AC/DC - Black Ice

AC/DC - "Black Ice"
chronique AC/DC - Black Ice

C'est officiel, le nouveau AC/DC, "Black Ice", est sorti. 38 ans après la formation du groupe et 33 après leur tout premier album, c'est donc avec nostalgie que les fans se dirigent vers le disquaire. Une fois en main, on n'a qu'une seule envie, le faire tourner et monter le son en espérant ne pas être déçu. Que tout le monde se rassure, ce nouvel album fraîchement disponible n'est absolument pas une caricature de ce que AC/DC aurait put être par le passé, bien au contraire ! C'est donc avec fébrilité que la main dépose la galette sur le lecteur, et les premières notes de "Rock N' Roll Train" se font entendre. La première chose qui me vient à l'esprit est que le son d’AC/DC est là. En effet, il n’a pas bougé d’un poil sinon une meilleure production qui le rend juste plus propre. La guitare démarre le morceau avec un riff très typé et les autres instruments arrivent, puis la voix : plus aucun doute, ils ne se sont pas perdus. Un morceau bien hard comme on l’aime, avec un refrain plus qu’accrocheur et des chœurs très bien placés. Le solo nous montre qu’Angus Young est toujours là et plus qu’en forme. "Skies On Fire" prend le relais, la batterie arrive seule et est ensuite rejoint par le reste ; un titre assez lent sur le couplet mais le refrain est littéralement efficace, bien que sur le même tempo, et la basse est surpuissante. Le solo de guitare est extrêmement bien structuré et la voix de Brian Johnson est identique à celle d’il y a 20 ans. Et voila que Big Jack se fait entendre, un excellent titre qui nous replonge dans nos souvenirs de hardos. Ce morceau est l’un des meilleurs de l’album et nous indique de plus que cet opus sera légèrement plus mélodique (légèrement !!). Un morceau finalement bien puissant, et qui nous oblige à remuer la tête. La guitare nous étonne à chaque fois un peu plus. "Anything Goes" marque le retour d’un Brian Johnson qui chante définitivement de façon plus mélodieuse, mais qui reste toutefois très semblable. Un morceau entraînant et assez relax même si ce n’est pas le plus lent de l’album, et on s’en lasse un peu au bout de quelques écoutes. Et voilà "War Machine", titre lourd avec une intro qui monte en puissante pour finalement casser la baraque. On adore tout simplement. Une fois de plus, la guitare accompagne parfaitement le refrain bien que celui-ci soit court. "Smash 'N' Grab" fait son entrée après la tuerie précédente ; titre très entraînant avec une partie guitare très recherchée, Angus Young ne nous a pas déçus. Encore une fois, la basse est lourde et omniprésente. Et en un claquement de doigts, nous voila presque à la moitié de Black Ice. "Spoilin' for a Fight", qui nous fait automatiquement penser à un ZZ Top à la voix plus aiguë bien entendu. Un titre plaisant mais loin d’être l’un des meilleurs. Ce titre fait très Old-School et c’est ce qu’on aime. Le riff de Wheels arrive et voila un des morceaux les plus rapides de l’opus. Ne vous méprenez pas, c’est loin de blaster, mais pour du bon vieux hard, c’est plus très lent. On aime le refrain et l’ambiance que dégage ce titre : une ambiance « country », au niveau des guitares particulièrement. Et voila un morceau qu’il est bien, une intro à la Jimi Hendrix comme on aime. Decibel est un titre profond et qui viens chercher aux plus fond de nos entrailles nos gènes Rock N’ Roll ! Le solo défonce tout accompagné par une basse et une batterie simples mais qui posent parfaitement le morceau. Ca groove, ça groove et ça groove encore. "Stormy May Day" marque réellement un retour vers des racines très rock n’roll à l’image de la guitare (oui encore une fois, mais c’est tellement bon). "She Likes Rock 'N' Roll" aurait très bien pu être un titre du groupe Aerosmith dans sa composition. Mais ce morceau ne nous fait pas taper du pied comme les autres, on aimera surtout la deuxième partie de la chanson avec une vraie synergie qui se créée entre le groupe et l’auditeur. "Money Made" n’est pas lui non plus une tuerie à proprement dite bien que le refrain soit vraiment sympa et nous fasses légèrement penser à une époque du groupe Kiss. Le morceau s’éteint lentement pour que "Rock N’ Roll Dream" prenne sa place. Une chanson lente et mélodieuse mise à part sur les refrains ou ça rock littéralement pour notre plus grand plaisir. "Rocking All the Way" ne change pas, c’est du pur Hard Rock comme AC/DC sait le faire depuis tant d’années. Et voila "Black Ice", la dernière chanson de ce nouvel album. Un morceau qui conclut à merveille cette œuvre avec un rock puissant et qui semble nous dire : AC/DC n’est pas mort ! Et finalement, c’est ce qu’on se dit lorsqu’on a écouté les 15 nouveaux titres de ce mythe qu’est AC/DC. Avec "Black Ice", le groupe a su garder ses origines Hard Rock avec leur son tout en évoluant un minimum et devenant un petit peu plus mélodique, même si c’est un grand mot. Au final, "Black Ice" n’est pas une caricature, et chaque membre donne ce qu’il sait faire de mieux avec un respect particulier pour Angus Young qui nous offre des riffs de tueurs et des solos ultra-puissants. Cet album est à écouter plusieurs fois pour vraiment en tirer tous les contrastes. Je ne dirais qu’une chose pour conclure : vivement le live !

photo de Finisterra
le 21/10/2008

5 COMMENTAIRES

Tookie

Tookie le 22/10/2008 à 10:13:45

Je trouve que tu passes a coté de l'aspect trés bluesy de cet album, style dont proche du rock'n'roll quand on y pense (je ne refais pas l'histoire du rock'n'roll avecv Elvis qui a tout piqué aux musiques noires americaines dont le blues) bref, je trouve que l'ambiance blues qu'on connaissait deja d'Acdc perdure avec ce rock"n"roll typé '80s ajouté a une pointe de surprise dans le rythme un peu fatigué....(sont papys qd mm) mais c'est tout de mm c'est bien là ce qui en fait un album complet des australiens !

Ace of Spades Boy

Ace of Spades Boy le 24/10/2008 à 17:36:49

Cet album n'est pas hard, mais purement rock n roll. Le titre "Big Jack" en est bien représentative. Purtant, on a affaire ici à un des meilleur AC/DC, frais, léger, original; certains n'apprécieront peut être pas, mais moi, grand fan d'AC/DC devant l'éternel, je ne regrette pas du tout ces 8 ans d'attente, vu la merveille qu'ils nous ont pondue !

Par contre...où as-tu vu qu'AC/DC s'était formé en 1970 ?!?! '73, voyons !

Finisterra

Finisterra le 25/10/2008 à 01:13:57

Ah petite erreur de frappe en effet! :s

GDC

GDC le 29/11/2008 à 13:58:20

Malgré de nombreuses écoutes, je reste plus attiré par l'esprit bluesy de Ballbreaker ou surtout de SUL. Black Ice, à l'aspect tourné de nouveau plutôt vers le rock (comme The RE), a son lot d'excellents morceaux, mais j'ai définitivement plus pris ma claque avec les deux autres albums cités. N'empêche qu'il déchire malgré tout et qu'il a son lot de pépites ("She Likes Rock'n'Roll, la meilleur, "Black Ice", "Wheels", "Big Jack",...

DISCO

DISCO le 09/02/2009 à 18:57:03

Cet album est enorme ce qui suis aussi est terrible!

http://www.dailymotion.com/video/x89ppe_its-terrible_music

Emé

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019