Fred barjo Odonae Acheter CD et vinyles doom métal pas chers
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Abnormal Inhumane - "Disgusting Cruelty of Homicide"

Abnormal Inhumane - "Disgusting Cruelty of Homicide"
chronique Abnormal Inhumane - Disgusting Cruelty of Homicide
8.5/10 0
Acheter Abnormal Inhumane Disgusting Cruelty of Homicide sur Amazon

CD album CD album (29:40)

 

Style musical : 

Brutal Death Metal

 

Année : 

2012

 

Tracklist :

1. Intro
2. Defiance of Species
3. Murder
4. Repulsive Disease
5. Vehement Banishment
6. Creation of Abysmal Authority
7. Carnal Pleasure of Abnormal Derangement
8. Insolent Compulation
9. Supremacy Decay and Dominance Impurity
10. Humanization Mechanized
11. Final Chapter of Inhumanity

 

Label : 

Anopsys Records
Dans le même style :
Corporate Death - Angels & Worms

Planquez vos stock-options et vos capitaux véreux, on file se faire tripoter les membranes auditives par un groupe Grec! Abnormal Inhumane dévoile un tout premier album pour le moins ébouriffant. Avant de partir explorer cette pépite, je vous préviens: préparez-vous à vous en prendre plein le fond monétaire, ça tambourine plein pot.

 

Une intro avec des bruits de monstres très très méchants et des cris de jouvencelles apeurées... Et la farandole du gros Brutal Death démarre à sec. Il faut un petit laps de temps avant de reprendre ses esprits tant la baffe est forte, linéaire, compacte, l'effet d'un parpaings reçu en pleine poire au milieu d'une sieste. Ça rigole pas, pas une seule seconde. Abnormal Inhumane est imposant, étouffant. La chose la plus jouissive avec ce groupe vient de son talent à jongler entre deux influences majeures, d'un côté l'ambiance monolithique de la scène US du début du XXI° siècle, avec des passages extrêmement lourds et suffocants, et de l'autre le feeling bestial qui anime la scène Brésilienne. On est sans cesse bringuebalé entre mosh parts titanesques et rafales de blast beats d'une rapidité qui vous donnera un bien belle fessée. Pour faire simple, Abnormal Inhumane agite ses petits bras musclés entre l'aura de Deeds Of Flesh, la finesse proverbiale de Disgorge (US), Deaden ou Lust Of Decay et la férocité des vieux Krisiun, Funeratus ou encore Abhorrence. L'équilibre entre pachyderme patapouf et vicelard hystérique est fragile, mais le groupe tient bon! On ne s'ennuie pas une seule seconde, un album qui ignore la pitié, qui ignore le syndrome de la mi-molle! On est sans cesse surpris et enthousiaste par les plans grassouillets comme par les parties ultra rapides qui osent glisser un doigt dans le Mental Horror des débuts! Bref, un album gorgé de puissance! Arf!

 

L'intégralité de l'album tabasse tout ce qui bouge, du Brutal Death teigneux, massif, agressif et tout simplement brillant. Abnormal Inhumane propose une musique redoutable, une musique tellement monumentale qu'elle en devient presque étourdissante. On sort de l'album la cervelle en jachère, on ne comprend pas trop ce qui s'est passé... Si bien qu'on est obligé de revenir encore et encore sur ce  Disgusting Cruelty of Homicide, on s'imprègne de ces onze titres, on se délecte de l'orgie de furie qui s'y déroule sans pouvoir en être rassasié. Quel panard de pouvoir se réfugier dans les méandres d'un album qui condense à la perfection brutalité granitique et la puissance de feu d'une sulfateuse à blasts! On a beau explorer le disque dans ses moindres recoins on y trouve que peu de chose à critiquer... Une batterie épileptique, généreuse en blast beats, une voix hargneuse et cohérente (on est loin des cris ineptes et porcins de la scène US-kleenex habituelle), des riffs finement ciselés, une production à la fois graisseuse et noire et une ambiance qui vous secouera la couenne!

 

Pour son premier album, Abnormal Inhumane s'impose d'ores et déjà comme un groupe qu'il faudra suivre avec attention. Je ne puis donc décemment terminer cette chronique que par un :

BUY OR DIE!!!

photo de Cobra Commander
le 13/06/2012

Commentaires

Niktareum

Niktareum le 13/06/2012 à 13:27:45

J'avais écouté qqs extraits qui ne m'avaient pas marqués plus que ça mais je vais y retourner voir...

Crom - Cruach

Crom - Cruach le 13/06/2012 à 17:07:13

IP : 90.41.214.49

Tiens un Nikta' en ballade !!

cglaume

cglaume le 14/06/2012 à 06:57:14

Non, le Nikta n'est jamais "en ballade" (trop connoté "slow"...): le Nikta est "en goguette" ! Ouaip, ça lui va mieux au teint ! :))

Niktareum

Niktareum le 14/06/2012 à 14:17:18

Vazi on capte kedal avec tes expressions de ieuv là!

Cobra Commander

Cobra Commander le 15/06/2012 à 13:32:16

La guiche au vent, ça sonne mieux!

Benson

Benson le 20/06/2012 à 20:18:20

IP : 84.98.36.7

Quand le Cobra s'exprime de cette façon, nul besoin d'y jeter une oreille : Achat obligatoire !!!

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

NOTHING à Paris le 30/11 : 2 places à gagner

Dernières news

Chronique au Hasard

Egypt - Become the sun

Évènements

NO ONE IS INNOCENT + LES SALES MAJESTES + TAGADA JONES au Stereolux à Nantes le 25 octobre 2018Stomping #8 @Secret Place à Montpellier (34) les 9 et 10 novembre 2018Tournée française SEEDS OF MARY du 15 septembre au 8 décembre 2018NOTHING au Gibus à Paris le 30 novembre 2018Loth x Acedia Mundi x Finis Omnium @ Le Cirque Electrique / Paris le 24 novembre 2018Birds in row + Coilguns + KEN mode au Petit Bain à Paris le 29 novembre 2018Daughters au Point Éphémère à Paris le 10 avril 2019