All For Nothing - Miles & Memories

Chronique CD album (20:18)

chronique All For Nothing - Miles & Memories

Direction le pays des tulipes et du vélo pour une petite chronique hxc qui fait plaisir aux oreilles, en compagnie de All For Nothing, petit groupe de Rotterdam que je découvre avec un second album intitulé Miles and Memories des plus accrocheurs !

Pour la petite bio, le groupe existe depuis 2002, et ne sortira son premier album Can’t Kill What’s Inside qu’en 2007. S’en suivent des tournées européennes en long en large et en travers, et voila qu’en 2009, le petit second dont il est question ici arrive dans les bacs.

 

Après une brève intro des plus émulsives à base de mid-tempo-tough-guy-style qui met un peu la chauffe à l’auditeur, on se retrouve subitement projeté au milieu d’une rythmique effrénée, toutes power chords dehors , menée fermement par la voix de Cindy , la porte voix du combo néerlandais. Ici on a droit à du bon punk hardcore mêlant sans vergogne l’ancienne et la nouvelle écoles dans une douzaine de compos bien vivaces qui prennent l’auditeur à bras le corps dans les tumultes qu’on connait au genre : gros passages beatdown pour se taper les poings par terre, du rapide pour jouer au ventilo humain et pas mal de mid tempo pour travailler ses pas de 2 steps entre amis.

 

Pas vraiment de nouveauté, mais un groupe frais qui marche sur les pas de Comeback Kid, Sinking Ships ou No Turning Back, avec une efficacité démoniaque, un jeu entre les 2 gratteux bien fouillé, et un lot de backing vocals venant donner une bonne dose de punch en plus à cette machine déjà bien gonflée en watts.

 

La voix de la vocaliste est des plus convaincantes, avec un timbre assez particulier, mi crié mi hurlé mais avec une conviction qui n’est pas discutable, ça envoie de la gueulante pas de soucis! On pourra quand même reprocher un petit manque de personnalité ici et là, avec quelques plans qui semblent un peu trop «  déjà vu » à mon goût. Dommage car le groupe a tout ce qu’il faut pour faire une musique personnelle et singulière dans la vaste scène hardcore, surtout avec derrière le micro une fille qui ne cache pas sa motivation.

 

Un album varié malgré un style pratiqué qui peut s’avérer un peu étroit pour certain,  All For Nothing exploite très bien les différentes possibilités qui leur sont offertes. Ca s’écoute fort et ça donne la patate à qui aura la chance de l’écouter ! Bonne première impression ! Avec un son un peu plus gros on aurait encore plus apprécié !

photo de Biflam
le 14/04/2011

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Kayo Dot - Coyote
Eths - III
Chronique

Eths - III

Le 26/06/2012