plus imbriquée. Six années depuis la sortie de Heights' Shivers ont été nécessaires pour réaliser Une Ombre Régit Les Ombres, et on sent bien qu'Abduction a pris le temps de le peaufiner afin de présenter au public une œuvre la plus parfaite possible. Chaque élément est à sa place pour livrer sa vision à la fois noire, méditative et tragique.


photo de Xuaterc
le 07/12/2016

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Dernières news

Chronique au Hasard

Godswounds - Death To The Babyboomers

Évènements

WOODBANG Fest à Ensisheim le 9 décembre 2017Winterfall night III à Tours le 8 décembre 2017In Theatrum Denonium à Denain (59) le 13 janvier 2018INTERVALS + Polyphia + Nick Johnston au Ferrailleur à Nantes le 26 novembre 2017