Agos - Irkalla Transcendence

Agos - "Irkalla Transcendence "
chronique Agos - Irkalla Transcendence

D'habitude, lorsqu'on évoque la Grèce, c'est rarement pour aborder des sujets plaisants - à moins d'avoir un sens de l'humour Allemand.  Pourtant, la scène Black et Death Grecque est l'une des plus intéressantes d'Europe (donc de la planète). On va donc se pencher sur le cas d'Agos qui s'impose parmi les meilleures révélations de cette années 2015 grâce aux seuls trois titres présents sur cette toute première réalisation.

 

Agos pointe donc le bout de son nez au beau milieu d'une scène Grecque qui ne cesse de distribuer les fessées depuis une bonne grosse pincée d'années, et ce groupe ne ternira pas l'image du Metal Hellène. La musique d'Agos est lancinante, obscure, poisseuse, possédée par une atmosphère écrasante qui fera frétiller le kiki des fans les plus exigeants de Dead Congregation, Encoffination, Desolate Shrine ou des illustres Incantation. C'est lent mais toujours tendu, crasseux mais toujours audible, massif mais toujours aussi puissant qu'éthéré... En se laissant emporter par Agos, on est constamment bringuebalé entre ombres et lumière, entre old school cryptique et modernité, entre les nues Olympiennes et les plaines du Tartare (le premier qui me parle de fromage à tartiner, je lui tranche les boules avec un coupe-ongle).

 

On est vite embarqué dans l'univers d'Agos, ce groupe parvient à offrir à sa tambouille gorgée de classicisme une aura mystique assez fabuleuse sans jamais glisser dans les surenchères d'orchestrations pompeuses. On se surprend même à songer à un goutu mélange entre Morbid Flesh et Ade. Sobriété, démesure, brutalité Black, langueurs aux reflets Doom... Agos jongle entre toutes ces facettes avec un talent que seuls quelques dégénérés ne sauraient voir.

 

Seul inconvénient de ce disque: sa brièveté. Trois titres pour une petite vingtaine de minutes, c'est un peu court.  Certes la popote est éblouissante mais... cette impression de coït interrompu nous plonge dans une frustration qui ne se dissipera qu'avec la suite qu'Agos donnera à ce très prometteur début!

photo de Cobra Commander
le 31/08/2015

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019

HASARDandCO

Revok - Bunt auf Grau
Zoroaster - Dog Magic