Aktivna Propaganda - Podobe Iz Teme

Chronique CD album

chronique Aktivna Propaganda - Podobe Iz Teme

Le mouvement anarcho-punk s'est développé en réaction à la récupération du mouvement punk par les circuits commerciaux traditionnels.

A la fin des 70's, le groupe Crass rejette cette intégration à la société de consommation et la connerie congénitale de certains Punks. Crass monte ainsi son propre label indépendant Crass Record et commence à s'autoproduire puis à produire les albums de ses amis.

Sur ce modèle, les anarcho-punks refusent par définition tout compromis. Une attitude qui s'étend en dehors des salles de concert puisque, le mouvement anarcho-punk est d'abord une véritable philosophie de vie dont le DIY est le centre et l'anarchie réfléchie, le moteur.

Je n'écoute pas personnellement beaucoup d'anarcho-punk, les productions étant bien souvent trop roots pour mes petites oreilles mais ses connections avec le mouvement Crust m'obligent à reconnaître les qualités évidentes de certains groupes comme NauseaBehind Enemy Line ou Antisect pour ne citer qu'eux.

 

Alors, quand au détour d'un blog, je tombe sur un groupe au son parfaitement écoutable, je saute sur l'occasion de m’y intéresser d'un peu plus prêt.

Aktivna Propaganda nous vient de Slovénie, plus précisemment de Ljubljana et officie dans le combat politique et musicale depuis 1999.

Le nom du groupe vient de l'histoire du mouvement anarchiste slovène et signifie "propagande par le fait». Ce fut la tactique du mouvement anarchiste à la fin du 19ème siècle, quand ses partisans croyaient que la meilleure façon de soutenir l'anarchisme passait par l'action directe. Les membres du groupe ne soutiennent pas à 100% ces pratiques violentes. Toutefois, ils pensent également que la meilleure propagande est l'action et pas seulement le discours. Ils luttent notamment pour la création d'un centre culturelle autonome à Metelkova. Les lignes directrices de cette structure se résument comme suit : indépendance, multiculturalité, ouverture à tous, travail social et humanitaire, intégration sociale, bénéfice à la communauté, construction communautaire.

 

Je ne connais absolument pas les productions passées du groupe mais force est de constater que ce Podobe Iz Teme (« Images de l'obscurité » en Francoski) est très agréable à l'écoute.

 

Une basse bien ronde, des riffs mélodique mais rentre-dedans, une batterie au jeu simple mais soutenu, un chant passionné et des chœurs très punks, voilà les ingrédients composant cette galette hautement recommandable. Bien sûr, je ne pige absolument rien aux textes du gang mais étant donné le style pratiqué , nul besoin d'être grand druide pour comprendre l'idée générale.

Anarchiste, antifa et forcément adeptes du DIY, les Slovènes respectent à la lettre le cahier des charges idéologiques d'un genre foncièrement revendicateur.

Concernant la forme, les compos tapent le plus souvent dans un Punk/Hardcore oldschool rapide aux breaks classiques mais exécutés dans les règles de l'art. Nul trace ici de débordement Metal ou de borborygmes barbares, le but étant d'être parfaitement compréhensible, pour qui parle l'idiome en question forcément. Même si les titres ont une cadence tout à fait respectable, les guitares de Jakob et de Darci placent des leads et des riffs à la musicalité de qualité. La plupart des plages démarrent pied au plancher et ne s’essoufflent à aucun moment.

 

Sentant la sincérité jusqu'à l'os, Podobe Iz Teme, nous propose une collection d'hymnes exaltés qui, à l'image de sa pochette, foutront le feu à vos soirées « débats, controverses et cocktails Molotov».

Comment ? Vous n'en organisée pas ? Vous préférez les réunions Tupperware ?

Alors fuyez mécréants, le juste courroux de la plèbe opprimée par l'autoritarisme de l’État fasciste et abrutie par le consumérisme de masse !!

Oups, désolé, je m'emballe.

photo de Crom-Cruach
le 23/05/2013

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements